L'essentiel de l'actualité économique du Grand Est vu par Traces Ecrites News

Publié par Traces Ecrites News, le 30 mars 2016

ECO)BREF. Petit Bateau embarque Savoye sur son site logistique de Troyes. So Fast So Good envisage de créer 150 emplois dans l’Aube. La Fnac s’implante à Morteau, dans la zone frontalière avec la Suisse. Station de Métabief : le conseil départemental du Doubs réduit la voilure. Bpifrance fait son bilan en Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. JRS recrute quinze opérateurs pour sa filiale Brenil Pellets en Côte-d’Or. Delfingen s'offre une très belle année 2015. Relance des dîners dans les usines en Alsace et Lorraine.

 

- Savoye décroche un contrat de 2,2 millions d’€ auprès de Petit Bateau.

 

savoyepetitbateau
Type de convoyeurs qui équipera laplate-forme logistique de Petit Bateau. (©Savoye)

 

L’entreprise Dijonnaise Savoye (Groupe Legris) aménage en équipements et logiciels dédiés, la nouvelle plate-forme logistique de l'enseigne Petit Bateau (groupe Rocher), non loin de Troyes, dans l’Aube. La mécanisation pour 2,2 millions d’€ de ce bâtiment de 42.000 m2 impose la mise en place d’un kilomètre de convoyeurs qui seront opérationnels dès le mois de mai prochain.

Ces convoyeurs, dits intelligents, ajustent leur vitesse en fonction des colis acheminés, allant jusqu'à s'arrêter si aucun n'est posé dessus, ce qui permet de réduire la consommation d’énergie et de réduire le bruit. Depuis ce nouveau centre de préparation de commande et de distribution, le fabricant troyen de vêtements expédiera jusqu’à 150 000 pièces (vêtements et sous-vêtements, principalement pour enfant) dans le monde entier.

Savoye, filiale du groupe Legris depuis 1992, atteint les 128 millions d’€ de chiffre d’affaires consolidé. L’entreprise, présidée par Rémy Jeannin, déploie ses solutions dans plus de 40 pays et emploie 680 collaborateurs.

 

- So Fast So Good envisage de créer 150 emplois dans l’Aube.

 

L’information a été révélée par la communauté de communes des Portes de Romilly-sur-Seine (Aube) réunie en séance le 17 mars 2016 : une nouvelle usine de 3.000 m2 à vocation agroalimentaire devrait être construite dans les prochains mois sur Aéromia, le parc d’activités géré par ses soins.
La société So Fast So Good y fabriquera des sandwiches surgelés. Elle installera deux lignes de production, dont une aux produits sans gluten. La commercialisation est prévue en grande distribution, dans les magasins destinés aux professionnels et dans des lieux publics comme les gares, les écoles ou les hôpitaux par le biais de distributeurs automatiques.
So Fast So Good embaucherait dans un premier temps 62 personnes, pour atteindre par paliers 90 puis 150 salariés dans les cinq ans. L’investissement s’élèvera à 3,2 millions d’€ HT. Le bâtiment pourrait être livré début 2017 dans le cadre d’un contrat de location-vente.

 

banniere-635x102


- La Fnac s’implante à Morteau, dans la zone frontalière avec la Suisse.

 

La commission départementale d’aménagement commercial (CDAC) du Doubs du 24 mars donne le feu vert à l’implantation de la Fnac à Morteau, à proximité de la frontière avec la Suisse. Sous forme d’une franchise, le distributeur de produits culturels partagera avec Intersport, un bâtiment de 3 119 m2 laissé vacant par l’enseigne Intermarché, sur la zone des Fins.

Cette nouvelle ouverture dans l'Est, après Dole (Jura) en juin dernier et Nevers (Nièvre) en novembre, illustre la stratégie d’expansion de la Fnac dans les villes petites et moyennes, avec des surfaces de 300 à 1500 m2.Le magasin de Morteau devrait ouvrir en octobre.

 

- Station de Métabief : le conseil départemental du Doubs réduit la voilure.

 

metabief
Image de la webcam de la station de Métabief, dimanche 28 mars, dernier jour de glisse de la saison 2015-2016.


Annoncé à 24 et même 28 millions d’€ fin 2015, le plan d’investissement de la station de Métabief (Doubs) pour 2016-2020 va être revu à la baisse. C’est en tout cas ce qu’annonce Christine Bouquin, la présidente du conseil départemental du Doubs qui, lors de la présentation des grandes lignes de son projet à la presse, le 18 mars, a évoqué une enveloppe « autour de 13 millions ».
La station est gérée par le syndicat mixte de Métabief Mont d’Or, au sein duquel le département pèse 80%. « On doit faire face à nos priorités et réduire la voilure », explique-t-elle. Après la livraison de l’usine à neige, en 2014 pour 6 millions d’€, le projet prévoyait une modernisation globale du parc des remontées mécaniques.

Dans ce nouveau contexte, la priorité pourrait être donnée au domaine de Piquemiette, assure-t-on au conseil départemental. Reste à savoir si de nouvelles clés de répartition avec les autres financeurs que sont l’Etat et la Région pourraient permettre de poursuivre le projet initial.


- Bpifrance fait son bilan en Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

 

gris découpage
Spécialiste du découpage à grande cadence, Gris Découpage à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle) a bénéficié de prêts de Bpifrance pour concrétiser un projet de croissance externe en Allemagne, avec le rachat de Umformtechnik. ©Gris Découpage.


Le 24 mars à Strasbourg, Bpifrance Alsace Champagne-Ardenne-Lorraine a fait état d’une activité en « très forte croissance » dans la région en 2015.
La banque publique d’investissement a soutenu 7.913 projets émanant de 6.837 entreprises, pour 1,6 milliard d’€. Mais ce chiffre n’illustre pas forcément un dynamisme économique. Bpifrance a en effet conclu 2.028 interventions en trésorerie, soit + 40% en un an, à hauteur de 780 millions d’€.

1 528 entreprises ont bénéficié du préfinancement du Crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE), pour 178 millions d’€. Mais la plus grosse partie, 602 millions d’€, correspond à des avances en trésorerie au titre des créances commerciales.
De ce bilan, il faut également retenir 220 participations en fonds propres, en direct pour 10 entreprises ou par l’intermédiaire de fonds régionaux pour 46 autres pour un montant de 225 millions.

La hausse des interventions de Bpifrance porte - et c’est le caractère le plus positif du bilan - sur des projets d’innovation au bénéfice de 366 entreprises (+ 22%), sous forme de d’aides, de prêts ou de fonds propres.

 

pub_TP_longue

 

- JRS recrute quinze opérateurs pour sa filiale Brenil Pellets en Côte-d’Or.


Société mère de Brenil Pellets, Josef Rettenmaier & Söhne (JRS) annonce une nouvelle vague de recrutement sur l’Ecopôle Bois de La Roche-en-Brenil (Côte-d’Or). La société familiale allemande y transforme en granulés de bois et en produits pour l’hygiène animale, les déchets des scieries du Morvan (écorces, sciures et plaquettes), et en premier lieu de la scierie Fruytier.

Le passage à une organisation d’horaires de travail en « 5x8 » entraîne le recrutement de quinze opérateurs de production qui suivront au préalable une formation qualifiante. Une journée d’information pour les candidats est organisée selon la méthode de recrutement par simulation (évaluation des capacités à occuper un poste de travail) par le Pôle emploi de Montbard, le 6 juin sur le site. Contact : ape.21051@pole-emploi.fr

 

- Les résultats annuels de Delfingen crèvent le plafond en 2015.

 

Le chiffre d’affaires de l'équipementier automobile franc-comtois coté à la bourse, qui fabrique des réseaux embarqués et des tubes de transfert de fluides, progresse de 13,5% pour s’établir à 172,2 millions d’€.

Les ventes de la division automobile, qui représentent 88 % de l’activité, sont en hausse de 17%. Elles ont été particulièrement dynamiques en Asie (+18,6 %), soutenues en Europe (+4,7 %) et en Amériques (+4,4 %). Delfingen affiche un résultat opérationnel de 11,8 millions d’€, en progression de 50 % et un résultat net de 6,2 M€ (+30 %).

 

Ecole des vins

 

- Dîners insolites dans les usines de Lorraine et d’Alsace.

 

mecatherm
Le fabricant de fours et lignes de boulangerie Mécatherm à Barembach (Bas-Rhin), qui a clôt la saison précédente, avait installé le couvert au coeur d’une ligne automatique de démonstration de fabrication des baguettes.


Prisés des amoureux de gastronomie et de découvertes inédites, les Dîners insolites du patrimoine rempilent pour une nouvelle saison en Lorraine et en Alsace. Le programme 2016-2017 propose 140 repas servis sur 53 week-ends ! Ils associent la visite d’un lieu exceptionnellement ouvert au public, un apéritif et un dîner gastronomique,  des tables mises en scène par les fabricants de linge de maison et d’articles des arts de la table haut de gamme, le tout orchestré par un chef.

Parmi les lieux qui accueilleront les convives figurent des sites industriels emblématiques du Grand Est : l’usine de tissage Garnier-Thiébaut ou encore l'usine de fabrication de chaussettes Bleu Forêt  (Vosges), le haut-fourneau U4 de Uckange (Moselle), le site de production d’eau minérale Lisbeth à Soultzmatt (Haut-Rhin), la centrale hydroélectrique EDF de Kembs (Haut-Rhin), etc.

Une belle aventure pour les gourmets et les organisateurs –  des chefs, des partenaires et des propriétaires des sites originaux – qui ont lancé ces dîners en 2010 dans la région d’Epinal.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Côte-d'Or, station de sports d'hiver, Doubs, Morteau, recrutement, Fruytier, Métabief, Troyes, Delfingen Industry, Savoye, industrie agroalimentaire, Bpifrance, Aube, Petit Bateau, Bourgogne Franche-Comté, Mecatherm, conseil départemental, Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine, So Fast So Good, Fnac, Brenil Pellets, JRS, Gris Découpage

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de Champagne vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Champagne vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "1 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire