Traces Ecrites News, le club
  • Diamatec
  • PMS Industrie
  • Ag2r La mondiale
  • Anthalys

L'essentiel de l'actualité économique du Grand Est vu par Traces Ecrites News

Publié par Traces Ecrites News, le 25 mars 2016

ECO)BREF. La recette du mécénat : moins d'impôt et plus de plaisir généré. BeAM, Emosis et Surgical Perspective : trois levées de fonds d’entreprises innovantes en Alsace. Emmanuel Brugger, président de la fondation UTBM, une école d'ingénieurs très bien classée. La Poterie Lorraine en liquidation judiciaire. Le Grand Besançon veut poursuivre l’aventure des Mots Doubs.

 

- Le Club entreprises et mécénat en Bourgogne Franche-Comté lance un double appel.

 

 

mecenat
De gauche à droite : Hervé Besserer (EDF), Stéphane Bauw (AG2R La Mondiale), Cécile Rivoire (AGC), Virginie Taupenot (CoAlliance), Eric Corret (ACC), Nathalie Renvoise-Benhamdoune (Caisse d’Epargne), Jean-François Macaigne (Dijon Habitat), Catherine Minaux (ENGIE).

 

Le mécénat n’est pas l’apanage des grands groupes. Si 12% des entreprises sont mécènes en France, soit 159 000 entreprises, 98% sont des TPE ou des PME. Cela ne coûte rien de franchir le pas et, au final, assez peu en espèces sonnantes et trébuchantes. Car le mécénat autorise une réduction d’impôt sur l’IS pour les sociétés, égale à 60% du montant du don, dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires. En outre, il valorise la notoriété d’une entreprise et joue un rôle non négligeable en communication interne.

C’est ce qu’a martelé Virginie Taupenot, la présidente du club qui, grande région oblige, souhaite attirer des mécènes francs-comtois, seuls ou dans le cadre d’un fonds de dotation spécifique. Créé en 2014 et doté de 10 000 €, il finance le travail d’associations d’intérêt général. Ces dernières ont jusqu’au 29 avril 2016 pour présenter leur action. L’audition de cinq candidates présélectionnées se déroulera le 27 mai et, la remise des prix se fera à l’issue de l’assemblée générale de la CCI Côte-d’Or le 27 juin.

Certains des donateurs du fonds démontrent aussi l’évolution du mécénat qui peut être de compétence comme dans l’agence interactive I-Com, en nature avec les Salaisons Sabatier, ou plus traditionnel avec AG2R La Mondiale (Grande saline royale d’Arc-et-Senans) ou encore EDF et la Caisse des Dépôts. Pour plus d’informations : http://www.mecenat-bfc.org/

 

banniere-635x102

 

- BeAM, Emosis et Surgical Perspective : trois levées de fonds d’entreprises innovantes en Alsace

 

BeAM, constructeur européen de machines de fabrication additive (ou impression 3D) par dépôt de poudres métalliques par laser, annonce avoir réalisé un 2ème tour de table de 3 millions d’€ après une levée de fonds initiale réalisée en décembre 2014, avec entre autres nouveaux actionnaires, Emeric d’Arcimoles, aujourd’hui président.
Le fond d’investissement BNP Paribas Développement entre au capital, ainsi que trois personnes physiques (MM. Barillot et Dreau et Mme Carayon).

Ce nouvel élargissement de l’actionnariat est destiné à soutenir le développement de l’entreprise en France, mais aussi à l’étranger, car BeAM, créée en 2012, est convaincue que ses machines viendront compléter rapidement les technologies classiques de fabrication et la réparation des pièces métalliques.
En renfort de Safran et Chromalloy comme clients dans l’aérospatiale et la défense, BeAM souhaite se positionner rapidement sur  les marchés de l’énergie, du naval, du ferroviaire….

 

beam
BeAM se présente comme le premier fabricant européen de machines de fabrication additive basées sur la technologie LMD (Laser Metal Deposition). ©BeAM.

 
Tout juste un an après sa création, Emosis, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de tests de diagnostic in vitro en hémostase, conclut une première augmentation de capital d’un montant de 1 million d’€, auprès Cap Innov’Est, le fonds d’amorçage interrégional (Alsace, Bourgogne, Franche-Comté) dédié à l’investissement dans de jeunes sociétés innovantes.
Ce renforcement des fonds propres est destiné à financer la mise sur le marché européen, en 2017, du premier test d’une série, développée pour identifier le TIH, une affection rare, mais grave chez les patients hospitalisés, au cours de laquelle l’héparine (un anticoagulant) peut déclencher de façon paradoxale des accidents thromboemboliques sévères.

Surgical Perspective, jeune entreprise spécialisée dans les instruments à usage unique pour la chirurgie mini-invasive, dont le centre de R&D est basé à Strasbourg, procède à une nouvelle levée de fonds d’1 million d’€.
Principalement faite auprès de ses fondateurs, du fonds d’amorçage Irdinov et de business angels, cette augmentation de capital fait également appel au financement participatif. L’entreprise recherche 250 000 € sur la plateforme de financement participatif Happy Capital .
Concrètement, ces instruments permettent d’écarter certains organes bloquant l’accès à d’autres pendant une opération, afin de les contourner et d’opérer avec moins d’incisions.  Une cinquantaine d’hôpitaux les ont déjà adoptés, dans le but de réduire la douleur du patient, accélérer la cicatrisation et ainsi, leur permettre de sortir plus vite de l’hôpital.

 

- Emmanuel Brugger, DG de Cristel, devient le président de la fondation UTBM.

 

utbm
Les membres du nouveau bureau de la fondation UTBM. De gauche à droite, Katy Cabaret, coresponsable du master ETI, Hugues Baume, directeur du département EDIM, Emmanuel Brugger, directeur général de Cristel et Jean-Philippe Bassler, DRH d’Alstom.

 

L’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) sait reconnaître les qualités et la réussite de ses anciens élèves : elle vient d’élire à l’unanimité et pour 4 ans, Emmanuel Brugger, le directeur général de Cristel, à la présidence de sa fondation. Cette dernière accorde des bourses à ses étudiants pour favoriser leur mobilité à l’international.

En deux ans, pas moins de 39 bourses de mobilité, pour un montant de 33 000 €, ont été distribuées à des étudiants en stage ou en semestre d’études à l’étranger, ainsi qu’à des doctorants en cotutelle. La fondation soutient également la recherche et a ainsi financé trois thèses pour 130 000 €. Enfin, elle accorde des prix qui récompensent l’esprit d’entreprise et l’engagement associatif et citoyen.

L’école d’ingénieurs franc-comtoise vient par ailleurs d’être notée (source : Usine Nouvelle) à la 10ème place des écoles Post-Bac et à la 36ème place au classement général (Bac+2, Post-Bac, publiques, privées), soit une progression de 6 places cette année. Sur deux critères principaux, l'UTBM se fait remarquer par ses performances, au niveau de l'insertion professionnelle - moins d'un mois pour trouver un emploi -, et au niveau international avec plus de la majorité des étudiants qui passent plus de 6 mois à l'étranger.

 

Ecole des vins

 

- La Poterie lorraine en liquidation judiciaire.

 

Fondée en 1879, la Poterie lorraine a été placée en liquidation judiciaire le 22 mars par le tribunal de commerce de Nancy. Une histoire de 137 ans s'achève pour l'entreprise installée à  Jeanménil, dans les Vosges. Reprise en 2013 par un ancien cadre, elle comptait 46 salariés dont certains affichent 40 ans de boîte.
En  période d’observation depuis décembre 2015, ce fabricant de pots horticoles en terre cuite n'était plus en mesure de retarder l’échéance. Plusieurs repreneurs se seraient manifestés, mais n'auraient pas offert suffisamment de garanties. Parmi eux, trois  anciens salariés de Manoir Industrie  à Custines (Meurthe­-et-­Moselle) dont l'offre resterait valable à condition qu'ils trouvent les financements nécessaires. La Poterie lorraine avait encore fabriqué 12 millions de pots et balconnières en 2014.

 

pub_TP_longue

 

- Le Grand Besançon veut poursuivre l’aventure des Mots Doubs.


Besançon et son agglomération veulent poursuivre l’aventure des Mots Doubs. Après l’annonce, par le département du Doubs, de la « suspension » du rendez-vous littéraire de septembre, pour des raisons de priorités budgétaires (coût global de la manifestation : 500.000 €), les deux collectivités ont annoncé réfléchir à un événement de même nature.
Initiées en 2002, ces rencontres entre lecteurs et auteurs avaient trouvé leur place dans le paysage culturel local et au-delà, avec une fréquentation, pour l’édition 2015, de 32.000 visiteurs et 250 auteurs. Après avoir réuni libraires, hôteliers, restaurateurs, commerçants et acteurs culturels, la ville et la communauté d’agglomération ont annoncé, dans un communiqué commun, un « élan collectif pour un festival littéraire porté par le Grand Besançon » qui pourrait être soutenu par l’Etat, la Drac, la Région, la CCI… Une date est déjà fixée : les 16, 17 et 18 septembre 2016. Il reste à lui trouver un format et une nouvelle identité. Le projet devrait être présenté en avril.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : UTBM, Grand Besançon, Cristel, Emmanuel Brugger, BeAM, Bourgogne Franche-Comté, Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine, Emosis, Surgical Perspective, La Poterie Lorraine, Mots Doubs, Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

Découvrez également les articles associés :

Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites NewsBrèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites News
Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "3 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire