L'essentiel de l'actualité économique du Grand Est par Traces Ecrites News

Publié par Traces Ecrites News, le 19 février 2016

ECO)BREF. Le Bisontin my-OCCS, lauréat du prix spécial Galilé 360°. CitizenCam à Nancy lève des fonds pour démocratiser l’usage de la vidéo. Le centre de marques McArthurGlen à Troyes racheté par un fonds américain. Vinci fera le contournement Ouest de Strasbourg pour 2020. Le fabricant de petit électroménager Seb attire les autorités locales. L’incivisme coûte très cher aux départements du Grand Est.  

 

- Le Bisontin my-OCCS, lauréat du prix spécial Galilé 360°.

 

myoccs
Sébastien Salmon, créateur de my-OCCS.

 

D’une nature discrète, Sébastien Salmon ne le montre pas, mais le fondateur de l’entreprise my-OCCS, implantée à Besançon (Doubs), est très heureux d’avoir remporté le prix spécial Galilé 360°. Il lui permettra de financer la rémunération de son premier salarié pendant un an. 

Galilé 360° est une plate-forme Web de financement et de management, ainsi qu’un incubateur virtuel, dédiés aux porteurs de projets et aux jeunes chefs d’entreprise. Elle privilégie les initiatives à dominante industrielle, numérique et technologique.

Sa finalité : identifier les entrepreneurs de demain ainsi que leurs idées innovantes et les concrétiser à travers le compagnonnage entrepreneurial.

Présidé par Éric Michoux, le patron du groupe industriel Galilé (16 entreprises), le jury de la plate-forme distinguait ce mardi 16 février à Paris, en compagnie d’Olivier Dassault, président du conseil de surveillance de l’avionneur Marcel Dassault et président de Génération Entreprise, les deux premiers lauréats…

…Dont Sébastien Salmon. Docteur en sciences de l’ingénieur, cet homme de 30 ans a déjà été 4 années durant, chercheur à l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM), avant de créer my-OCCS (50 000 € de chiffre d'affaires). Ses algorithmes un rien savants optimisent le travail des services R&D.

« Nous raccourcissons considérablement toutes les phases de mise au point et de tests des ingénieurs qui, par exemple, créent une nouvelle pièce ou un composant », explique Sébastien Salmon. L’optimisation obtenue permet d’obtenir le bon design, le matériau adapté et le poids idéal.

Le jeune entrepreneur sera accompagné par Renaud Gaudillère, directeur de CLM Industrie, puis directeur du pôle énergie du groupe Galilé.

 

galilemichoux
De gauche à droite, Éric Michoux, Olvier Dassault, Renaud Gaudillère et Sébastien Salmon.

 

banniere-635x102

 

- CitizenCam à Nancy lève des fonds pour démocratiser l’usage de la vidéo.

La start-up CitizenCam à Maxéville (Meurthe-et-Moselle), dans l’agglomération de Nancy, a bouclé fin janvier une augmentation de capital de 600 000 €, auprès du fonds Venture Numérique lorrain et d’ADER Investissements, ainsi qu'avec les concours financiers de Bpifrance et de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne.

De quoi lui permettre de poursuivre le développement de sa solution d’enregistrement vidéo, via des caméras IP type vidéosurveillance reliées à un ordinateur et de diffusion d’événements (conseils municipaux, rencontres sportives, spectacles, formations, etc.) par Internet selon l’angle de vue choisi par l’internaute. La commune de Villers-lès-Nancy a adopté ce système vidéo pour retransmettre en différé ses conseils municipaux.
Membre du Cluster image et numérique Lorraine (Cinestic), la start-up vise un déploiement sur le marché français puis européen à l’horizon 2017. Ses effectifs sont déjà passés de 5 à 14 personnes entre octobre 2015 et aujourd’hui.

 

- Le centre de marques McArthurGlen à Troyes racheté par un fonds américain.

 

macathurglen
Le centre de marques de Troyes attire accueille 3 millions et demi de visiteurs par an. ©MacArthurGlen.

 

Le fonds d’investissement américain Ares Management rachète le centre de marques McArthurGlen de Troyes, ainsi que celui de Roubaix pour environ 200 millions d’€.

Ces deux sites appartenaient au fonds d’investissement britannique Resolution Property, qui avait acquis les murs du site troyen en 2010 pour 85,5 millions d’€. Les centres seront toujours gérés par McArthurGlen qui a pris un participation minoritaire dans le montage financier.

Avec ses 30 000 m2 de surface, le centre de marques de Troyes (on parlait naguère de magasins d’usine) est le plus important de France. Localisé plus précisément à Pont-Sainte-Marie, dans l’agglomération de Troyes, il accueille 3 millions et demi de visiteurs par an.

 

tournementstrasbourg
©CCI Alsace.

- Vinci fera le contournement ouest de Strasbourg pour 2020.

 

Vinci a signé début février la concession du contournement ouest de Strasbourg. Cette section à péage de 24 km de l’A355 reliera les jonctions nord de l'A4/A35 et sud de l'A352/A35. Le contrat inclut la conception, le financement, la construction pour 500 millions d’€, ainsi que l'exploitation et l’entretien pour une durée de 54 ans. Le groupe avait déjà été désigné, il y a près de quatre ans, avant la reconfiguration du projet à deux fois deux voies.
Les travaux seront réalisés par le groupement d'entreprises Dodin Campenon Bernard, Vinci Construction terrassement, Eurovia, Vinci Construction France et Vinci Energies, et l'ingénierie du projet par Ingérop, CBDI et IUR. Le début du chantier est prévu en 2017 et la mise en service trois ans plus tard. Le contournement ouest de Strasbourg sera l’une des rares autoroutes payantes en Alsace.

 

- Seb attire les autorités locales.

 

seb
Christiane Barret, préfète de la Région Bourgogne Franche-Comté en visite chez Seb à Selongey, l'une des deux usines du groupe en Bourgogne. ©Seb.


La visite de Pascal Faure, directeur général des entreprises au ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique et de Christiane Barret, préfète de la région Bourgogne Franche-Comté, le 17 février dernier à l’usine Seb de Selongey (Côte-d’Or) a été l’occasion d’expliciter le programme Industrie du Futur au niveau régional. Il s'agit de l'une des deux usines de petit électroménger du groupe en Bourgogne avec Is-sur-Tille.
Trois programmes sont en place. « Diagnostic Usine du futur », porté par le Cetim et subventionné par la région, consiste à accompagner 25 PME/ETI, après un diagnostic personnalisé, à la définition d’un plan d’actions avec les dispositifs régionaux et nationaux déjà en place.

« Usine du futur dans la filière automobile », construit avec le cluster automobile Alsace Franche-Comté et animé par le pôle de compétitivité Véhicule du Futur et PerfoEST, vise plus de 150 PME de la filière pour plus de 2 000 jours d’expertises.

Enfin, le programme « L’Usine numérique », porté par la SEM Numerica, accompagne des PME industrielles dans leur mutation vers l’usine numérique, en les aidant à déployer des solutions logicielles pour la conception des produits, les process, le pilotage de la production, la gestion des flux et l’optimisation énergétique. La sensibilisation s’adresse à un minimum de 300 entreprises, pour un objectif final de 30 PME accompagnées en 2016-2017.
Le lendemain, hier 18 février, c’est la présidente du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté qui s’est rendue chez le fabricant de cocottes-minutes et autres appareils de petit électroménager. 

 

 Ecole des vins

 

- L’incivisme coûte très cher aux conseils départementaux.

 

ordures_1

 

Triste constat fait par le conseil départemental de la Côte-d’Or qui illustre une situation que rencontrent bien d’autres territoires du Grand Est. La recrudescence des dépôts sauvages d’ordures sur les routes départementales et leurs aires de repos découle, selon lui, de la redevance incitative mise en place par certains syndicats de collecte, pour inviter les foyers à mieux trier leurs ordures qui sont alors facturées au poids.

Bien que des déchetteries existent un peu partout, la collectivité chargée d'entretenir les routes, constate le dépôt de plus en plus fréquent de déchets de tous types : tonte, électroménager, pneumatiques, bidons, dépouilles d’animaux, près des poubelles, dans les fossés ou en lisière de forêt…

En 2015, les agents départementaux de Côte-d’Or ont passé plus de 2 000 heures à ramasser 2 000 m3 de déchets, dont plus de la moitié s’apparente à des dépôts sauvages. La remise en déchetterie a représenté un coût de plus de 20 000 € en 2015.

Contre ces actes d’incivisme, le Conseil départemental de Côte d'Or fait savoir qu’il adopte désormais des mesures coercitives : il fait constater ces dépôts sauvages par la gendarmerie et porte plainte, en rappelant que conformément à l’article R. 633-6 du code pénal, le montant de l’amende encourue pour ce type d’infraction est fixé à 450 €.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Côte-d'Or, TIC, déchets ménagers, Strasbourg, Troyes, Seb, Éric Michoux, préfet, Galilé 360, My-OCCS, Nancy, Bourgogne Franche-Comté, conseil départemental, groupe Vinci, Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine, incivisme, dépôts sauvages d’ordures, CitizenCam, McArthurGlen

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "8 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire