L'essentiel de l'actualité économique du Grand Est par Traces Ecrites News

Publié par Traces Ecrites News, le 20 avril 2016

ECO)BREF. Le frigoriste Lambert démarre sa fabrication en Saône-et-Loire. Les pains d’épices Mulot et Petitjean s’agrandissent. Le fabricant de linge de maison Linvosges change d’actionnaire. Alpro-Sojinal va investir plus de 50 millions d’€ dans le Haut-Rhin. La Brasserie de Vézelay gagne un procès en référé contre son crédit-bailleur Yonne Équipement. Zimmer-Biomet s'agrandit à Montbéliard. Eurogerm poursuit une croissance à deux chiffres.

 

- Lambert démarre sa fabrication en Saône-et-Loire.

 

lamberet
Selon Lamberet, le marché des véhicules frigorifiques est en pleine expansion. © Lamberet.


Les travaux de construction ne sont pas achevés, pourtant le carrossier frigorifique a démarré, début avril, une première ligne de production à Saint-Eusèbe, dans la communauté urbaine Le Creusot-Montceau, avec 6 personnes, pour, indique t-il dans un communiqué, « répondre aux demandes pressantes de ce secteur d’activité en plein boom ».
Fabricant de véhicules frigorifiques légers d’un m3 jusqu’aux semi-remorques de 100 m3, Lamberet annonce un chiffre d’affaires record en 2015 supérieur à 160 millions d’€, en progression de 16%. Le premier trimestre 2016 confirme cette croissance (+17%).
La nouvelle usine a nécessité un investissement de 10 millions d’€ utilisant les dernières technologies pour le montage des véhicules et la fabrication des moules. Selon Damien Vuillod, directeur industriel, le temps de montage d’un véhicule passera ainsi à dix heures contre cinquante auparavant.
Cette implantation devrait générer la création de 150 emplois d’ici 2019. « Il est peu probable que l’on trouve des personnes déjà qualifées dans notre corps de métiers. Nous devons donc former toutes nos recrues », indique le directeur industriel. 30 personnes (15 CDI, 15 intérimaires en formation) seront embauchées d'ici la fin de l'année.

Les personnes sans qualification seront formées à l’assemblage sur machines en quelques semaines. Des cycles plus longs sont destinés aux personnes en reconversion pour acquérir les compétences spécifiques des métiers de frigoriste, conducteur de machines automatiques, programmateur de commandes numériques...

 

Ecole des vins

 

- Les pains d’épices Mulot et Petitjean s’agrandissent.

 

mulotetpetitjean
Le fabricant de pains d'épices agrandit ses ateliers historiques, dans les faubourgs de Dijon. ©Mulot et Petitjean.


Fabricant historique de pains d’épices de Dijon - l’entreprise fête ses 220 ans cette année - , Mulot et Petitjean agrandit de 1.000 m2 ses ateliers, parmi les derniers implantés dans les faubourgs de Dijon.
L’investissement de 6 millions d’€ - dont la moitié en immobilier - vise à réorganiser les flux et installer une nouvelle ligne de production pour de nouveaux produits. Dernièrement, la fabrique a lancé les mini-nonnettes : des petits pains d’épices fourrés à la confiture qui s’avalent en deux bouchées…
L’extension comprend également un espace muséographique et une boutique dans la partie historique du bâtiment sur environ 400 m2, qui lui permettra de satisfaire le label Entreprise du Patrimoine Vivant décroché en 2012.
A terme, Catherine Petitjean, 9ème génération, qui a succédé à son père en 1998, envisage de créer 25 emplois.
La première pierre a été posée début avril et le chantier se terminera début 2017.

 

- Le fabricant de linge de maison Linvosges change d’actionnaire et annonce un investissement de 49 millions d'€.

 

linvosgesphoto
Eurazeo compte développer la marque lorraine en Europe. ©Linvosges


Linvosges à Gérardmer (Vosges) va passer sous le contrôle du fonds d’investissement Eurazeo : la holding MK Direct (500 salariés, chiffre d’affaires de 186 millions d’€), propriétaire des marques Linvosges et Françoise Saget, devrait boucler les négociations dans le courant du mois de mai.
Ce changement d’actionnaire résulte du départ du fonds Alpha présent depuis six ans au capital de MK Direct (500 personnes, 186 millions d’€ de CA). Eurazeo va acquérir 55 % du capital de la holding, les parts restantes revenant aux dirigeants.
Le nouveau propriétaire annonce d’ores-et-déjà un investissement de 49 millions d'€, avec pour objectif de booster les ventes des deux marques en Europe et en Allemagne plus particulièrement.
En pleine rotation stratégique de son portefeuille, le fonds Eurazeo détient de nombreux actifs dans des sociétés allant de la grosse PME (Léon de Bruxelles, Jacques Dessange) à la multinationale (Accor hôtels, Moncler, Europcar, Desigual).
La marque Linvosges emploie 200 personnes et fabrique une partie de ses modèles de linge et vêtements d’intérieur. Initialement distribuée par la VPC, elle commercialise désormais ses produits via Internet et à travers un réseau de 28 boutiques en location-gérance. Son portefeuille clients comporte notamment des établissements hôteliers pour lesquels elle crée des ensembles sur-mesure.

 

pub_TP_longue


- Alpro-Sojinal va investir plus de 50 millions d’€ dans le Haut-Rhin.

 

sojinal
Alpro-Sojinal fabrique des jus à base de soja. © Alpro.

 

Producteur de jus de soja, Alpro-Sojinal va investir plus de 50 millions d’€ sur son site d’Issenheim (Haut-Rhin) pour augmenter sa production à 250.000 tonnes par an, surfant sur la vague des produits à base de la fameuse plante.
L’industriel prévoit de créer 150 emplois par phases jusqu’en 2018. Ses effectifs se situent aujourd’hui à 96 salariés. La production devrait être multipliée par 2,5 pour atteindre 250.000 tonnes par an.
La première ligne doit être mise en service en septembre 2017. Longtemps sous actionnariat belge, la société appartient depuis trois ans à l’américain Whitewave Foods.

 

- La Brasserie de Vézelay gagne un procès en référé contre son crédit-bailleur Yonne Équipement.

 

brasserievezelay 

 

Retournement de situation dans l'affaire qui oppose la Brasserie de Vézelay à la société d'économie mixte Yonne Équipement qui lui a construit en 2012 son site de production sur la petite commune de Saint-Père-sous-Vézelay (Yonne).

Par une ordonnance de référé datant de l'été dernier, le président du tribunal de grande instance d'Auxerre résiliait le bail du microbrasseur, prononçait son expulsion et le condamnait à verser plus de 50 000 € à son crédit-bailleur.

L'entreprise qui s'était placée sous souvegarde et a du supporter une saisie de ses comptes, vient de gagner en appel. La cour d'appel de Paris (décision du 14 avril) infirme en tout point l'ordonnance et oblige Yonne Équipement à rembourser les sommes indues.

Ce conflit n'est toutefois pas jugé au fond et, en attendant, Marc Neyret  le créateur de l'entreprise (1 millions d'€ de chiffre d'affaires attendu cette année), ne peut acquérir son site de production comme il le souhaite ardemment.

Il faudrait pour cela que les deux parties consentent à un accord amiable. Y sont-elles prêtes ou vont -elles se lancer dans des procédures à long terme ? A nous lire prochainement.

 

- Le fabricant de prothèses Zimmer-Biomet s'agrandit à Montbéliard.

 

zimmer
Le nouveau bâtiment de Zimmer-Biomet, construit dans le prolongement de celui construit en 2014. ©Pierre-Yves Ratti.


Zimmer France a racheté en 2015 la société Biomet, fabricant de prothèses installé à Valence. Si ce rachat provoque la fermeture du site du sud de la France, il conforte celui de Technoland, à deux pas de Montbéliard (Doubs).
Ainsi, devenue Zimmer-Biomet, l’entreprise agrandit de 1.000 m2 le bâtiment de Technoland, qui date de début 2014 pour le porter à 4.000 m².
Cet investissement de l'ordre de 1,5 million d’€ va permettre de transférer le pôle logistique de Biomet Valence et de porter l'effectif à 85 salariés, avec 18 recrutements en cours à Montbéliard. Le nouveau bâtiment devrait être en service pour l’été.
Biomet Valence comptait environ 70 salariés. 35 d'entre eux ont intégré le site de Zimmer à Lyon - Saint-Priest (direction administrative et financière du groupe), un seul est venu dans le Doubs. Un plan social a été mis en place pour le reste du personnel.

 

banniere-635x102

 

- Eurogerm poursuit une croissance à deux chiffres.

 

eurogerm


Eurogerm, fabricant d’améliorants pour la meunerie a réalisé un chiffre d’affaires annuel en 2015 de 88,1 millions d’€, en croissance de 13,2%. Le résultat net part du groupe s’élève à 4,1 millions d’€ en 2015 contre 3,9 millions en 2014, soit en légère progression de 3,7%.
Toutes les activités participent au développement, en particulier le segment Ingrédients qui a généré un chiffre d’affaires de 40,9 millions d’€, en augmentation de 24,4%. L’international représente désormais plus de la moitié du chiffre d’affaires.
A périmètre constant, la croissance du chiffre d’affaires s’établit à 8%. Durant l’année 2015, l’entreprise implantée à Dijon et cotée en bourse, a en effet acquis Processus Alimentos Industria, un de ses sous-traitants au Brésil et ouvert un magasin Tartin’Art à Paris.
Le conseil d'administration a décidé de proposer à l'assemblée générale annuelle du 14 juin 2016, le versement d'un dividende de 0,35 € par action, contre 0,30 € par action l'an passé.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Montbéliard, Dijon, Yonne, Saône-et-Loire, Eurogerm, filière blé-farine-pain, Haut-Rhin, Zimmer, Mulot et Petitjean, investissements, Vosges, Brasserie de Vézelay, Technoland, industrie agroalimentaire, prothèses, Biomet, Lamberet, véhicules frigorifiques, Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine, pains d'épices, Linvosges, Gérardmer, MK Direct, Alpro-Sojinal, Issenheim

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "7 plus 7" ?

Envoyer votre commentaire