L'essentiel de l'actualité économique du Grand Est par Traces Ecrites News

Publié par Traces Ecrites News, le 16 février 2016

ECO)BREF. La Semaad boucle avec Crossject l'aménagement du parc d'activités Mazen-Sully. For-Age décolle. EAK veut regarder le Morvan d’en haut. Li-Mithra passe à la phase industrielle. Amphenol Air LB, " Fournisseur de l'année 2015 " d’Airbus. Les nouvelles régions préparent leur baptême : plus complexe en Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, plus évident en Bourgogne Franche-Comté.

 

- La Semaad boucle avec Crossject l'aménagement du parc Mazen-Sully à Dijon.

 

crossject2 

 

En un peu plus de 13 ans et aujourd’hui avec l’entreprise Crossject, la Société d’Économie Mixte de l’Agglomération Dijonnaise (Semaad) achève l’aménagement et la commercialisation du Parc Mazen-Sully de Dijon.

 

Située près du CHU à l’entrée Est de la ville sur 4,7 hectares, commercialisés en 12 lots, avec un accès quasi-immédiat à la rocade et aux autoroutes alentour, cette zone d’aménagement concertée (Zac) accueille de nombreuses sociétés dédiées à la recherche et aux analyses médicales, ainsi qu’aux biotechnologies.

 

Citons notamment le groupe CEN (évaluation de médicaments et de dispositifs médicaux), Odil (matériel médical), Filab (laboratoire d’analyses pluridisciplinaires) ou encore Oncodesign (thérapies anticancéreuses).

 

La Semaad, qui passe sous statut privé, et l’urbanisme de la capitale bourguignonne ne font qu’un. Et ce, depuis sa création le 30 mai 1961 pour l’aménagement du lac Kir.

Pour Crossject (une trentaine de personnes), elle s’est associée à la Caisse d’Épargne de Bourgogne Franche-Comté en montant une société de projet qui porte le bâtiment.

 

crossject
Patrick Alexandre, le président fondateur de Crossject au premier plan, avec à ses côtés François Rebsamen, maire de Dijon et président du Grand Dijon et Pierre Pribetich, président de la Semaad. ©Traces Ecrites.

 

Elles accordent ainsi à l’entreprise qui a mis au point la seringue sans aiguille pour médicaments auto-injectables, un échelonnement de 85% du coût total de l’opération de 12 mois à 36 mois après la livraison.

La première tranche de remboursement interviendra au plus tôt à partir de fin 2017, alors que la commercialisation des produits aura débuté.

L’investissement s’élève à 3,8 millions d’€ pour 1 800 m2 de locaux, intégrant des laboratoires et une zone de R&D. A ce jour, Crossject revendique 7 médicaments en développement et la paternité de nombreux accords de distribution. Les deux derniers signés concernent l’Inde et la Chine. Encore en développement, la société ne génère pas de chiffre d'affaires. Elle dégage un résultat net de  5,6 millions d'€ correspondant en partie à ses dépenses de R&D.

 

- La commercialisation du solveur de tournées de For-Age décolle.

 

forage
Le logiciel de tournées de For-Age décroche ses premiers contrats de distribution. ©For-Age.

 

La petite start-up de Saint-Vit (Doubs) spécialisée dans les solutions informatiques, mais aussi le transport et la logistique dans le domaine de la santé, vient de signer un contrat de distribution avec le leader français des éditeurs de logiciels dédiés aux laboratoires de biologie médicale.
DL Santé, qui détient plus de 50% des parts du marché hexagonal, va commercialiser Biosolver, le solveur de tournées mis au point en 2014-2015 dans le cadre d’un projet Véhicule du Futur et auquel ont participé des équipes de recherche de Femto-ST, du CNRS et du laboratoire de mathématiques de Franche-Comté.
L’algorithme de cette application permet de définir des tournées optimisées pour la collecte de prélèvements biologiques. A effectif égal, For-Age estime à 50% la hausse du nombre de prélèvements à domicile que permet sa solution, à 25% le nombre de kilomètres évités et à 75% le gain en temps de préparation des tournées.
La SSII de Saint-Vit vient également d’obtenir un accord de principe avec le distributeur suisse de logiciels médicaux LIG-Systems, pour la Suisse et le Liechtenstein. Gérard Vanca, le dirigeant-fondateur de For-Age, prospecte maintenant auprès d’autres métiers nomades après un premier succès : la société HED de Besançon qui gère désormais la tournée de ses chauffagistes avec Biosolver.

 

- Un observatoire touristique au sommet des arbres dans le Morvan.

 

foretnoire
Voilà à quoi pourrait ressembler le belvédère du Haut-Folin. Ici, en Forêt Noire en Allemagne. ©EAK.


Une réunion publique mercredi 17 février (19h) à Saint-Léger-sous-Beuvray (Saône-et-Loire) doit faire le point sur l’avancée du projet d’une tour panoramique au sommet du Haut-Folin, le point culminant du massif du Morvan, à Saint-Prix, en Saône-et-Loire. Elle est précédée l’après-midi par une réunion de travail avec les élus locaux, André Accary, le président du conseil départemental de Saône-et-Loire et Patrice Joly, président de la Nièvre.
Porté par le parc naturel régional avec le promoteur allemand de loisirs, Erlebnis Akademie AG (EAK) qui s’est fait une spécialité des belvédères au-dessus de la canopée, le projet soulève déjà des oppositions. Plutôt qu’une tour de 40 mètres de hauteur, en charpente métallique habillée de bois, le collectif Défense du Haut-Folin propose trois petites tours d’observation sur le massif, en bois du Morvan, au fil des circuits des trois sentiers de randonnée récemment aménagés.
Sur sa dernière lettre d’informations, le parc du Morvan signale qu’EAK vient de s’engager à faire les études préalables en 2016. Cette tour d’observation permettrait aux visiteurs de profiter d’un panorama à 360°. EAK en a déjà installé plusieurs en Allemagne, notamment en Bavière, siège de la société, et en Forêt Noire.

 

- Le fabricant de panneaux hybrides Li-Mithra passe à la phase industrielle.

limithra
Une pompe à chaleur de 10 kW et douze panneaux sur le toit du tennis club d’Epinal, d’une surface de 200 m2, produisent de la chaleur, diffusée par un plancher chauffant, et de l’eau chaude sanitaire. ©Li-Mithra.

 

Concepteur d’un panneau photovoltaïque hybride capable de capter cinq énergies naturelles, la société Li-Mithra à Uxegney, près d’Epinal (Vosges), achève une levée de fonds de 2 millions d’€ pour préindustrialiser son procédé breveté dont la particularité est d’utiliser cinq énergies naturelles. Un échangeur relié à une pompe à chaleur capte l’énergie passive du vent, de la pluie, du soleil et de la lumière.
Ses concepteurs assurent que la production électrique est ainsi augmentée d'environ 20 à 25 %. La société vosgienne prévoit de vendre 200 unités pour atteindre un chiffre d'affaires de 4 millions d’€ et annonce vouloir porter son effectif de 14 à 50 salariés d’ici la fin de l’année, pour la commercialisation et l’équipement des panneaux photovoltaïque fabriqués chez Voltec, en Alsace.

 

amphemol- Amphenol Air LB, "Fournisseur de l'année 2015 » d’Airbus.

 

Filiale française du groupe Amphenol Corporation, dont le siège social est basé dans le département des Ardennes, Amphenol Air LB France est nommée fournisseur de l’année 2015 par le centre d’excellence électrique d’Airbus, en reconnaissance de ses performances globales et de l’adéquation de sa stratégie avec celle d’Airbus, annonce l’entreprise dans un communiqué.
Leader mondial dans le domaine des connecteurs et systèmes de fixation pour l’aéronautique, Amphenol Air LB France réalise 60,3 millions d’€, à 72% dans l’aéronautique civile, et emploie 295 personnes.


L’usine de 9000 m2 construite en 2014 à Wé, près de Carignan, à la frontière luxembourgeoise, pour 11 millions d’€, avec l’aide de la Région Champagne-Ardenne, de la communauté de communes Portes du Luxembourg et de l’Europe, fut « une étape indispensable pour obtenir cet agrément », ajoute l’entreprise.

 

- Les nouvelles régions préparent leur baptême.

acallogo
Le conseil régional d’Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine a sélectionné quinze citoyens qui participeront aux séances de travail pour le choix du nom de leur région, aux côtés d’agents territoriaux, de conseillers régionaux et de représentants du monde socio-économique. Ils ont été choisis dans le cadre d’un appel à candidatures entre le 1er et le 9 février, sur le site Internet de la région. 2600 personnes se sont portées volontaires.
Ces réunions sont prévues les 27 février à Châlons-en-Champagne, 5 mars à Strasbourg et 12 mars à Metz. Il en sortira trois dénominations qui seront soumises à l’avis des habitants, toujours par Internet.
Le nom définitif de la collectivité que beaucoup nomment aujourd’hui ACAL ou Grand Est, sera fixé par décret en Conseil d’Etat au plus tard le 1er octobre 2016, après délibération pour avis du conseil régional.

logobfc

 

La Bourgogne Franche-Comté lance elle aussi ce processus. Tout le monde peut voter en ligne en cliquant ici. Le choix est plus évident : le questionnaire porte sur une question fermée : Souhaitez-vous que « Bourgogne-Franche-Comté » soit le nom définitif de la nouvelle région ? Oui ou Non.

Oui, répond la présidente Marie-Guite Dufay qui ne cache pas sa préférence pour un nom qui « coule de source ». Les esprits imaginatifs peuvent toujours proposer un autre nom. On parle de Bourgogne-Comté, de Bourgondie comtoise...

Réponse le 18 mars lors de la prochaine session plénière du conseil régional, mais le nom ne sera définitif qu'après validation de l'Etat.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Besançon, Dijon, conseil régional, Saône-et-Loire, Doubs, photovoltaïque, parc naturel régional du Morvan, Semaad, Vosges, EAK, Crossject, For-Age, Ardennes, Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine, Li-Mithra, Amphenol Air LB, Airbus

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "9 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire