L'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites News

Publié par La Rédaction, le 13 septembre 2018

BRÈVES LORRAINES. Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 8,2 millions d’€ en Moselle. Ouverture du centre de congrès Robert Schumann à Metz. Le Nantais Abalone implante un data center à Metz. Valvital engage 97 millions d’€ dans le projet Grand-Nancy Thermal. Le livreur de repas à domicile Fetch repris par une filiale de La Poste. La limonade Lorina devient danoise. L’Institut Innodesign ouvre ses portes sur le campus du Technopole de Metz.

 

• Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 8,2 millions d’€ en Moselle.

 

lehninglaboratoires
Le laboratoire mosellan commercialise notamment le médicament homéopathique antigrippal L 52. © Lehning.


Le fabricant de produits homéopathiques et phytothérapiques Laboratoires Lehning inaugure ce jeudi 14 septembre sur son siège de Sainte-Barbe (Moselle) une extension de ses ateliers de production, ainsi qu’un parc de panneaux photovoltaïques. L’entreprise a injecté 8,2 millions d’€ entre juin 2015 et mars 2018 pour améliorer les performances de ses unités de production et construire 2.800 m² d’ateliers supplémentaires.

Elle a installé en parallèle un parc solaire de 5.100 m² dont l’énergie électrique sera consommée directement par ses procédés. L’industriel mosellan (320 personnes, chiffre d’affaires de 55 millions d’€ en 2017) est notamment connu pour son médicament homéopathique antigrippal L 52, un de ses produits phares encore aujourd’hui. P.B.

 

 CCI SALON terre dindustrie 2018 BANDEAU TE 640x90 px_OK


• Premiers événements au centre de congrès Robert Schumann à Metz.

auditoriummetz
L'auditorum du centre de congrès de metz. © Studio Hussenot.

 

Aujourd’hui 13 septembre et demain, la 6ème édition du #GEN organisée par l’association Grand Est Numérique investit le tout nouveau centre de congrès de Metz. Les 300 professionnels attendus découvriront l’équipement tout juste inauguré, qui fait face au musée Pompidou, dans le quartier de l’Amphithéâtre. L’architecte et urbaniste Jean-Michel Wilmotte signe cet équipement de 15.000 m2 sur cinq niveaux qui abrite un auditorium de 1.200 places.
L’investissement de 57 millions d’€ a été porté par Metz Métropole, soutenu par la Région Grand Est, le département de la Meurthe-et-Moselle et la CCI. Il a réalisé via une procédure de la conception, réalisation et maintenance par le groupe Eiffage Construction.
Selon GL Events, à qui la société locale Metz Métropole Moselle Congrès (M3Congrès) a confié la gestion, au calendrier figurent déjà 80 événements, dont 26 congrès, ce qui représente 47.000 journées congressistes. C.P.

 

 

• Le nantais Abalone implante un data center à Metz.

 

datamaetz
© Moselle Attractivité.

 

L'association de promotion économique Moselle Attractivité annonce l’implantation d’un data center de 312 baies sur la ZAC de Mercy, à Metz, à l’initiative de la société nantaise Abalone, spécialisée en travail temporaire, recrutement et formation, déjà présente dans la cité avec une agence d’intérim.

L’investissement s’élève à 15 millions d’€. L’équipement de 2.700 m2 devrait être opérationnel d’ici fin 2019. Il s’agira du premier data center en Moselle. C.P.

 

 

bpalcseconde

 

• Le groupe Valvital engage 97 millions d’€ d’investissement dans le projet Grand-Nancy Thermal.

 

nancy
Le programme de construction/rénovation prévoit d’accueillir les curistes et le grand-public à l’horizon 2022. © Anne Demians.

 

Le Grand Nancy a concrétisé son ambition de devenir une ville thermale. La métropole a attribué en juillet dernier la délégation de service public de son projet Grand-Nancy Thermal au groupe français Valvital. Le programme de construction/rénovation de 97 millions d’€ hors taxes va conduire à l’ouverture à l’horizon 2022 de trois pôles sur 20.000 m² : les thermes proprement dites couplées à une offre hôtelière réservée aux curistes, un espace bien-être (hamam, sauna, etc.), ainsi qu’un pôle aqualudique (2.500m² de bassins).

La métropole accompagne le projet via une subvention de 25 millions d’€, dont 5 millions d’€ versés par la Région Grand Est. Le projet porté par Valvital associe les cabinets d’architectes d’Anne Demians et de Nicolas Chabanne, Bouygues Bâtiment Nord Est et le promoteur Linkcity (Bouygues Construction).
L’eau thermale du site avait reçu un avis favorable de l’Académie de médecine en 2014 pour une exploitation en rhumatologie. Le groupe français spécialiste du thermalisme (560 salariés) est déjà bien implanté dans le Grand Est et en Bourgogne-Franche-Comté avec les stations de Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne), Lons-le-Saulnier (Jura), Niederbronn-les-Bains (Bas-Rhin) et Morsbronn-les-Bains (Bas-Rhin). Il prévoit par ailleurs la réouverture en 2020 d’un établissement fermé en 1993 à Santenay (Côte-d’Or). P.B.

 

Kremernouvellepub

 

• Le spécialiste lorrain de la livraison de repas à domicile Fetch repris par une filiale de La Poste.


L’activité de la start-up lorraine Fetch a été reprise cet été à la barre du tribunal de commerce de Nancy par Resto-In, une filiale de GeoPost (groupe La Poste). La jeune pousse fondée en 2015 proposait la livraison de plats de restaurants à domicile, via des coursiers à vélo.

Pour se démarquer de ses concurrents (Delivroo, Just Eat, etc.), la société avait ciblé les villes moyennes : Nancy, Metz, Dijon, Clermont-Ferrand, Caen, Le Havre. L’ancien dirigeant Jean-Charles Kurdali regrette « un retard dans un développement technique qui a bloqué la levée de fonds nécessaire à la poursuite de notre croissance ».

Les difficultés accumulées en 2018 ont notamment provoqué le retrait du fonds numérique lorrain ILP-Sadepar, son principal actionnaire aux côtés des business angels régionaux de Yeast. Le nouveau propriétaire Resto-In ne conserverait que deux de la dizaine de salariés de l’entreprise. L’activité repabtisée Fetch by Resto-In a repris dans l’ensemble des villes d’implantation à l’exception de Reims et de Clermont-Ferrand. P.B.


• La limonade Lorina devient danoise.

lorina
© Lorina.

 

Entrée en 2011 au capital de la société Établissements Geyer Frères pour accompagner sa croissance, à hauteur de 8%, le fonds d’investissement Siparex cède sa participation au danois Royal Unibrew. Le groupe coté en bourse, fabricant de boissons notamment à base de malt et distributeur sous licence en Europe du Nord, des marques Pepsi et Heineken, reprend à cette occasion les parts de la famille fondatrice, Barjon, et devient propriétaire à 100% de la PME de Munster (Moselle).

La fabrique artisanale de limonades sous la marque Lorina qui fait aussi des boissons aux fruits, se présente comme leader en France des limonades avec 33% des parts de marché. Depuis 2011, son chiffre d’affaires a progressé de 60% à plus de 40 millions d’€ fin 2017.

Déjà présente à l’international, la société lorraine (100 salariés) devrait, annonce son nouveau propriétaire, « prendre une véritable dimension internationale » avec l’objectif de doubler sa capacité de production. Le danois prend ainsi pied en France où il est peu implanté. La transaction s’élèverait à 88,5 millions d’€. C.P.

 

 Banniere-640x90-BTD-SYSTEMS

 

• L’Institut Innodesign ouvre ses portes sur le campus du Technopole de Metz.


Après un prix du design, une école. Le prix franco-chinois Innodesign lancé il y a trois ans par l’agence mosellane NewExCo se décline depuis cette rentrée sous la forme d’une école privée d’enseignement supérieur implantée sur le campus du Technopole de Metz.

Le projet baptisé Institut Innodesign et soutenu par le Collectif Français pour l’Innovation et le Design vise à former en 5 ans des étudiants en design industriel (bachelor et master). L’école installée dans les locaux de CentraleSupélec Metz va démarrer début novembre 2018 par des formations professionnelles. A cette occasion, elle devrait également présenter sa matériauthèque, un centre de ressources documentaires et techniques, ouvert aux professionnels et aux étudiants de CentraleSupélec.
A noter que les premières bases de cette formation avaient été jetées avec l’organisation de conférences au Département Génie mécanique et productique de l’IUT de Metz. L’Institut Innodesign concrétise le projet d’une équipe de passionnés du design œuvrant depuis 2016 pour valoriser cette discipline et ses multiples applications sur le territoire de Metz Métropole. L’Institut Innodesign est une SAS dirigée par Claire Olland, présidente. Le projet est porté par Marie Rigaux, responsable du développement. P.B.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Lorraine, Grand Est, Moselle, La Poste, Nancy, Metz, Meurthe-et-Moselle, Laboratoires Lehning, centre de congrès Robert Schumann, Lorina, Valvital, Grand-Nancy Thermal, Fetch, Institut Innodesign, Établissements Geyer Frères

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'été en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est - 3 et fin -L'essentiel de l'été en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est - 3 et fin -
L'essentiel de l'été en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est - 2 -L'essentiel de l'été en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est - 2 -

Commentez !


Combien font "3 plus 8" ?

Envoyer votre commentaire