L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Publié par Les journalistes de Traces Ecrites News, le 10 mars 2017

ECO)BREF. L'horloger NovoParts s'implante dans le Doubs. Sopic investit 10 millions d'euros dans un parc commercial près des magasins d'usine Mc Arthur Glenn à Troyes. Le groupe Siparex investit en fonds propres dans la start-up AFULudine à Besançon. L’échangeur de Sévenans sur l’A 36, enfin en chantier. Le Medef et la CPME défendent la place des entreprises dans la future agence de développement économique de Bourgogne-Franche-Comté. Une maison digitale d’Orange s’implante à Dijon.

 

- Un site horloger en France pour NovoParts.  

 

novoparts

 

L’entreprise de composants horlogers de Mustapha Lamrabet pose ses loupes horlogères en France. L’entreprise investit 4 millions d’€ dans une unité de 2.200 m2 à Sancey-le Grand (Doubs) pour produire en grandes et moyennes séries des composants horlogers haut de gamme.« Nous voulons fabriquer pièces et mouvements pour des marques françaises », souligne chez NovoParts Camille Mariller.

Déjà implantée au Locle, en Suisse, sous le nom de Novowatch pour la fabrication de prototypes et de petites séries, l’horloger emploie sur place une dizaine de collaborateurs. En France, il compte en embaucher au départ cinq personnes. L'inauguration du site aura lieu le 20 avril. D.H.

 

 Ecole des vins

 

- Sopic élargit la zone commerciale de Lavau, dans l’agglomération de Troyes.

 

lavau
© Epok Architectes


L’opérateur en immobilier commercial et de loisirs Sopic est choisi pour aménager la ZAC du Moutot à Lavau, dans l’agglomération de Troyes (Aube), qui s’étend sur 3 hectares entre le parc commercial et de loisirs Oxylane - Décathlon et le village de marques Mc Arthur Glen.
L’investissement de 10 millions d’€ porte sur 6.440 m2 de surface plancher en deux bâtiments de quatre et huit cellules, ainsi qu’un hôtel de 2.000 m2, un restaurant et un parking de 285 places. Les douze enseignes seront réparties entre des commerces de proximité (optique, épicerie, boulangerie, coiffeur, boucherie bio…) et des moyennes surfaces, notamment pour l’équipement de la maison.
Le projet de l’agence parisienne Epok Architectes prévoit l’installation d’un système d’éclairage économe de Leds  et d’un système de gestion par abaissement de tension.  Les travaux doivent démarrer à la fin de l’année pour une livraison en juin 2018.
Dans l’Est, Sopic est en train de réaliser d’autres projets à Baume-les-Dames, dans le Doubs (4.000 m2 autour d’un supermarché), 12.000 m2 à Marmoutier (Bas-Rhin), et 7.000 m2 au bord de la RN 19 à Vesoul (Haute-Saône). C.P.

 

pub_TP_longue

 

- Le groupe Siparex entre au capital de la start-up AFULudine.

 

Les sociétés de gestion de fonds Invest PME et Rhône-Alpes PME (groupe Siparex) sont entrées au capital de l’entreprise AFULudine. Cette start-up, crée en 2016 à Besançon, développe des lubrifiants écologiques.

Elle est née d’une collaboration entre trois universitaires, aux compétences complémentaires en chimie, traitement de surface et mécanique. Leurs travaux ont intéressé le groupe Aperam, spécialiste de l’acier inoxydable basé à Pont-de-Roide (Doubs). Le groupe les a aidés dans la création de leur produit, breveté en 2014.

Face à l’engouement du marché, la start-up a industrialisé sa production et a fait appel à Invest PME et Rhône-Alpes PME pour l'aider dans son développement. « Nous allons pouvoir investir dans des appareils permettant une production industrielle massive de nos lubrifiants et assurer la trésorerie nécessaire à notre croissance. » commente Fabrice Lallemand, dirigeant d’AFULudine SAS.

Les investisseurs ont quant à eux été séduits par « les performances du produit qui permet aux industriels de réaliser des gains de productivité et financiers significatifs, tout en étant beaucoup plus respectueux des opérateurs et de l’environnement », précise Patrick Blasselle, président du directoire d’Invest PME. M.J.

 

banniere-635x102


- L’échangeur de Sévenans, sur l’A 36, enfin en chantier.

 

aprrsevenans
Les travaux comprennent la création d’un nouvel échangeur, l’aménagement d’un demi-diffuseur et la mise à 2x2 voies de 4 km de la RN 1019. © APRR. Cliquez sur le plan pour l'agrandir.

 

Prévu initialement pour être réalisé par l’Etat, l’échangeur de Sévenans, sur l’autoroute A36entre Belfort et Montbéliard va finalement être financé par APRR (groupe Eiffage) dans le cadre de l’allongement de la durée de la concession. D’un coût de 120 millions d’€, il est en travaux pour trois ans. Le coup d’envoi officiel a eu lieu cette semaine. La première phase porte sur la construction d’un demi-diffuseur qui améliorera la liaison entre la RN1019 et la RD 437.
La seconde, mise en service mi-2018, créera le nouvel échangeur proprement dit entre l’A36 et la RN1019. Et jusqu’à début 2020, la dernière tranche consistera à démanteler l’échangeur actuel et à mettre à 2x2 voies un tronçon de 4 km de la RN1019, dont 850 mètres de tracé neuf.
Cette portion d’autoroute accueille 60 000 véhicules quotidiens, qui devraient progresser à 80.000 en 2020 compte-tenu de sa situation stratégique, pour desservir la gare TGV Belfort-Montbéliard et la zone d’activités de la Jonxion, ainsi que le nouvel hôpital public commun aux deux agglomérations.
Les travaux sont réalisés par le groupement Vinci Construction Terrassement, Eurovia et le régional Climent TP. M.N.

 

Gif_Economia 635x106px

 

- L’agence de développement économique de Bourgogne - Franche-Comté, « pas sans les entreprises ».

Le MEDEF et la CPME interpellent le conseil régional de Bourgogne - Franche-Comté sur l’organisation de la future agence de développement économique à l’échelle de la nouvelle région.
La fusion de l’ARDIE, en Bourgogne et de l’ARD, en Franche-Comté, va prendre la forme d’une société publique locale (SPL), le statut de l’actuelle agence franc-comtoise. Son conseil d’administration est essentiellement constitué de représentants politiques, des communautés de communes et du conseil régional.
« Des chefs d’entreprises y siègent, mais ils sont désignés par la Région et n’ont aucun pouvoir de décision », affirment dans un communiqué commun, les deux organisations patronales à qui il paraît « légitime » que les acteurs économiques aient toute leur place dans une structure de promotion de l'activité économique.
A l’instar du "modèle" bourguignon : « la gouvernance de l’ARDIE associe à la fois les collectivités territoriales, les entreprises, les partenaires socio-économiques et les représentants du monde de la recherche et du transfert de technologie. Une organisation récente, mais qui porte déjà ses fruits. » C.P.

 

Banniere-Fondation-TracesEcrites

 

- Une maison digitale d’Orange s’implante à Dijon.  

 

Inaugurée ce vendredi 10 mars à Dijon, la maison digitale créée et financée par la fondation Orange propose des ateliers numériques, dispensés par le centre associatif de formation CESAM. Disponibles depuis octobre 2016, ils sont accessibles aux femmes en grande difficulté afin de les accompagner vers l’emploi.

Proposés dans les locaux de Dijon de l’association, ils leur permettent d’être plus autonomes avec les outils informatiques en leur apprenant à se servir d’un ordinateur et d’une tablette tactile pour leurs démarches du quotidien.

Le but est d’aider ces femmes à s’insérer dans la société et le monde du travail. 118 maisons digitales, dont 48 en France ont ouvert leurs portes dans 10 pays où le groupe Orange est présent. En Bourgogne - Franche-Comté, il existe aussi des maisons digitales à Belfort, à Champagney (Haute-Saône) et à Dijon. M.J.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Besançon, Dijon, Grand Est, Medef, Troyes, horlogerie, Sevenans, immobilier commercial, Sopic, APRR, ARDIE, Siparex, Bourgogne Franche-Comté, Fondation Orange, maison digitale, Novaparts, agence de développement économique, CPME

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "8 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire