L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Publié par Traces Ecrites News, le 23 novembre 2016

ECO)BREF. Un pôle robotique à Dijon. Ekium ouvre une agence à Mulhouse. Bouchard Père & Fils investit 3,4 millions. L'enceinte portative de Devacore. La fonderie GMH cédée au groupe SLF. Références de choix pour SPCP Concept... et Axel. Chute des cours du vin de Bourgogne. Erdil poursuit son développement. Leadeo recrute à Strasbourg. Une saucisse de Morteau sur la toile. Guerre ouverte de l'avocat Eric Seutet contre « La Lombarde » des banques.

 

 - Une vitrine de la robotique à Dijon et une formation universitaire annoncée avec l’IUT du Creusot.

 

robot
Samuel Bonot, responsable du pôle robotique en pleine démonstration. © Traces Ecrites.


L’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) n’hésite pas à investir pour inciter les industriels de Bourgogne à robotiser leurs usines. Inauguré lundi 21 novembre, le pôle d’excellence en robotique et vision industrielle au centre de formation (CFAI 21-71) à Dijon déploie dans un bâtiment de 500 m2, une palette des solutions de robotisation accessibles aux PME.
L’UIMM et le conseil régional de Bourgogne - Franche-Comté, consacrent, quasiment à parts égales, pas moins de 2,5 millions d’€ (immobilier et équipements) dans un showroom qui servira aussi de lieu de formation et de salle d’essai. Il présente treize robots des principales marques du secteur (le japonais Fanuc, leader sur le marché français, ABB, Luka, Staubli et Mitsubishi) ainsi que deux robots pédagogiques Nao.
La plateforme est accessible aux ingénieurs et techniciens des entreprises dans le cadre d’une réflexion sur l’intégration de ces nouvelles technologies ou une formation à leur manipulation. Une 1ère session à la préparation d’un CQPM (certificat de qualification) chargé d’intégration en robotique industrielle a lieu en janvier 2017.
Elle est aussi un appui pédagogique pour les étudiants en alternance des BTS Electronique et Maintenance des systèmes du CFAI et de la future licence Pro Robotique qui ouvrira à la rentrée 2017 à l’IUT du Creusot.
Les témoignages de responsables de Cermex (machines d’emballage près de Dijon) et Itron (compteurs d’eau à Mâcon) ont voulu lever les craintes des chefs d’entreprise sur l’emploi. Ces deux entreprises embauchent des techniciens spécialisés, des profils cependant encore trop rares sur le marché régional. C.P.

 

banniere-635x102

 

- L’ingénieriste spécialisé dans la chimie Ekium ouvre une agence à Mulhouse.


ekium

 

La société d’ingénierie industrielle, tertiaire et automation conforte sa position dans la chimie en Alsace, en ouvrant une agence à Mulhouse. C’est David Ferrebeuf, ancien secrétaire général de l’association La Vallée de l’énergie à Belfort qui prend la direction d’une équipe de 12 collaborateurs.
Compétente sur une aire géographique qui s’étend jusqu’à Nancy et Dijon, la nouvel agence d’Ekium va recruter une quinzaine de collaborateurs d’ici 2018, des techniciens et ingénieurs expérimentés (électricité, automatismes, mécanique), mais aussi des jeunes. C’est la raison du partenariat avec les écoles d’ingénieurs locales : l’école nationale supérieure de chimie de Mulhouse, l’école supérieure de biotechnologie de Strasbourg et l’UTBM de Belfort.
Ekium compte parmi ses clients Dow, Lilly, Novartis, Solvay Chalampé, GE Belfort,  et Alcoa (métaux) à Merxheim (Haut-Rhin) récemment rebaptisé Arconic depuis la réorganisation de sa maison-mère américaine. C.P.

 

- Le négociant en vin Bouchard Père & Fils investit 3,4 millions.

 

bouchard
Esquisse du futur bâtiment en image de synthèse.

 

Bouchard Père et Fils, groupe Henriot) disposera début septembre 2017 d’un bâtiment de 3.300 m2 sur trois niveaux. Il reliera la cuverie de vinification et d’élevage de Savigny-lès-Beaune au centre logistique qui lui fait face.

L’investissement de 3,4 millions d’€ évitera les nombreuses opérations de manutention qui obligeaient le personnel à convoyer pas moins de 40.000 bouteilles par jour sur 38 mètres jusqu’à la chaîne d’habillage des bouteilles logée au sein même du site de gestion de commandes et d’expédition. Le nouveau bâtiment intègrera tout le matériel d’étiquetage. « Nous allons gagner énormément en ergonomie et de 20 à 30% en productivité », souligne Philippe Prost, le directeur technique.

Bouchard Père et Fils, fondée en 1775, compte parmi les plus gros producteurs de vins de Bourgogne. En dehors de l’activité de négoce, il exploite un domaine en pleine propriété de 130 ha, dont 74 de premiers crus et 12 de grands crus. Il n’était que de 82 ha lorsque Joseph Henriot, aujourd’hui décédé, a racheté l’entreprise en 1995. Le volume d’activité  s’élève à 33,8 millions d’€. D.H.

 

- Le concepteur de produits audio connectés Divacore lance une enceinte portative.

 

divacore
L’enceinte sans fil combine un son stéréo puissant dans un boitier en aluminium ultra fin (30 mm), le tout résistant à la poussière et aux projections. © Divacore.


Divacore à Metz vient de lancer « Bloop », une enceinte sans fil compacte haut de gamme, dédiée à une utilisation en extérieur. Le produit combine un son stéréo puissant et un boîtier en aluminium ultrafin de 30 millimètres d’épaisseur. Son traitement selon la norme d’étanchéité IPX7, utilisée pour l’iPhone7, lui apporte une résistance à la poussière et aux projections.

« Bloop réussit l’exploit d’allier design ultra fin et robustesse pour permettre de ressentir émotions et plaisir musical partout avec la qualité d’un son puissant et  stéréo », se félicite David Grasso, cofondateur en 2011, avec Lin Tran et Jérémy Obriot, de l’une des pépites du réseau Lorn’Tech qui a intégré cet été le réseau national « IoT » (Internet des objets) de la FrenchTech. 

Pour lancer ce nouveau produit, les trois entrepreneurs ont levé 1 million d'€ auprès de huit fonds, parmi lesquels Venture Numérique Lorrain et 5M Ventures. Leurs enceintes portatives, écouteurs pour sportifs et casques audio ont déjà séduit 100.000 utilisateurs et leurs casques équipaient15 athlètes lorrains aux JO de Rio. Entre 2014 et 2015, le chiffre d’affaires a triplé à 750.000 €.

 

pub-gif-juin-v10

 

- La Fonderie GHM (Haute-Marne) change de mains.

 

Implantée à Wassy en Haute-Marne, la Fonderie GHM a été cédée au groupe SLF (Somborn Lang Ferry) par le groupe GHM SA. Les actionnaires avaient procédé auparavant à une recapitalisation de la société à hauteur de 9 millions d’€. Cette cession a pour but de pérenniser l’entreprise, confrontée à une baisse de commandes depuis la crise économique, tout en sauvegardant l’emploi de ses 200 salariés.
Le groupe SLF possède déjà les Fonderies de Brousseval et Montreuil à Brousseval en Haute-Marne, ainsi que la Société Nouvelle des Fonderies et Ateliers Salin, à Dammarie-sur-Saulx dans la Meuse. « Ces trois fonderies réunies représentent environ 650 personnes pour un tonnage annuel d’environ 60.000 tonnes », indique la direction dans un communiqué, où elle met en avant la complémentarité industrielle des trois sites. Elle précise que « cette fusion permettra aussi de mutualiser les ressources commerciales et techniques afin de couvrir une zone géographique plus large ».
Fonderie GHM exporte 2/3 de sa production de fonte destinée à la fabrication de pièces brutes ou finies pour les travaux publics, le machinisme agricole, l’extraction minière, la construction de moteurs ou encore la robotique. F.M.

 

pub_TP_longue

 

- SPCP installe des plafonds très techniques à l’hôpital de Belfort-Montbéliard.

 

spcp
Le nouvel hôpital Nord-Franche-Comté, un chantier exceptionnel pour une entreprise de la taille de SPCP. © Traces Ecrites.


Le nouvel hôpital Nord-Franche-Comté en cours de réception offre une référence de choix à SPCP Concept. La PME spécialiste de l’installation de plafonds, planchers techniques, cloisons et espaces amovibles a livré sur ce site un chantier exceptionnel pour sa taille, remporté auprès de Bouygues Construction  : 1 million d’€ pour un peu plus de 13.000 m2 de plafonds métalliques et 3.000 m2 de plafonds suspendus en bois massif.
Représentant 9.500 heures de travail au total, les deux opérations ont chacune requis des exigences techniques fortes. Pour la première, il a fallu ajuster et contrôler les cloisonnements, tracer les niveaux pour obtenir une parfaite planéité et un rendu de qualité. La partie en bois (chêne) a alterné pose horizontale et verticale de grilles, mis en œuvre un traitement acoustique sur des hauteurs jusqu’à 15 mètres. SPCP a effectué 1.000 heures d’insertion au nouvel hôpital.
Basée à Châtillon-le-Duc, près de Besançon avec une agence en nord Franche-Comté, à Vieux-Charmont, la PME emploie 18 salariés pour un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’€. En milieu hospitalier, elle était déjà intervenue ces dernières années dans la construction de l’établissement de Pfastatt (Haut-Rhin) et dans la mise en sécurité du centre Jean Minjoz de Besançon. M.N.

 

- Axel déménage l’hôpital de Nouméa.

C’est un contrat hors norme que vient de remporter Axal. Le  spécialiste alsacien du déménagement d’hôpitaux et de laboratoires (150 salariés) va déménager l’hôpital de Nouméa, en Nouvelle-calédonie : 10.000 m3 de mobilier de bureau, matériel médical, lits, tables d’opération. Et ceci en deux mois, d’ici le 23 décembre 2016.
« Ce déménagement a demandé 6 mois de préparation, à 17 000 km de notre base alsacienne, nous ne pouvons rien laisser au hasard » déclare Olivier Belmont, chef de chantier Axal. C.P.

 

- Nette chute des cours du vin de Bourgogne à la vente des Hospices de Beaune.

 

ventehospices
© Bueninck, Beverly.

 

La 156ème vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune, qui atteint son deuxième record historique avec 7,73 millions d’€ (hors frais Christie’s) fait toutefois et, devrait-on dire aussi heureusement, chuter les cours des bourgognes. Le prix moyen de la pièce de vin de 228 litres atteint 12.994€, soit une baisse de 26% par rapport à l'an dernier.

La pièce des présidents a été co-achetée 200.000 € par l’hôtelier beaunois Jean-Claude Bernard (Le Cep) et la femme d’affaires chinoise Yan Hong Cao. Elle ira au bénéfice de deux associations : la Fondation ARC pour la recherche contre le cancer, et Coeur et Recherche.

Frédéric Drouhin, président de l’Union des Maisons de Vins de Bourgogne, indique que « les négociants ont assuré 80 % des ventes en valeur et acquis 8 des 10 pièces les plus chères. » Une manière de rappeler qu’en dehors de la mousse faite autour d’acheteurs folkloriques du monde entier, ce sont bien les maisons de négoce de Bourgogne qui demeurent les vrais "patrons" de cette vente au profit de l’hôpital. D.H.

 

- Erdil lance deux nouvelles solutions pour la relation client.


A Besançon, la société spécialisée dans les solutions d’analyse sémantique automatique des messages clients fêtera ses 10 ans en juin 2017. En cette fin d’année, deux nouveautés arrivent sur le marché : le LIS (Loyalty impact score), le premier indicateur d’impact sur la fidélité.
Il s’agit d’une nouvelle fonctionnalité destinée plutôt aux directeurs marketing et permettant de cibler les actions qui auront un impact direct sur la satisfaction de leur client. Autre innovation : une mise en conformité des zones de libre commentaire, une solution qui accompagne les clients dans la vérification et le filtrage de ces données sensibles et très réglementées.
Avec 18 salariés, Erdil a réalisé un chiffre d’affaires de 1,65 millions d’€ en 2015 auprès de clients comme Leroy-Merlin, LCL, Groupama, PSA, Promod, Orange, la Française des jeux, Engie… M.C.

 

exercice_illegal_boucle

 

- Leadeo recrute 30 commerciaux à Strasbourg.


Spécialiste du marketing pour les acteurs des TIC (éditeurs, intégrateurs de progiciels, SSII, constructeurs), Leadeo annonce le recrutement de 30 collaborateurs dans les prochains mois, principalement des profils commerciaux à différents niveaux de responsablité et de compétences.
La société dont le siège est à Strasbourg souhaite aussi recruter de jeunes diplômés afin de les former dans son école de vente interne et de les faire évoluer vers des fonctions de management.
Les candidatures peuvent être déposées directement sur le site Internet de l’entreprise. C.P.

 

- Une saucisse de Morteau sur la toile.

 

 morteausaucisse

 

Morteau Saucisse, fabricant de salaisons IGP et de charcuterie comtois à Morteau (Doubs) s’associe au film d’animation Sausage Party. C’est l’histoire d’une intrépide saucisse qui prend la tête d’une bande de produits de supermarché afin de découvrir le secret de leur destin lorsqu’ils sont…, choisis et emportés par les clients.

Ce film un rien coquin, distribué par Sony Picture, est d’ailleurs le premier film  en images de synthèse interdit aux mineurs non accompagnés d’un adulte aux États-Unis. Morteau Saucisse est connu pour ses slogans publicitaires dans le métro parisien : « Offrez-vous  20 cm  de  pur  bonheur ! »,  « Tu  m’aimes  mon  chou »,  « Et  si  on  se  mélangeait », « 20 cm  de  pur  bonheur, certains  en  font  tout  un  plat » ou encore « Cet hiver, elle se glisse partout... » D.H.

 

 Ecole des vins

 

seutet- Maître Seutet, avocat dijonnais, part en guerre contre « La Lombarde » des banques.

 

Le cabinet d’avocats d’affaires dijonnais Seutet &Avocats rejoint la plateforme d’actions collectives « MySMARTcab ». Lancée par Maître Leguevaques du barreau de Paris, cette plateforme réunit des avocats de toute la France afin de faciliter l’accès aux actions collectives pour les particuliers et réduire le montant des honoraires d’avocats en mutualisant les dossiers.

La première action collective baptisée « Stop La Lombarde » entend lutter contre la pratique bancaire de l’année lombarde dans le calcul des taux d’intérêts des crédits immobiliers.

« Aujourd’hui, les banques persistent à calculer les intérêts de crédits immobiliers sur la base d’une année de 360 jours alors que les textes de lois définissent l’année bancaire comme devant comporter 365 jours et que la Cour de cassation condamne cette pratique », écrit maître Seutet.

« Concrètement, cette technique augmenterait de quelques centaines d'euros le coût d'un prêt pour le particulier, ce qui - rapporté aux centaines de milliers de prêts immobiliers réalisés chaque année - permet aux banques d'encaisser des sommes importantes », argumente le juriste. D.H.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Besançon, Dijon, Côte-d'Or, Mulhouse, Haut-Rhin, Grand Est, recrutement, Beaune, salaisons, Morteau Saucisse, saucisse de Morteau, Haute-Marne, Eric Seutet, UIMM Côte-d'Or, vente aux enchères des hospices de Beaune, négoce en vin, Bouchard Père et Fils, Erdil, avocat d'affaires, Metz, Bourgogne Franche-Comté, CFAI, pôle robotique, Ekium, fonderie GMH, SLF, SPCP Concept, Axel, Leadeo, Devacore

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "4 plus 7" ?

Envoyer votre commentaire