Traces Ecrites News, le club
  • Domaine Faiveley
  • Louis Latour
  • Specific log
  • Anthalys

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Publié par Traces Ecrites News, le 19 mai 2016

ECO)BREF. Fermeture programmée des sites de production d'Allia, à Digoin et Troyes : plus de 260 emplois supprimés. Géochanvre étend ses filets écologiques dans l’Yonne. Naissance de l’association Numeric’Emploi Grand Est. Extinction des feux définitive à la Cristallerie Royale de Bayel qui veut sauver son musée. La CCI Lorraine à la peine, faute d'une concertation suffisante.

 

- Allia raye de la carte ses deux sites de production de Digoin et Troyes : plus de 260 postes concernés.

 

allia
Vue aérienne du vaste site de Digoin, en Saône-et-Loire. ©Google Map.

 

Nouveau coup dur pour les salariés d’Allia, entreprise spécialisée dans la fabrication de céramiques sanitaires pour toilettes et salles de bains. Et tout spécialement à Digoin (Saône-et-Loire) déjà victime d’un plan social en 2009 qui s’était soldé par le départ de 83 personnes sur les 309 salariés de l’époque.

La direction française de la filiale, depuis février 2015, du groupe suisse Geberit, coté en bourse, justifie sa mesure  par « une baisse d’un tiers du marché des céramiques sanitaires en 10 ans et un cumul de pertes de 30 millions d'€ depuis 2011». A noter que le chiffre d’affaires de 88,6 millions d'€ réalisé en 2014 accusait une perte de 5,1 millions et qu’elle atteignait les 9,6 millions l’an dernier.

Au total, ce sont 177 postes à Digoin, où sont produits des WC en kit, qui sont concernés et 86 à La-Villeuneuve-au-Chêne, près de Troyes (Aube), qui fabrique des cuvettes de WC suspendues. Seul épargné :  le site logistique et de montage de la Selles-sur-Cher (Loir-et-Cher) qui serait renforcé d’une trentaine de postes, selon Marc-Antoine Muller, le président d’Allia SAS dans une lettre au personnel.

Quant à l’unité de Limoges (Haute-Vienne), elle a été détachée juridiquement il y a quelques années d’Allia et vit une existence autonome à fabriquer de grands éviers pour collectivités. Déconcertée, la CFDT, syndicat majoritaire à Digoin dénonce « le manque d’entrain de la direction à les défendre et l’absence d’investissement » du temps de leur ancien actionnaire, le Finlandais Sanitec.

« Notre outil industriel est devenu totalement obsolète, reste maintenant à nous battre afin d’obtenir les meilleures conditions de départ possibles : financières, en formation et d’accompagnement  », indique Pierre-Gaël Laveder, de la CFDT, le syndicat majoritaire dans l’entreprise.

Si son site Internet est d’actualité, le Suisse Geberit, l’actuel propriétaire, exploite 35 usines dans le monde : 29 en Europe et 6 à l’international et emploie plus de 12.000 personnes à travers 41 pays. Son chiffre d’affaires 2014 s’élevait à 2,4 milliards de francs suisses.

 

pub_TP_longue

 

- Géochanvre étend ses filets dans l’Yonne.

 

geochanvre

 

L’entreprise innovante implantée par Frédéric Roure depuis mai 2014 à Lézinnes, dans l’Yonne, vient tout juste d’être inaugurée. Elle produit des filets géotextiles et des paillages non tissés, biodégradables et à base de paille de chanvre et autres fibres végétales comme les tiges d’orties et de lin qui sont destinés à stabiliser les sols, éviter l’affaissement de talus, séparer des matériaux, servir de paillis agricoles…

Géochanvre s’adresse à une clientèle de professionnels du génie écologique, des travaux publics et du secteur de l'agriculture et de l'horticulture. Elle réalise ces productions écologiques à partir d’une technique baptisée l’hydroliage qui, grâce à un jet d’eau à haute pression, entremêle et entrecroise les fibres sans ajout de colle, ni dérivés de plastique ou d’amidon.

Frédéric Roure table cette année sur un chiffre d’affaires de 300.000 € et espère atteindre rapidement le million. Il emploie 7 personnes et espère aller jusqu’à une vingtaine. L’entrepreneur entend par d'ailleurs s'appuyer sur les agriculteurs locaux pour la ressource en chanvre nécessaire à la confection de ces filets, soit l'équivalent de 200 hectares, pour produire environ 2 millions de m² par an.

L’implantation de Géochanvre est aussi l’histoire de la reconversion d’un site industriel : celui de Lafarge qui, en 2012, ferme sa cimenterie où travaillaient 74 personnes.

Nous aurions aimé faire un article complet sur le savoir-faire de cet industriel très écolo, mais le groupe cimentier ne l’a pas entendu de cette oreille. Il lui a refusé tout contact avec la presse extérieure au département de l'Yonne et a contrôlé jusqu’au moindre mot de son propre communiqué de presse. Vraiment consternant.

 

banniere-635x102

 

- Naissance de l’association Numeric’Emploi Grand Est.

 

syntec
Thierry Vonflet, président de Numeric'Emploi Grand Est.

Syntec Numérique, le syndicat professionnel des entreprises de services du numérique, annonce la création de l’association Numeric’Emploi Grand Est, dont la finalité est d’aider les entreprises du secteur à recruter des compétences, notamment en formant des demandeurs d’emploi.
Créée en partenariat avec le cluster Rhenatic et Alsace Digitale, ainsi que l’Université de Haute Alsace, sept écoles d’ingénieurs (*), trois organisations œuvrant pour le soutien de l’emploi et de l’entreprenariat - la FNARS, Alsace active, Alsace innovation - et 22 entreprises du secteur, Numeric’Emploi Grand Est a vocation à étendre ses activités à la Lorraine et à la Champagne Ardenne, d’ici la rentrée.
Thierry Vonfelt, délégué régional de Syntec Numérique, est le président de cette association qui prend le relais de la Commission Recrutement du Secteur Numérique, mise en place en Alsace en 2014 par Syntec Numérique, en partenariat avec Pôle Emploi et le Fafiec, organisme collecteur de la profession. Elle revendique un bilan de 61 embauches de demandeurs d’emploi.
(*) ECAM, CESI, EPITECH, ENSIIE, SUPINFO, ISTA et Telecom Physique Strasbourg.

 

- Extinction des feux définitive à la Cristallerie Royale de Bayel.

cristallerie
La commune de Bayel espère préserver l'activité de musée et de magasin d'usine de la cristallerie, propriété du groupe Daum--Haviland. ©Google Map.

 

La Cristallerie Royale de Champagne, à Bayel dans l’Aube, a définitivement fermé ses portes le vendredi 13 mai, qui n’aura donc pas été un jour de chance pour cette manufacture fondée en 1678. Le refroidissement du four avait débuté le 26 avril, pour l’amener progressivement à son arrêt complet.

Propriété du groupe Daum-Haviland (qui possède notamment la manufacture de porcelaine de Limoges), le site n’employait plus qu’une trentaine de personnes, très loin des 600 salariés qu’il comptait à son apogée après la dernière guerre.
Si le reclassement du personnel - dont des souffleurs de verre et des graveurs -, est le principal souci, la commune de Bayel entend également assurer la pérennité du musée et du magasin d’usine liés à l’activité de la cristallerie. Un four portable permettra de présenter aux visiteurs des démonstrations de soufflage.

Ecole des vins

 

- La CCI Lorraine à la peine.


Le juge des référés au Conseil d’Etat a « suspendu l’exécution du décret du 11 avril 2016 portant création de la chambre de commerce et d’industrie territoriale de Lorraine », qui donne donc un avis contraire à celui du  tribunal administratif de Nancy, qui avait donné raison aux défenseurs de la fusion des CCI départementales, en une CCI unique en Lorraine.
Celle-ci devait être la représentante des chambres départementales au sein de la future CCI Grand-Est qui verra le jour en janvier 2017 : ce choix est celui des CCI de Meurthe-et-Moselle et des Vosges, tandis que la Moselle et la Meuse défendaient l’échelon de proximité.
Ce jugement porte sur un vice de forme, en attendant un jugement sur le fond. Il argumente sur le fait que « le projet de délibération n’a été déposé sur la table que le jour de la séance », alors que les élus consulaires mosellans, non avertis de cet ajout à l'ordre du jour, avaient choisi d’être absents.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Yonne, Saône-et-Loire, Grand Est, Rhénatic, Aube, Bourgogne Franche-Comté, Géochanvre, Allia, CCI Lorraine, Cristallerie Royale de Bayel, Numeric’Emploi Grand Est

Découvrez également les articles associés :

Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites NewsBrèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites News
Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "1 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire