Traces Ecrites News, le club
  • Diamatec
  • Myral
  • Hotel La Cloche
  • Tonnellerie Rousseau

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Publié par La Rédaction, le 17 mai 2018

ECO)BREF. Leboncoin cherche une place à l’Est pour l'emploi des cadres. Hager investit dans une plateforme logistique au nord de Strasbourg. La 5008 se met en route vers Sochaux. La piscine du Carrousel à Dijon, future base arrière des Jeux Olympiques Paris 2024 ? 136.712 visiteurs à la Foire comtoise à Besançon.

 
• Leboncoin fait la tournée dans l’Est pour implanter un centre d’appel dédié à l’emploi des cadres.

 

leboncoin
Le centre d'appels de Montceau, en Saône-et-Loire, ouvert en 2011. © Traces Ecrites.

 

Alors qu’il lance cette mi-mai, Leboncoin Emploi Cadres - une offre spécialement consacrée au recrutement des cadres -, le spécialiste des petites annonces en ligne fait le tour de la presse régionale pour tester les opportunités – et sans doute les conditions - d’implantation d’un centre de télévente dans cinq villes du nord-est.
Metz, Troyes, Mâcon ou Amiens ? Antoine Jouteau, directeur général de la société Leboncoin confiait le 8 mai dernier à notre confrère Le Républicain Lorrain : « On n’a pas contacté ces villes ; on communique pour qu’elles soient prêtes à nous faire des propositions », sur un cahier des charges comprenant la facilité de transports avec Paris, une capacité immobilière, la présence de la fibre optique et une « véritable culture du travail ».

Leboncoin se défend de mettre en concurrence ces villes pour obtenir des subventions, mais dit chercher plutôt de bonnes conditions de recrutement. Une quinzaine de postes et une cinquante à terme, accompagneront la création de ce centre en janvier 2019. Le choix du lieu d'implantation sera fait en septembre.
Dans l’Est, Leboncoin dispose déjà de deux centres de relations clients, à Montceau (Saône-et-Loire) et à Reims (Marne), villes qui, précise Antoine Couteau dans Le Courrier Picard du 4 mai, « avaient facilité les choses pour [notre] arrivée.» C.P.

 

 

LCR
• Un centre logistique Hager sur l'ancienne raffinerie de Reichstett.

 

hager
Hager construit une nouvelle plateforme logistique sur 24.000 m2, au nord de Strasbourg dans L’écoparc rhénan. © Hager.


Hager crée une plateforme logistique à Reichstett (Bas-Rhin), sur le site de l'ancienne raffinerie au nord de Strasbourg, rebaptisé L’écoparc rhénan. Prévue pour entrer en service en 2020, l'installation de 24.000 m2 va transférer sur place l'activité de logistique et de préparation de commandes de l'usine de Bischwiller située quelques kilomètres plus au nord. Celle-ci se recentrera sur la production.
Dans ce cadre, les salariés concernés se verront proposer un transfert sur la nouvelle plate-forme, prévue pour employer 80 salariés dans un premier temps. L'investissement, non communiqué mais estimé à 20 millions d’€, sera « suivi par d'autres en logistique en France et en Allemagne dans les trois prochaines années », fait savoir le groupe d'équipements électriques dont le siège français est à Obernai (Bas-Rhin). M.N.

 

 

frtpbfc

 

• La 5008 se met en route vers Sochaux.

 

psaoperateur
© Traces Ecrites.

 

L'usine PSA de Sochaux a toutes les chances d'accueillir une partie de la production de la 5008. Son fabricant actuel, le site de Rennes, ne parviendra pas à absorber la demande croissante pour le SUV (véhicule alliant les caractéristiques du 4X4 et du monospace) de Peugeot. Ceci « à l'horizon 2019/2020 » selon le groupe, d'autant plus qu'il doit lancer également la production de la Citroën C5 Aircross.
Le constructeur a donc mis à l'étude un transfert partiel sur un autre site qui sera probablement celui du Doubs, du fait notamment qu'il produit déjà la 3008, véhicule partageant de nombreuses pièces avec la 5008. Mais cette " forte " éventualité implique également une adaptation des capacités de Sochaux : les syndicats espèrent des embauches. Le scénario attendu est toutefois celui d'un transfert d'un autre véhicule dans une troisième usine, selon le principe des vases communicants.
Dans cette option, l'hypothèse circule d'une réaffectation de l'Opel Grandland X sur un site du constructeur allemand, notamment celui d'Eisenach (land de Thuringe) en difficultés. Une étude est lancée pour « déterminer l'organisation optimale » du site sochalien, se contente d'indiquer sa direction. M.N.

 

 

sipoagenda

 

• La piscine du Carrousel à Dijon, future base arrière des Jeux Olympiques Paris 2024 ?

 

piscinecarrousel
Esquisse du bassin extérieur de la piscine du Carrousel © Coste Architectures et Archimen.

 

L’équipement le plus ancien de Dijon, inauguré en 1965, va retrouver une nouvelle jeunesse d’ici la fin de l’année 2019. La piscine du Carrousel, au centre-ville, deviendra après ce lifting, un équipement communautaire. C’est d’ailleurs Dijon Métropole qui finance plus de la moitié de cet investissement de 22 millions d’€ hors taxes, accompagné de subventions de la région Bourgogne-Franche-Comté (5,5 millions d’€), de l’État (1,6 million) et d’un prêt à taux zéro de 1,34 million de la Caisse des dépôts.

La première pierre symbolique d’un nouveau bâtiment qui abritera un bassin de 25 mètres et un bassin éducatif a été posée début mai. Avec un bassin extérieur de 50 mètres transformé en bassin nordique permettant la nage en toute saison, ce sont au total 1.620 m2 de plan d’eau qui seront dédiés principalement à la natation de loisirs, la piscine olympique accueillant les sportifs de haut niveau. Il n’empêche que Dijon Métropole compte lui affecter un rôle tout particulier : la collectivité a « vendu » cet équipement comme « base arrière des Jeux Olympiques Paris 2024 ». C.P. 

 


caissedepargnebfcarticle

 

• 136.712 visiteurs à la Foire comtoise à Besançon.

 

foirecomtoise
© Micropolis.

 

136 712 : c’est le nombre de visites comptabilisées cette année, à la Foire comtoise qui s’est déroulée du 5 au 13 mai 2018 à Besançon. Une fréquentation en progression : l’événement organisé par la SEM (societé d’économie mixte) Micropolis avait reçu 131.512 visiteurs l’an dernier. Manifestation populaire avec de nombreux spectacles, la foire comtoise a accueilli 600 exposants avec une grosse part dédiée à l'habitat et au jardin et comme invité d'honneur, la Colombie. Rendez-vous en 2019, du 25 mai au 2 juin, cette fois sous les couleurs de l’Espagne. C.P.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Besançon, Dijon, Mâcon, Doubs, Grand Est, Hager, PSA Sochaux, Bas-Rhin, Troyes, www.leboncoin.fr, Caisse des Dépôts, Metz, Bourgogne Franche-Comté, piscine du Carousel, Foire comtoise

Découvrez également les articles associés :

Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites NewsBrèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites News
Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "1 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire