L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Publié par La Rédaction, le 14 novembre 2017

ECO)BREF. L'ADIRA distingue ses pépites 2017. Mersen va bâtir une unité de traitement des semences de coton en Moselle. CG.Tec dans le giron de Dedienne Multiplasturgy®. La foire de Dijon attire 160.000 visiteurs. La Caisse d’Epargne de Bourgogne-Franche-Comté adapte ses agences à la banque digitale.

- L'ADIRA, l’agence de développement d’Alsace, distingue ses pépites 2017.

 

laureatsadira
Les lauréats 2017 de l'ADIRA. © ADIRA.

 

Lancés en 2014 et organisés à tour de rôle dans les trois grandes villes d’Alsace, les coups de cœur de l’ADIRA se sont déroulés cette année à Mulhouse au sein du magnifique Musée de l'Impression sur Etoffes (MISE).

Ce cru 2017 distingue trois entreprises épaulées par l’agence de développement d’Alsace, que préside Frédéric Bierry, parmi les 145 projets menés à bien. Financée à près de 93% par les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, cette association dispose d’un budget d’environ 5 millions d’€ et s’appuie sur un effectif de 30 personnes. D.H.

 

• La chocolaterie Abtey, implantée à Heimsbrunn (Haut-Rhin).

 

abtey
Une partie de l'équipe de la chocolaterie Abtey, avec au centre sa dirigeante, Anne-Catherine Wagner-Abtey. © Traces Ecrites.

 

L’entreprise agroalimentaire est l’une des grandes spécialistes des chocolats à la liqueur. Fondée en 1946, cette chocolaterie est toujours familiale et aujourd’hui dirigée par Anne-Catherine Wagner-Abtey, la petite-fille. Les 100 personnes qui y travaillent, et jusqu’à 200 pour préparer Noël et Pâques, transforme pas moins de 1.500 tonnes de chocolats.

Le chiffre d’affaires s’élève à 14 millions d’€, dont 25% à l’international dans 35 pays. Abtey a investi 4 millions d’€ ces cinq dernières années et augmenté à 8.500 m2 (+1000 m2) la superficie des ses ateliers. Ce développement a été accompagné par l’ADIRA, notamment sur des solutions techniques, comme la fibre optique et les recrutements de saisonniers.

 

abteyprod
Fabrication des chocolats chez Abtey. © Abtey.

 

• Alsaplast Team, à Husseren-Wesserling (Haut-Rhin).

 

alsaplasttrophee
De gauche à droite : Jonathan Vegnaduzzi, Thomas Enderlin, et Geoffrey Binder, en compagnie de Philippe Trimaille, 1er vice-président de l'ADIRA. © Traces Ecrites.

 

Ils faisaient plaisir à voir ces trois jeunes entrepreneurs, co-fondateurs d’Alsaplast Team, chaudronnier et tuyautier plastique. L’entreprise de la Vallée de Thann porte bien son nom avec l'expression “équipe intégrée". Ses trois dirigeants très complices se complètent à merveille : Jonathan Vegnaduzzi, assure la direction technique, Thomas Enderlin, la responsabilité commerciale et Geoffrey Binder, la production.

Le cœur de métier de l’industriel est l’étude, la fabrication et la pose d’équipements et de pièces techniques en matière plastique, tels que des cuves de stockage, bacs de traitement, pièces sur plan ou réseaux de tuyauteries.

Elle intervient dans des domaines d’application aussi variés que le traitement de surface, le stockage de produits chimiques, le traitement de l’eau et de l’air, l’agroalimentaire ou encore la maintenance industrielle.

Alsaplast Team emploie 25 personnes et réalise 1,6 million d’€ de chiffre d’affaires. D’ici à trois ans, elle compte investir dans un bâtiment de 2.500 à 3.000 m2.

 

alsaplastprod
© Quelques produits et pièces fabriqués par Alsaplast Team. © Alsaplast Team

 

Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond

 

• Elanco, division santé animale du groupe pharmaceutique Lilly, à Huningue (Haut-Rhin).

 

elancotrophee
Christian Gubiani, entouré à droite par Brigitte Klinkert, présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin, et de Laurence Becker, chef de projet à l'ADIRA. © Traces Ecrites.

 

Le groupe pharmaceutique américain Lilly exploite une division santé animale, baptisée Elanco et présente en France à Huningue avec 130 salariés, site anciennement connu sous le nom de Novartis. Avec un portefeuille de 300 marques, l’entreprise soigne aussi bien les animaux de compagnie, que ceux d’élevage.

Elle a mis au point il y a quelques années des croquettes médicamenteuses pour lesquelles elle boucle 18 millions d’€ d’investissement sur son site alsacien. La finalité : intégrer un surplus de production rapatriée d’une autre unité et la développer au-delà des quatre produits actuellement disponibles.

« Voilà pourquoi, nous avons acquis deux extrudeuses et étendu notre capacité de stockage », souligne Christian Gubiani, le directeur du site d’Huningue, pas peu fier que son ancrage territorial ait été salué.

 

elancoprod
© Elanco France.

 

• Barrisol-Normalu, à Kembs (Haut-Rhin).

 

sherrerbarrisol
Jean-Marc Sherrer. © Traces Ecrites.

 

Le leader mondial du plafond tendu se voit décerner un coup de cœur spécial. L’entreprise, qui a un demi-siècle d’existence, est en effet hors-norme avec ses 100 brevets et ses chantiers de prestige à travers la planète.

Créée en 1967, Barrisol est présente avec deux sites en Alsace et a des représentations commerciales dans 150 pays. Ses prescripteurs comptent parmi les plus grands architectes et décorateurs.

Il y a deux ans, l'entreprise que dirige Jean-Marc Scherrer entre au sein du label  Entreprise du Patrimoine Vivant et reçoit le trophée Talentisim. Le Musée de l'Impression sur Etoffes (MISE), où se déroulaient la remsie de ces prix fait partie des sites qu’elle mécène.

« Nous tenions à féliciter Jean-Marc Scherrer, son président, pour tous ses engagements au bénéfice de l’économie alsacienne », soulignait Frédéric Bierry, président de l’ADIRA. Barrisol-Normalu frise les 25 millions d’€ de chiffre d’affaires.

 

barrisol
Un exemple des plafonds tendus de Barrisol. © Barrisol-Normalu.

 
Banniere-Fondation-TracesEcrites

 

- L’usine mosellane du groupe Mersen va bâtir une unité de traitement des semences de coton.

 

mersenbohlinger
Cinq modules seront livrés en Australie formant un système complet de production d’acide chlorhydrique anhydre. © Mersen.


Le ciel s’éclaircit pour l’usine mosellane de Mersen après trois années consécutives de forte baisse sur son marché de la chimie anticorrosive. Le site de Pagny-sur-Moselle, marqué il y a un an par la suppression de 53 postes, va bénéficier d’un contrat de plusieurs millions d’€ annoncé dernièrement par le groupe français.
Ses 200 salariés lorrains vont bâtir pour le compte de l’australien Cotton Seed Distributor une installation de production d’acide chlorhydrique (HCL) anhydre dédiée au traitement des semences de coton. Concrètement, l’unité permettra la production d’HCL gazeux à partir de deux sources de solution d’acide chlorhydrique ayant des concentrations différentes.
Cinq modules principaux assureront les étapes de distillation, séchage, absorption et stockage. Ces modules livrés en  “skid ” incluant charpente, équipements, tuyauterie de liaison et instrumentation, seront connectés entre eux sur place pour former l’installation complète d’une taille de 12 m de long pour 23 m de haut. Leur mise en service devrait intervenir en mai 2018.
Mersen réalise 9% de son chiffre d’affaires sur le marché de la chimie anticorrosive. Le groupe (ex Carbone Lorraine) emploie 6.100 personnes pour un chiffre d’affaires de 764 millions d’€ en 2016. P.B.

 

 cetimdenovembredeuxmilledixsept

 

- CG-Tec rejoint le groupe Dedienne Multiplasturgy®.

 

Créée en 1997 par Alain Germain et Denis Chouffot et devenue experte en solutions de microplasturgie, la petite entreprise de Frasne, près de Pontarlier (Doubs), vient de fêter ses 20 ans et de rejoindre le groupe Dedienne Multiplasturgy®.

Innovante, CG-Tec s’était distinguée plusieurs fois au salon Micronora en remportant un premier Micron d’or en 2006, puis un second en 2010 pour une cage à billes pour appareils de mesure, et encore un troisième, en 2014, pour une pièce plastique injectée avec composants microfluidiques pour l’analyse médicale.

La petite entreprise (47 salariés, chiffre d'affaires de 5,2 millions d’€) cherchait à s’adosser à une ETI ayant une stratégie de développement à l’international, et c’est fait : elle vient de rejoindre le groupe Dedienne Multiplasturgy,® un acteur européen basé à Saint-Aubin-sur-Gaillon (27), qui compte désormais six sites – avec celui de Frasne – dont un en Roumanie et un autre aux Etats-Unis.

Dedienne Multiplasturgy avait été créé par Roland Dedienne en 1947 puis repris par LBO en 2004. Il compte désormais 600 salariés et devrait réaliser un chiffre d’affaires de 67 millions d’€ en 2017, dont 40% à l’export. A Frasne, CG-Tec va pouvoir accélérer son développement et notamment son activité d’injection en salle blanche pour le médical, en lien avec la filiale Dedienne de Chicago. M.C.

 

 pub_TP_longue

 

- La Foire de Dijon trouve un large public.

 

foirededijon_1
© Traces Ecrites.

 

La 87ième édition de la plus importante manifestation de Bourgogne-Franche-Comté, qui s’est achevée ce 12 novembre, a attiré 160.000 visiteurs. Ce résultat représente une belle performance pour Dijon Congrexpo, l’organisateur, compte tenu d’un calendrier défavorable avec une journée et une nocturne de moins que les années précédentes, soit un manque d’environ 20.000 visiteurs.

Le salon Vinidivio, consacré aux vins du Dijonnais, a pour sa part drainé un millier de visiteurs et permis de démontrer que le vignoble de la capitale régionale est en train de renaître. D.H.

 

 

Ecole des vins

 

- La Caisse d’Epargne de Bourgogne-Franche-Comté adapte ses agences à la banque digitale.

 

caissedepargnejaures
La nouvelle agence Jean Jaurès à Dijon est grande ouverte sur la galerie commerciale, offrant 320 m2 d'un côté et 170 de l'autre. © CEBFC.


Comment, à l’heure de la banque digitale, maintenir des relations de proximité avec ses clients ? Cette question taraude les établissements bancaires, de surcroît avec l’arrivée d’opérateurs étrangers au milieu de la finance, comme la toute récente Orange Bank du fournisseur de téléphonie.
Si les clients se rendent moins souvent en agence bancaire, du fait de l’utilisation des services en ligne, plus de 9 sur 10 déclarent encore vouloir se déplacer, certes moins souvent : 21% plusieurs fois par mois en 2015 alors qu’ils étaient 67% en 2007 (étude BVA).
Cette réflexion, la Caisse d’Epargne de Bourgogne-Franche-Comté l’a traduite dans un nouveau concept d’agence bancaire, inauguré la semaine dernière, avenue Jean Jaurès à Dijon et qui sera dupliqué prochainement à Besançon.
Le guichet d’accueil est remplacé par une table haute ; un salon avec de la lecture autre que les prospectus des produits bancaires permet de patienter ; une tablette tactile sert à s’annoncer si l’on a rendez-vous avec un conseiller ; celui-ci ne reçoit plus dans son bureau devenu un “Open espace” où tous les collaborateurs sont réunis, mais dans des petits salons de réception.
La baisse de fréquentation des agences a conduit la banque à revoir son organisation territoriale. Les petites agences qui se réduisaient à quelques heures de permanences hebdomadaires ferment progressivement, au profit d’implantations dans les gros bourgs, organisées à l’échelle des bassins de vie.
Pour moderniser son réseau, la Caisse d’Epargne de Bourgogne-Franche-comté va investir 10 millions d’€ par an jusqu’en 2021. C.P.

 

cebfc
L'idée de remplacer le guichet par une table haute veut développer la notion de convivialité. © CEBFC.


Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Alsace, Doubs, Haut-Rhin, Grand Est, Dijon Congrexpo, caisse d'épargne de Bourgogne Franche-Comté, Chimie, Moselle, Foire de Dijon, Barrisol, Abtey, Adira, Bourgogne Franche-Comté, Ardennes, chocolaterie, CG.Tec Injection, Dedienne Multiplasturgy®, Mersen, Alsaplast Team, Elanco France

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "2 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire