L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Publié par La Rédaction, le 20 octobre 2017

ECO)BREF. La maroquinerie SIS construit deux nouvelles manufactures. Le bureau d'études Alteréa s'installe dans l’Est. Kremer, Meloduende Guitars, Binet, La Bécane à Jules, Pusard Travaux Publics : des entrepreneurs Stars et Métiers. Manager avec ses cinq sens avec le jeu Sensory Management. Avis défavorable au projet de retail park du groupe Frey à Besançon.


- Boostée par la belle santé du luxe, SIS construit deux nouvelles manufactures.

sis
SIS fabrique des bracelets de montre, des sacs à main et des accessoires en cuir pour de grands noms du luxe. © SIS.

 
A Avoudrey, ce village du Doubs où est implantée cette entreprise de petite maroquinerie de luxe depuis sa création, en 1998, les terrassements ont démarré en septembre. « Ils concernent une zone de 5 hectares environ et la première phase est terminée », explique Jean-Yves Chauvy, le nouveau directeur général de SIS – il était auparavant le patron de la business unit BMG (bracelets, maroquinerie et gainerie) – et remplace Jean-Pierre Tolo, parti vers d’autres aventures. « Le marché du luxe nous porte et ces nouveaux bâtiments vont nous aider à poursuivre notre développement et à réorganiser notre production », ajoute-t-il.
La nouvelle manufacture devrait être livrée fin 2018. Elle pourra accueillir 250 salariés et sera dotée d’une crèche et d’une cantine, comme celle de Valdahon construite en 2010. Le siège, lui, restera au cœur du village.
Un autre chantier, plus avancé, est en cours à Etalans, et devrait être livré à l’été 2018. Sur ses deux sites (Valdahon et Avoudrey dédié chacun à des fabrications et des clients différents), l’entreprise compte aujourd’hui 840 salariés et pourrait atteindre le millier d’ici 2020 avec les deux autres en construction. SIS continue en effet à embaucher et à former massivement et réfléchit maintenant à des moyens innovants pour aller chercher de la main d’œuvre un peu plus loin. M.C.

 

avoudrey
Le terrassement sur la zone d’activités du Jura à Avoudrey, réalisé par l’entreprise Vermot TP de Pontarlier pour la communauté de communes du Pays de Pierrefontaine-Vercel montre l’ampleur de ce chantier. © Vermot TP.

 

- Alteréa fait ses études dans l’Est.

 

Né et basé à Nantes, le bureau d'études pour la construction Alteréa arrive dans l'Est. L'agence qu'il a implantée à Strasbourg depuis quelques semaines a vocation à rayonner sur le Grand Est et la Bourgogne-Franche-Comté. Dirigée par Jacques Bianchi, elle vise un effectif de 15 à 20 personnes d'ici à la fin de l'année prochaine, « ce qui correspond à la taille de nos agences régionales, hors Ile-de-France », précise le président Alban Lapierre.
Alterea compte au total 160 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 13 millions d’€ l'an dernier dans tous les métiers de l'ingénierie de la construction, en revendiquant toutefois une expertise plus particulière en thermique et chauffage-ventilation-climatisation (CVC).
Il compte d'ailleurs pousser ses pions dans l'Est, en particulier « à travers les contrats de performance énergétique (CPE) », annonce son dirigeant. Pour démarrer, l'agence s'appuie sur plusieurs marchés de maîtrise d'oeuvre ou d'assistance à maîtrise d'ouvrage qui ont été remportés auprès de bailleurs sociaux pour des opérations de rénovation thermique.
Alteréa cite entre autres Territoire Habitat (immeuble de 194 logements à Belfort), Grand Dijon Habitat pour la prochaine réhabilitation de l'îlot Corse dans le quartier Fontaine-d'Ouche de la capitale régionale, et les 952 logements à rénover du quartier Wihrel à Ostwald près de Strasbourg. M.N.

 

pub_TP_longue

 

- Stars et Métiers, les lauréats de Besançon, Nevers et Dijon.

 

Dix ans déjà que les Banques Populaires et les chambres de métiers ont créé le Prix Stars et Métiers pour montrer « la capacité des petites entreprises à innover dans un contexte économique concurrentiel ». Retour sur les lauréats récompensés lors des cérémonies organisées ce mois-ci à Besançon, Nevers et Dijon, par la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté.

 

• Groupe Kremer à Nevers (Nièvre) et à Dijon (Côte-d’Or) - Accessoires de levage - 1er prix - Laurence Lagoutte et Sébastien Kremer.

 

kremer
Sébastien Kremer codirige l'entreprise famiiale avec sa soeur Laurence Lagoutte. © Traces Ecrites.

 

Premier fournisseur de la SNCF en accessoires de levage spéciaux, ce fabricant est un des acteurs importants du secteur en France. L’an dernier, il a crée une application mobile bluetooth dédiée à la gestion du contrôle période des équipements industriels. Un site SNCF et bientôt la centrale nucléaire de Belleville en seront équipés.

 

• Meloduende Guitars à Viserny (Côte-d’Or) - fabricant d’instruments de musique - 1er prix - Jérémy Cachous et Bertrand Dufour.

 

meloduende
Jérémy Sachoux, à gauche, et Bertrand Dufour. © Traces Ecrites


L’aluminium avec lequel Meloduende fabrique ses guitares et le son que ce métal leur donne, vaut à la petite entreprise un long palmarès de clients renommés un peu partout dans le monde.

 

• Entreprise Binet à St-Apollinaire (Côte-d’Or) - Plomberie, génie climatique - Prix Banque Populaire - Raphaël Binet.


Cet ancien fonctionnaire s’est jeté dans l’aventure de l’entreprise en 2004 et ça lui a plutôt réussi. Il a aujourd’hui 14 salariés et projette d’implanter une agence de hors Dijon et à New-York !

 

• La Bécane à Jules à Dijon - Prix Banque Populaire - Bruno Seguin et Céline Noël.

 

becaneajules
La Bécane à Jules stocke un nombre impressionnant de vélos récupérés dans les déchetteries  et sont soit réparés, soit fournissent des pièces détachées. © Traces Ecrites.

 

70% des vélos jetés en déchetterie peuvent encore rouler ! Voilà ce qui a inspiré cette société coopérative (SCIC), à la fois atelier d’autoréparation et reconditionneur de vélos usagés sous la marque Re Fab Dijon.

 

• Pusard Travaux Publics à Gansans (Doubs) - Grand Prix Innovation - Pascal Pusard.

 

Après une unité de recyclage des enrobés pour les réappliquer à froid sur de nouveaux chantiers, le chef d’entreprise envisage de créer une centrale d’enrobés à chaud qui puisera son énergie dans la méthanisation agricole.

 

banniere-635x102

 

Et aussi :

 

• Pizza Gusto à Besançon - Fabricant artisan de pizza et école de pizzaïolo - Grand Prix Entrepreneur - Francis Winkelmann.
• Aux saveurs d’autrefois à Besançon (Doubs )- Boulangerie, sandwicherie, traiteur - Prix Socama - Jean-Philippe Delorido. Commande en ligne.
• Why Not à Pontarlier (Doubs) - Salon de coiffure - Prix Banque Populaire - Aurélien Salvi.
• Grain de Beauté à Cosne-sur-Loire (Nièvre) - salon esthétique - Grand Prix Innovation - Laetitia de Castro.
• Flo à Nevers (Nièvre) - Salon de coiffure - Grand Prix Responsable - Florence Boisson.
• Hareng et Fils à Corbigny (Nièvre) - Boucher éleveur - Prix Banque Populaire - Christophe Hareng.
• Le Garçon Boucher à Quétigny (Côte-d’Or) - Boucher, traiteur — Prix Banque Populaire - Taha Messiid.

 

starsbesancon
Les lauréats récompensés à Besançon le 5 octobre dernier. © BPBFC.

 

starsnevers
Et les lauréats nivernais distingués le 10 octobre à Nevers. © BPBFC.

 

- Apprendre à manager avec ses cinq sens en jouant à un jeu imaginé par le patron d'Eurogerm.

 

carolegirardconseil
© Propulse.

 

Carole Girard, dirigeante de l’agence dijonnaise de formation qui porte son nom, a mis à contribution l’expérience de son mari et patron du groupe Eurogerm pour lancer un jeu baptisé Sensory Management. Autour d’un plateau avec des dés et des cartes à tirer portant des questions, les participants font le point sur l’utilisation de leurs cinq sens dans l’exercice de leur métier.

carolegirard
Carole Girard.

Une entrée en matière pour se former une journée au management par les sens. Car, l’originalité ici n’en est pas une à l’aune des expressions de la langue française appliquée à l’économie. Quelques exemples : avoir une vision stratégique (vue) ; écouter ses clients (ouie) ; toucher ses limites (toucher), avoir du nez (odorat), goûter à la réussite (goût). On peut même rajouter un sixième sens : l’intuition avec jeff Koons : « L'intuition est à la connaissance, ce que la canne blanche est à l'aveugle. »

« J’ai réuni mes 35 ans d’expérience, faits de réussites et d’échecs (des expériences aussi) dans un jeu de stratégie. Mais pas n’importe quel jeu. Un jeu qui entend donner sens à l’action, à la vie, à l’avenir..., notre avenir…, votre avenir. Un jeu qui n’a de sens que s’il vous aide à vous réaliser, à grandir, à comprendre les autres, à réussir sur un plan personnel et professionnel. Certain(e)s « embrassent » le QI (quotient intellectuel), d’autres le QE (quotient émotionnel), nous vous proposons de tester votre QS (quotient sensoriel) », argumente Jean-Philippe Girard. D.H.

 

Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond

 

- Le projet de retail park du groupe Frey à Besançon avorté.


La commission départementale d’urbanisme commercial du Doubs a rejeté le projet de retail park des Marnières à Chalezeule, à l’est de l’agglomération de Besançon. Réalisé par le groupe champenois Frey avec le concours de la Société Publique Locale (SPL) Territoire 25, aménageur, il devait s’étendre sur 9.750 m² répartis en cinq bâtiments commerciaux reliés entre eux. L’investissement annoncé s’élevait à 12 millions d’€.
Sauf appel devant la commission nationale, le projet ne se fera donc pas, à moins qu’il ne soit redimensionné. Car un autre projet, dans le même secteur, est en travaux depuis un an. Porté par le groupe Carrefour en extension de son hypermarché, il comporte pas moins de 32.000 m2 de surfaces nouvelles. C.P.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Besançon, Dijon, Doubs, Nevers, Grand Est, Investissement, SIS, Strasbourg, Bas-Rhin, Jean-Philippe Girard, maroquinerie, Avoudrey, Carole Girard, Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté, Frey, Bourgogne Franche-Comté, MeloDuende, prix Stars et Métiers, bureau d'études du bâtiment, Groupe Kremer, Sensory Management, jeu de stratégie, Alteréa, retail park des Marnières, Pusard Travaux Publics, La Bécane à Jules, Binet , Etalans

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de Champagne vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Champagne vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "8 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire