L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Publié par La Rédaction, le 29 septembre 2017

ECO)BREF. L’ingénieriste ASTI s’implante à Mulhouse avec un objectif de 50 emplois. Le liquoriste Gabriel Boudier s’agrandit à Dijon. Regroupement des sociétés d'économie mixte de Franche-Comté. Le Lorrain Escaliers Somme recrute une designer d’intérieur. A Besançon, Proudreed lance une offre immobilier d’entreprise pour les TPE. La ligne ferroviaire Nevers-Chagny électrifiée d’ici 2021. Un parc solaire sur le carreau de la mine en Lorraine.

 

- ASTI s’implante à Mulhouse et pourrait créer jusqu'à une cinquantaine d’emplois d’ici 2020.

 

astimulhouse
Photo de gauche, le véhicule à guidage automatique d'Asti et tout à droite, sa présidente Véronica Pascual lors de l'annonce de l'implantation à Mulhouse avec l’Agence d’Attractivité de l’Alsace. © Asti/AAA.

 

Devant des chefs d’entreprises et acteurs du développement économique de l’Agence d’Attractivité de l’Alsace et M2A (agglomération de Mulhouse), mercredi 27 septembre à Mulhouse, Veronica Pascual, présidente de la société d’ingénierie espagnole ASTI s’est dit très optimiste quant au développement de sa toute première filiale française. Les trois collaborateurs qui viennent de s’installer à Maison du Technopole pourraient être rejoints dans ces trois prochaines années par une cinquantaine d’autres ingénieurs.
ASTI (Automatismos y Sistemas de Transporte Interno) réalise déjà 10 millions d'€ de son chiffre d’affaires en France (40% du total) avec des équipementiers implantés en Alsace ou dans les régions voisines : PSA, Faurecia, Renault Trucks, Grupo Aoste ou Gefco.

La société d’ingénierie entend bien profiter de la localisation frontalière de sa filiale pour conquérir des marchés en Suisse et en Allemagne. Spécialisée dans la logistique interne des industriels, la société d’ingénierie parie sur l’accélération de la robotisation dans les usines avec notamment son véhicule de guidage automatique ou AGV (Automated Guided Vehicles). C.P.

 

635X106_TE

 

- Spécialiste de la crème de cassis, le liquoriste Gabriel Boudier s’agrandit.

 

cuvesboudier
Cuves rotatives chez Gabriel Boudier. © Traces Ecrites.


Le liquoriste dijonnais agrandit son usine de la zone d’activités Cap Nord de 1.300 m2. Un investissement de 2 millions d’€ que le conseil communautaire de Dijon Métropole devait décider de soutenir hier soir, 28 septembre, par une aide à l’immobilier de 50.000 €, complémentaire à celle du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté d'un montant de 100.000 €.

Le permis vient d'être accordé et les travaux vont démarrer avant la fin de l'année, précise François Battault, son PDG. A l'issue des travaux, 9 personnes seront recrutées dont deux commerciaux et 4 opérateurs à la production.
Destinée à réorganiser les flux et installer un nouveau laboratoire, l’extension fait partie d'un programme d'investissement à plus terme (5 à 10 ans) de 9 millions d'€.
Dirigée par les frères Yves et François Battault, la PME familiale de 59 personnes réalise un chiffre d’affaires de 13 millions d’€, dont 65% à l’exportation. Gabriel Boudier produit annuellement 3.2 millions de cols (cassis et autres liqueurs de fruits ainsi que des spiritueux) et commercialise 11.350 hl en vrac.

Parmi ses dernières nouveautés, “Kapsi Boudier”, une série de sept doses de 2 cl de cassis, soit le nombre exact de verres pour un faire un véritable blanc-cassis, selon la recette du chanoine Kir, avec une bouteille d'aligoté. C.P.

 

banniere-635x102

 

- La Socad rejoint les sociétés d'économie mixte du Doubs.

 

ynsektinnovia
La Socad a aménagé le pôle Innovia à Dole-Tavaux. Ici, l'une des dernières implantations, début 2017, le transformateur d'insectes Ynsekt. © Socad.

 

La société d'économie mixte (Sem) SedD (Société d'équipement du département du Doubs) procède à la fusion-absorption de son homologue Socad de Haute-Saône et du Jura. Celle-ci était en quête d'un partenaire pour se redresser dans un contexte de baisse d'activité. L'opération a été validée par les deux conseils d'administration fin juin dernier. Elle doit encore être entérinée par les assemblées générales en novembre, avant de prendre effet rétroactif au 1er janvier 2017.
Les 12 salariés de la Socad seront repris, ils rejoindront les 54 collaborateurs de la SedD et de ses sociétés-soeurs, la société publique locale Territoire 25 et les Sem immobilières Aktya et PMIE (Pays de Montbéliard Immobilier d'Entreprises). L'intégration de la Sem patrimoniale du Jura, Expansion 39, devrait suivre à plus ou moins long terme.
Le montage porte le capital de la SedD de 9 millions à 10 millions d’€. Il accueille les départements de la Haute-Saône et du Jura sans modifier substantiellement l'équilibre entre les trois pôles principaux d'actionnaires : conseils départementaux, Besançon et Montbéliard par leur duo respectif ville et agglomération.
Les EPL (entreprises publiques locales) du Doubs, qui ont piloté l'an dernier 44 millions d’€ d'investissements en opérations d'aménagement et de construction, trouvent ainsi l'opportunité d'étendre leur territoire d'intervention à la Franche-Comté, exception faite du Territoire du Belfort. M.N.

 

Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond

 

- Escaliers Somme recrute une designer d’intérieur et souffle ses 30 bougies.

 

somme
Les ateliers d'Escaliers Somme où est né l'escalier connecté. © Philippe Bohlinger.

 

Escaliers Somme à Dieuze (Moselle) étend sa gamme de services grâce au récent recrutement d’une architecte d’intérieur, Anne Stein. L’inventeur de l’escalier connecté souhaite ainsi élargir ses marchés en matière d’aménagement intérieur.

« Nous avons été consultés pour la réalisation de l’escalier d’un restaurant du chef étoilé Jean Chauvel à Boulogne-Billancourt. Au final, nous avons conçu l’ensemble des boiseries : escalier, bar, parquets, et habillages muraux », illustre Gilles Somme son gérant, par ailleurs président du Groupement d’entreprise de la filière bois en Lorraine (Gipeblor).
Présent en région parisienne, Escaliers Somme n’en néglige pas pour autant le marché régional. L’entreprise est partenaire du projet Convivium inauguré cette semaine à Norroy-le-Veneur (Moselle). Ce bâtiment vitrine de 1.400 m² veut démontrer les savoir-faire du constructeur de maisons individuelles en bois passives Innov’Habitat et de ses partenaires.

Gilles Somme qui soufflera le 1er octobre ses trente bougies à la tête de l’entreprise de 30 personnes (2,9 millions d’€ de CA) veille ainsi à préparer l’avenir. P.B.

 

pub_TP_longue


- Proudreed met sur le marché un parc d’activités pour TPE dans la première couronne de Besançon.

 

serrelessapins
L'un des trois bâtiments du Multiparc de Serre-les-Sapins. © Apside.


Proudreed a lancé officiellement cette semaine la commercialisation du Multiparc de Serre‐les‐Sapins, dans l’agglomération de Besançon. Trois bâtiments de 4.500 m2 ont été construits en blanc pour accueillir des petites entreprises à la location ou à la vente à partir de 156 m2.
 L’un bâtiment héberge une première entreprise, Dallmayr Distribution Automatique (vente et location de distributeurs), sur 1 300 m2.
Le promoteur a investit 3,7 millions d’€ dans ce programme immobilier. C.P.

 

Ecole des vins

 

- VFCEA : la ligne ferroviaire Nevers-Chagny électrifiée d’ici 2021.

 

Comme le débat public qui s’était déroulé en début d’année le laissait pressentir, SNCF Réseau a décidé de scinder les travaux de modernisation de la Voie Ferrée Europe-Atlantique (VFCEA) en trois phases. La décision a été publiée cet été dans le Journal Officiel.
Dans l’immédiat, grâce à des crédits inscrits au contrat de plan Etat-Région, il s’agit de « régénérer » la ligne existante entre Nevers et Chagny, autrement dit, d’électrifier cette portion de voie ferrée, la seule entre Lyon et Nantes qui ne l'est pas.
L’électrification permettrait de réduire le temps de parcours des TER (trains express régionaux) entre Nevers et Dijon à 2 heures (au lieu de près de 2h30) d’ici 2021 et pour le fret, de proposer une alternative à l’axe actuel Paris/Lyon par un Paris/Nevers/Lyon.
SNCF Réseau repousse à plus tard le raccordement à la gare TGV de Montchanin-Le Creusot envisagée pour faciliter l’accès des voyageurs au réseau à grande vitesse Paris-Lyon ainsi que la halte d’interconnexion. « Des études complémentaires d’opportunité constituent un préalable à toute poursuite des réflexions autour de l’aménagement de la halte TER-TGV et du raccordement TGV au Creusot, afin notamment d’en préciser l’intérêt socio-économique », dit l’opérateur ferroviaire dans un communiqué. C.P.

 

635x106pxl

 

- Un parc solaire sur d’anciens sites miniers en Lorraine.


Le groupe Quadran inaugure ce 29 septembre ses deux centrales solaires de Piennes (Meurthe-et-Moselle) et de Joudreville (Meuse), d’une puissance cumulée de 10.000 kW qui assureront la consommation électrique de près de 9.000 habitants, soit un peu plus du tiers de la population de la communauté de communes de l’Audunois et du Bassin de Landres.
Ce parc photovoltaïques a été édifié sur d’anciens carreaux de mines de fer démantelés durant les années 1980. L’installation et la gestion sont réalisées par la direction nord du groupe Quadran implanté à Châlons-en-Champagne (Marne).  L'investissement s'élève à 6 millions d'€. C.P.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Sedd, Besançon, Dijon, Mulhouse, Haute-Saône, Doubs, photovoltaïque, Grand Est, Socad, énergies renouvelables, Meuse, SNCF Réseau, Proudreed, Meurthe-et-Moselle, Bourgogne Franche-Comté, Escaliers Somme, Gabriel Boudier, Voie Ferrée Centre Europe Atlantique, ASTI, Convivium, Multiparc de Serre‐les‐Sapins

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "4 plus 7" ?

Envoyer votre commentaire