L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Publié par Traces Ecrites News, le 22 juin 2017

ECO)BREF. General Electric implante une usine de fabrication additive à Belfort. Un hôtel Marriott dans une ancienne caserne de pompiers à Reims. L’accélérateur lorrain C2IME se renforce en se rapprochant de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne. Le Grand Est et la Bourgogne-Franche-Comté au salon du Bourget. Dijon Développement met le paquet sur l’industrie. Bourgogne Gold Tour fait une excursion dans le vignoble du Jura.


- General Electric implante une usine de fabrication additive à Belfort.

 

ge
A Belfort, Genral Electric fabrique des turbines à gaz. © GE.


D’ici à fin 2018, General Electric va installer dans la région de Belfort, une usine de fabrication additive. L’investissement de 125 millions d’€ a été rendu public vendredi dernier par le P-DG Jeff Immelt, à l’issue d’une rencontre avec le Président de la République, Emmanuel Macron.

A terme, la nouvelle usine destinée à fabriquer des composants de turbines à gaz comptera jusqu’90 imprimantes 3D et elle emploiera 80 personnes à Belfort, où GE emploie déjà plus de 4.000 personnes. Le lieu d’implantation des 10.000 m2 nécessaires n'est encore pas défini. Le bâtiment sera construit et financé par Tandem, la SEM d'immobilier d'entreprise locale qui le louera à l’industriel. Dans cet objectif, le bail qui liait Tandem et GE depuis 2009 vient d'être prolongé jusqu'en 2035.

Ce projet entre dans le cadre de la promesse de l'industriel américain de créer 1.000 emplois nets d'ici à la fin 2018 suite au rachat du pôle énergie d'Alstom en 2015. Pour l'instant, il respecterait ses engagements sociaux, précisant que le plan d'embauches serait déjà réalisé à moitié. C.P.

 

Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond

 

- Reims : un hôtel Marriott dans l’ancienne caserne de pompiers.

 

mariott
© Montroyal Immobilier – Thienot Ballan Zulaica Architectes.

 

L’ancienne caserne centrale de Reims, qui a abrité le corps de sapeurs-pompiers jusqu’en 1993, va être transformée en hôtel 4 étoiles +, à l’enseigne Marriott Autograph Collection, sous la forme d’un contrat de licence. Ce bâtiment inauguré en 1926 est idéalement situé devant le parvis de la cathédrale.

La tour de séchage des tuyaux, dont l’architecture évoque celle d’un beffroi, sera restaurée et ouverte au public. L’établissement comprendra 89 chambres, 17 suites, un bar-restaurant de 90 couverts, un spa, deux salles de réunion et un espace modulable, le tout sur une surface de plancher de 5 500 m2.
L’ouverture est prévue en 2019. Montant de l’investissement : 30 millions d’€, avec le soutien de la Caisse des Dépôts, de la Caisse d’Epargne Lorraine Champagne-Ardenne, de la Banque Postale et de Bpifrance. Le projet avait été retardé en raison d’un changement d’exploitant. Avec cette implantation au cœur de la cité des sacres, le groupe Marriott confirme son intention de s’installer dans toutes les grandes villes françaises. F.M.

 

- L’accélérateur lorrain C2IME se renforce en se rapprochant de la Banque populaire Alsace, Lorraine Champagne.

 

banquepopulairealc
De gauche à droite, Joël Berger (directeur-général C2IME) et Jean-Yves Le Déaut (président C2IME) Sabine Calba, secrétaire-général de la BPALC et Benoît Grandjacquot, directeur du marché des entreprises et institutionnels de la BPALC. © Philippe Bohlinger.


La Banque populaire d’Alsace, Lorraine, Champagne (BPALC) a choisi de partager ses savoir-faire avec l’accélérateur lorrain C2IME (Commissariat d’Investissement à l’innovation et à la mobilisation économique). A ces fins, l’établissement bancaire et la structure dédiée aux PME des secteurs matériaux, énergie et procédés ont signé une convention le 15 juin à Metz.

« La grande expertise de la BPALC en ingénierie financière va compléter nos compétences industrielles, managériales et commerciales », a pointé Jean-Yves le Déaut, président du C2IME. Pour sa part, Sabine Calba, secrétaire-général de la BPALC, a estimé que « le regard collectif du C2IME sur les projets innovants des entreprises est extrêmement rassurant pour un acteur financier. »
Le comité d’accélération du C2IME réunit chaque mois autour de cinq projets une cinquantaine de représentants d’industriels, de fonds d’investissement, de structures de transfert de technologies, de laboratoires universitaires, etc.

Soutenu par la Région Grand-Est, l’accélérateur a sélectionné, depuis son lancement en 2015, 111 projets correspondant à la création de 891 emplois et à 146 millions d’€ investis dans des programmes industriels. P.B.

 

banniere-635x102


- Le Grand Est et la Bourgogne-Franche-Comté au salon du Bourget.

 

Accelinndeux
La tête laser développée par Accelinn avec Areva. © Accelinn.


Avec 120 entreprises qui travaillent pour le secteur de l’aéronautique, l’Alsace a fait du salon international de l'aéronautique et de l’espace du Bourget, l’une de ses régulières vitrines. Un stand collectif réunit ses savoir-faire depuis 2011 et cette année, des entreprises de Lorraine et de Champagne Ardenne l'ont rejointe, sous la bannière du Grand Est.
Cette semaine (jusqu'au 23 juin), 70 exposants parmi les 200 entreprises de la région qui travaillent dans le secteur, et représentent 11.000 emplois directs se sont installées au Bourget, sous la conduite du Cluster Aériades et du réseau des CCI.
Parmi les fleurons présentés cette année, Lassy, une tête laser développée par la PME haut-rhinoise Accelinn avec Areva, pour le soudage de tôles de fortes épaisseurs.

 

idmm
Travail sur un centre d'usinage chez IDMM. © Traces Ecrites.


Du côté de la Bourgogne-Franche-Comté, c’est le cluster aéronautique spatial et défense AEROμTECH, porté par le Pôle des Microtechniques qui s'est déplace avec 11 de ses 31 membres, parmi lesquels Plast Moulding, Worldplast, Createch, IDMM, etc.
En présence de la présidente du conseil régional Marie-Guite Dufay, sera lancé le programme de performances industrielles qui consiste à réunir cinq à sept PME autour d’un donneur d’ordres, afin d’optimiser les commandes et les savoir-faire. C.P.

 

pub_TP_longue

 

- Dijon Développement met le paquet sur l’industrie.

 

ociinformatique
Esquisse du prohet de OCI Informatique. © Schwab Architectes.

 

42, c’est le nombre de projets que Dijon Développement a fait aboutir en 2016, dont près de la moitié relève de l’industrie ou des services à l’industrie. Livré à l’assemblée générale annuelle le 15 juin, qui a vu la réélection de François-André Allaert à la présidence, ce chiffre illustre la volonté de l’agence de développement économique de l’agglomération de Dijon, d’axer son travail d’accompagnement sur les projets industriels.
Le strasbourgeois OCI (informatique) qui va s’installer sur l’Ecoparc, en bordure de l’Arc, dans l’est dijonnais ; Proudreed qui construit un bâtiment en blanc de 16.000 m2 sur la zone d’activités de Longvic ; Apidis qui boucle la reconversion du marché de gros ; Erdé qui implante un deuxième atelier, destiné à la fabrication de remorques pour les professionnels, à Longvic ; la start-up Adbiodetech, incubée par le laboratoire de bactériologie et de mycologie du CHU de Dijon qui va s’installer sur Agronov près de Dijon : les administrateurs ont passé en revue les dossiers bouclés en 2016 en attendant des annonces « prochaines ». Deux implantations sur l’Ecoparc devraient être rendues publiques lors du prochain conseil communautaire de Dijon Métropole, le 29 juin. C.P.

 

Ecole des vins

 

- Bourgogne Gold Tour fait une excursion dans le vignoble du Jura.

 

bourgognegoldtour
Youri Lebault © Jean-Christophe Tardivon.


L’agence d'oenotourisme Bourgogne Gold Tour à Beaune (Côte-d’Or) spécialisée dans les prestations de luxe (véhicules de prestige, dégustation de grands crus) se met à la page de la grande région Bourgogne-Franche-Comté. Youri Lebault, son fondateur, titulaire de plusieurs diplômes sur la vigne et le vin, lance un tour dans le vignoble du Jura, terroir moins prestigieux que ses voisins de Beaune et de Nuits-saint-Georges, mais qui peut réserver quelques bonnes surprises.
Dégustation des appellations les plus emblématiques, le vin de Paille et le Vin Jaune, petite leçon d’histoire de Louis Pasteur à Alexis Millardet, l’inventeur de la bouillie bordelaise qui rend bien des services aux vignerons, le séjour propose des rencontres avec des vignerons, des restaurateurs, des fromagers... C.P.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Grand Est, Dijon Développement, General Electric, fabrication additive, Reims, Bourgogne Franche-Comté, Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne, C2IME, hôtel Marriott , Bourgogne Gold Tour , vignoble du Jura

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de Champagne vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Champagne vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "7 plus 8" ?

Envoyer votre commentaire