L'essentiel de l'actualité du Grand Est vu par Traces Ecrites News

Publié par Traces Ecrites News, le 12 avril 2016

ECO)BREF. Une unité de cogénération sur le site de Solvay à Tavaux, dans le Jura. CEN Biotech fait évoluer l'observation médicale connectée. La région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine s’appellera Grand Est. Le mosellan Altrans rachète les Transports Bruno Robert et s’installe en Franche-Comté. Deux CCI, mais un seul service de formation. Le magazine En Vadrouille rejoint le Belvédère. Entrée en vigueur de la deuxième étape du pacte de responsabilité.

 

- Une unité de cogénération sur le site de Solvay à Tavaux, dans le Jura.

 

tavaux
Solvay à tavaux (Jura). © J. Varlet.

 

Le chimiste belge Solvay, la Caisse des dépôts et le japonais Marubeni vont dupliquer à Tavaux (Jura), l’unité de cogénération que le trio associé au sein de la holding EEco a déjà réalisé sur le site industriel du chimiste de La Rochelle (Charente-Maritime) et plus récemment, de la Belle-Étoile, à Saint-Fons près de Lyon.


Pour ce faire, EEco étend son périmètre financier en levant de la dette sans recours sur les actionnaires auprès des banques Bank of Tokyo - Mitsubishi UFJ appartenant au groupe MUFG et Sumitomo Mitsui Banking Corporation Group.

Avec un autre projet à Spinetta, en Italie, ces quatre installations destinées à générer des économies d’énergies sur les sites industriels de Solvay, représenteront une puissance électrique installée de 230 MW, pour une capacité de production de vapeur supérieure à 900 tonnes par heure. Les trois associés n’excluent de réaliser d’autres projets de ce type pour d’autres industriels.


Solvay Tavaux fabrique des produits chimiques à base de chlore et de produits chimiques. Depuis mars 2015, ses activités chlorures de vinyle (PVC) ont été transférées dans Inovyn, un joint-venture formé avec le Suisse Ineos que Solvay quittera par anticipation avant la fin de l’année. Dans un communiqué, l’industriel belge a annoncé mi-mars la cession de ses parts à son partenaire pour 335 millions d’€, vraisemblablement pour financer l’acquisition de l’Américain Cytec (matériaux composites).

 

cenbiotech- CEN Biotech connecte l’observation des patients.

 

La plus ancienne des sociétés du professeur Allaert, créée il y a 20 ans et spécialisée à Dijon dans l’évaluation des futurs médicaments et dispositifs médicaux, lance un mode d’observation des patients par eux-mêmes.

 

Pendant près de deux ans, une dizaine de personnes de CEN Biotech ont planché sur la mise au point d’une application spécifique aux smartphones et tablettes (Android ou IOS) qui collecte, en temps réel, des données cliniques.

 

Baptisée NursTrial®, cette application permet de suivre les informations recueillies par les professionnels de santé, mais aussi - et c’est là l’intérêt principal - par les patients, sous forme de texte ou sous forme d’images.

 

Toute la difficulté a été de répondre aux standards de sécurité imposés par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) en matière de protection des données : accès sécurisés, anonymat absolu et cryptage de très haut niveau lors la transmission comme du stockage.

 

Cette innovation donne naissance au premier observatoire National des Plaies et Cicatrisations, car elle intègre un suivi plus rapproché des plaies. En outre, ellepeut motiver le patient qui peut saisir en tout lieu et à tout moment des informations quotidiennes sur son état de santé. L’observatoire pourra s’appuyer sur 12 000 volontaires sur 6 ans.

 

pub_TP_longue

 

- La région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine s’appellera Grand Est.


Ce sera finalement Grand Est : le nom rajouté par le président du conseil régional d’Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Philippe Richert, à la liste dressée par un comité d’experts dédié, l’emporte finalement auprès des internautes. 75% des 289 000 votants via le site du conseil régional ont choisi Grand Est, contre 10,4% pour Nouvelle Austrasie et 9,8% pour Rhin-Champagne.


La dénomination Grand Est doit encore être soumise au vote des conseillers régionaux, le 29 avril prochain et ne sera officielle qu’après un arrêté du Conseil d’État, le 1er octobre 2016 au plus tard. Ce qui laisse le temps à Traces Ecrites News « L’information économique du Grand Est » de se débaptiser : le Grand Est était jusqu’à maintenant un regroupement informel des régions Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté et Lorraine pour diverses représentations communes, notamment à Bruxelles ou filières professionnelles.

 

Traces Ecrites News deviendra donc en toute logique le media économique du Grand Est et de Bourgogne Franche-Comté. Certes, une signature moins colorée que « L’Austrasie et la Burgondie », noms à consonnance folklorique mais aux racines historiques avérées, plébiscités au premier pour l’Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, au second pour la Bourgogne.

 

- Le mosellan Altrans rachète les Transports Bruno Robert et s’installe en Franche-Comté.

 

altrans
© Altrans Transport.


Le transporteur logisticien Altrans à Hambach (Moselle) vient d’acquérir les Transports Bruno Robert (Loir-et-Cher), une société de 145 salariés. Cette acquisition va permettre à l'entreprise lorraine (630 salariés, 63 millions d'€ de chiffre d’affaires) d’étendre sa couverture nationale.


Son président, Paul-Antoine Jung, 34 ans, compte aussi sur cette nouvelle implantation pour optimiser son plan transport, « car nous avons déjà des liaisons en direction du Centre ». Il a également gagné dans cette opération de nouveaux clients comme Mars ou encore Zodiac.


Rebaptisée Altrans Centre et placée sous la responsabilité du fils de Bruno Robert, Jonathan, 30 ans, la nouvelle filiale s'ajoute aux sept autres agences régionales d’Altrans : la dernière - Altrans Franche-Comté - a ouvert début 2016, suite à la signature d'un important contrat en logistique avec Eurofit,  sous-traitant de PSA Peugeot-Citroën à Sochaux.


Dans ce cadre, Altrans va exploiter 10.000 m² d’entrepôts dédiés au montage des pneumatiques. Enfin, le transporteur mosellan va achever pour juin la construction de 8.000 m² logistiques à Saint-Quentin-Fallavier (Isère).

 

- Deux CCI, mais un seul service de formation pour la Côte-d'Or et la Saône-et-Loire.

cci
De gauche à droite, Xavier Mirepoix, le président de la CCI de Côte d’Or, et Bernard Echalier, celui la CCI de Saône-et-Loire. ©Michel Caradot.

 

Les chambres consulaires constituent l’un des tout premiers réseaux de formation en France : aussi, lorsque les CCI de Côte-d’Or et de Saône-et-Loire décident de rapprocher leurs deux services, cela implique près de 6000 personnes et 3000 entreprises.

 

Réunis, les deux services proposent désormais une offre de 17 formations en contrat de professionnalisation, de Bac à Bac + 5, pour préparer aux métiers de la vente, du commerce, de la gestion, de la compta, des RH, de l’international… « Cette offre découle des besoins exprimés par les entreprises, qui restent principalement à la recherche de fonctions commerciales ».

 

L'ensemble est décliné dans un catalogue de formation unique et fera prochainement l’objet d’un site Internet dédié www.alternance.cciformation.fr

CCI formation annonce disposer à ce jour de 350 offres d’emploi à pourvoir.  

 

banniere-635x102

 

- Le magazine En Vadrouille rejoint le Belvédère.


alsaceDepuis 2003, chaque année, une nouvelle édition du magazine « En Vadrouille » livre 25 balades sur une thématique qui servait à sa créatrice, la journaliste Sylvie Debras, de fil conducteur : les dinosaures, les femmes célèbres, le sel, les paysages classés, les lacs et, pour l’édition 2016, les vieux métiers.

 

Docteure en sciences de l’information, elle avait élaboré ce concept unique qui mêle balades, découvertes du paysage, du patrimoine et des hommes qui les animent.

 

Pour cela elle avait créé une société éditrice, baptisée Mille et un chemins, qu’elle vient de vendre à Emmanuel Vandelle, dirigeant fondateur des éditions du Belvédère, une maison franco-suisse.

 

Après avoir racheté la librairie l’Intranquille de Pontarlier (dont le fondateur, Michel Mechiet, a ouvert l’Intranquille Plazza en novembre à Besançon), l’éditeur poursuit donc sa diversification.

 

Le montant de la transaction n’a pas été révélé mais il croit au concept qu’il entend développer davantage, dans d’autres régions de France, en Suisse romande et en Belgique.

 

Lancée en 2015, l’édition Alsace a été tirée à 45.000 exemplaires et fut si bien accueillie qu’elle passe à 46.000 pour l’édition 2016. L’édition Franche-Comté, elle, est tirée à 24.000 exemplaires. Sylvie Debras demeure rédactrice-en-chef d’En Vadrouille Franche-Comté dont la formule reste inchangée.  

 

Ecole des vins

 

- Entrée en vigueur de la deuxième étape du pacte de responsabilité.


Lancée le 1er avril, la deuxième phase du pacte de responsabilité amorcé avec le Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi (CICE) développe deux autres volets à l’horizon 2017 : la baisse de la fiscalité et des cotisations patronales.


La cotisation sociale de solidarité des sociétés, qui finançait le régime de protection sociale des travailleurs indépendants, est supprimée pour 90% des entreprises redevables et le sera à 100% en 2017. Le taux de base de l’impôt sur les sociétés sera abaissé à partir de 2017 de 33,3% à 28% en 2020.


La baisse des cotisations patronales d’allocations familiales est étendue pour l’ensemble des salaires inférieurs à 3,5 Smic (c’est-à-dire environ 4.000 € net / mois). Ce nouvel allègement est automatique : il ne nécessite aucune démarche ni formalité particulière de la part des entreprises bénéficiaires.


La préfecture du Bas-Rhin en profite pour faire un point sur le CICE en Alsace Champagne Ardenne Lorraine en 2014 : 976,8 millions d’€ ont été restitués aux entreprises, soit 5,81 % du montant national (égal à 16,8 milliards d’€) avec un montant moyen de 10 265 €.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Dijon, Formation, Emploi - Formation, Grand Est, logistique, transport routier, Caisse des Dépôts, CCI de Côte-d'Or, cogénération, Solvay, Moselle, François-André Allaert, CICE, CCI de Saône-et-Loire, CEN Biotech, Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine, observation médicale, Altrans, Bruno Robert, Editions du Belvédère, magazine En vadrouille, Sylvie Debras, Emmanuel Vandelle, L'Intranquille Plazza, Pacte de responsabilité

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de Champagne vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Champagne vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "7 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire