Traces Ecrites News, le club
  • Diamatec
  • Club Affaire Aire Urbaine
  • Moutarderie Edmond Fallot
  • Myral

L'essentiel de l'actualité du Grand Est vu par Traces Ecrites News

Publié par Traces Ecrites News, le 05 janvier 2016

ECO)BREF. Philippe Richert, élu président de la région Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne  et Marie-Guite Dufay, présidente de la Bourgogne Franche-Comté. L'éolien à le vent en poupe auprès des particuliers financeurs dans le Grand Est. La Fondation de l’Université de Reims Champagne-Ardenne voit le jour. Noël record pour le vendeur en ligne Amazon. La chambre d’agriculture du Grand-Est installée. Nouveau directeur général pour le pôle de compétitivité Materalia.

 

- Les régions du Grand Est ont élu leur président(e).

 

• En Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine, Philippe Richert (UMP) a été élu, sans surprise, à la présidence  de cette grande région par 102 voix contre 46 pour Florian Philippot (FN). Il était le président sortant d’Alsace.

 

On dénombre 20 votes blancs, ainsi qu’un élu qui n’a pas pris part au vote. Le consell régional d'Alsace Lorraine Champagne-Ardenne compte 169 conseillers régionaux (72 Lorrains, 59 Alsaciens et 38 Champardennais).

 

philipperichert
© Stadler / Région Alsace Champagne Ardenne Lorraine

 

Cet homme de 63 ans affiche la volonté d’assurer une gestion « de proximité», pour ne pas « reconstruire à l’échelle de la grande région une nouvelle forme de centralisation ».  Il y aura ainsi des services régionaux territorialisés qui détiendront un pouvoir de décision effectif, au plus près des territoires, sans que tout doive remonter au siège. Et ce, sans doute, sur le modèle des « antennes territoriales » de la Région Alsace.

 

Philippe Richert confirme que les indemnités des élus seront baissées sous le taux prévu par la loi, sans toutefois en préciser l’ampleur (sans doute autour de 20%). Dans ses premières mesures annoncées pour prise d’effet dès la fin du mois de janvier : la création de fonds souverains régionaux en soutien aux PME, sur le modèle d’Alsace Capital qui prend des participations dans les PME. Ces fonds seront dotés de 100 à 300 milions d’€ et feront appel à l’épargne des habitants.

 

Il lance aussi un « Pacte ruralité » pour lutter contre la désertification et veut proposer à l’Etat des dispositifs d’expérimentation, avec transferts de compétence dans l’emploi et le développement économique, et « assurer un pilotage unique de la formation professionnelle actuellement séparée entre l’Etat et la Région ».

 

Autres thèmes prioritaires : le numérique ; le transport ferroviaire ; la réalisation des « infrastructures routières stratégiques » - il devrait y avoir le Grand contournement ouest de Strasbourg et l’A 31 bis en Lorraine -, l’Usine du futur ; la gestion décentralisée des fonds européens et, bien évidemment, la coopération transfrontalière.

 

- En Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay (PS) a été élue au second tour par 51 voix contre 24 à Sophie Montel, la candidate du Front National et 25 bulletins blancs déposés par les conseillers régionaux Les Républicains-UDI. Leur chef de file François Sauvadet n’a pas souhaité faire « une candidature de figuration ».

 

marieguitedufay
©David Cesbron.

 

Dialogue et compromis ont émaillé le discours de la nouvelle présidente. Elle a d’abord rassuré les agents des deux anciens conseils régionaux en confirmant la promesse de campagne de n’imposer aucune mobilité géographique. Les directions des services du nouveau conseil régional seront réparties entre Dijon, siège du conseil régional et Besançon. « A la lumière des services de l’Etat », elle propose de développer le concept de bureaux « étendus », utilisant fortement le numérique.

 

Faisant de l’emploi l’un de ses trois défis aux côtés de l’organisation territoriale et du développement durable, Marie-Guite Dufay ne compte pas bousculer les modèles existants. Le changement se fera en douceur avec les partenaires habituels, les intercommunalités, les entreprises à travers les réseaux consulaires, mais aussi les organisations professionnelles, patronales et syndicales.

 

La fusion des deux agences de développement économiques ne se fera pas avant la fin de l’année. D’ici là, les dispositifs d’aide aux entreprises qui montrent de fortes divergences entre Bourgogne et Franche-Comté, perdureront jusqu’à les redéfinir « à l’aulne de leur efficacité ».

 

La nouvelle présidente a annoncé des investissements « massifs » dans les lycées et compte faire de l’apprentissage et de la formation par alternance, l’un des outils pour réduire le chômage dans l’espoir que les métiers techniques et industriels ne soient plus choisis par défaut, mais par choix.

 

Elle souhaite également que la Bourgogne Franche-Comté devienne à terme « un territoire à énergie positive », c’est-à-dire qui produit plus d’énergie qu’il ne consomme. Une société d’économie mixte (SEM) sera créée pour soutenir le développement des énergies renouvelables.  

 

Sur le plan politique, la présidence socialiste qui dispose d’une courte majorité (51 élus contre 25 pour Les Républicains et 24 pour le FN), a proposé à la droite traditionnelle de présider la commission des finances et de l’évaluation des politiques publiques. Ce que François Sauvadet a accepté. Elle sera présidée par Alain Joyandet (Haute-Saône).

 

La commission permanente, de 33 élus, compte 15 vice-présidents. Parmi eux, Michel Neugnot (Côte-d'Or) aux finances ; Denis Sommer (Doubs) chargé du développement économique (il l'était déjà au conseil régional de Franche-Comté) ; Frédérique Colas (Yonne) de la  transition écologique et environnement ; Eric Houlley (Haute-Saône) de la cohésion territoriale (aménagement du territoire) et Océane Charret-Godard (Côte-d’Or) de la recherche, de l'enseignement supérieur et de l'université.

 

- Succès pour le financement participatif de parcs éoliens dans le Grand Est.

 

eolien

 

• 221 personnes ont prêté 150 000 € à Velocita Energies pour son projet éolien Entre Tille et Venelle, en Côte-d’Or. L’objectif initial, fixé à 100 000 €, a été atteint en moins de 3 semaines.

Grâce au financement participatif, ces personnes ont pu prêter directement au développeur et futur exploitant des sommes comprises entre 50 € et 3 000 €. En retour, le taux d'intérêt brut annuel est fixé à 5% sur deux ans et bonifié à 7% pour les habitants des trois cantons riverains du projet : Is-sur-Tille, Selongey et Grancey-le-Château-Neuvelle.

 

• EDPR, développeur du projet éolien (6 aérogénérateurs) d’Escardes et Bouchy-Saint-Genest (Marne) relève à 100 000 € le financement participatif. Son objectif initial de 50 000 € a été atteint en seulement 3 semaines grâce à l’engagement de 108 personnes.

Le taux d'intérêt brut annuel est fixé à 4,5 % sur trois ans, bonifié à 6 % pour les habitants des 8 communautés des communes riveraines du parc éolien.

 

- La Fondation de l’Université de Reims Champagne-Ardenne voit le jour.

 

A l’image des universités nord-américaines, l’Université de Reims Champagne-Ardenne vient de se doter d’une fondation dont les fonds serviront à financer des bourses et des projets innovants, ainsi que certains projets immobiliers de l’université. 

Basée à Reims, la fondation universitaire comprend sept membres, dont quatre entreprises privées (la société de services numériques Atos, la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne, la Caisse d’Epargne Lorraine Champagne-Ardenne, et l’entreprise de BTP Demathieu & Bard) et 3 troiscollectivités territoriales (la Région Champagne-Ardenne, Ardennes Métropole et Cités en Champagne, la communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne). 

La somme de 1,8 million d’€ a déjà été récoltée, dont 1 million pour la seule société Atos. Une levée de fonds aura lieu au 1er trimestre 2016.

 

banquepopulaire

 

- Noël record pour Amazon.

 

amazonpaquet
Photo fournie par Amazon.

 

L’agence de communication d’Amazon révèle dans un communiqué une fin d’année record pour la société fondée par Jeff Bezos qui revendique plus de 200 millions de références vendues et une clientèle livrée dans 185 pays.

En France, le vendeur en ligne assure que le lundi 14 décembre, il a enregistré un nouveau nombre record avec de plus de 1 440 000 articles expédiés en une journée depuis son réseau de distribution en France, parmi lesquels près de 210 000 jouets, en plus d’un premier pic d’expédition de plus de 1 300 000 articles une semaine plus tôt le lundi 7 décembre.

Amazon.fr indique par ailleurs avoir livré son dernier colis le 24 décembre à Paris dans le 20ième arrondissement, à 20h22 suite à une commande passée le 24 décembre à 13h53.

 


Nominations

 

jlpelletier- La chambre d’agriculture du Grand-Est est installée.

 

Le 15 décembre 2015, Jean-Luc Pelletier, 57 ans, est élu président de la Chambre d’agriculture de la nouvelle grande région Alsace Lorraine Champagne-Ardenne. Cet exploitant agricole à Brillon-en-Barrois (Meuse), en GAEC avec quatre associés sur 350 ha en polyculture et élevage était le président de la chambre d’agriculture de Lorraine. Il est entouré de deux Vice-présidents délégués, l’ancien président de la chambre d’agriculture d’Alsace Jean-Paul Bastian et l’ancien de Champagne-Ardennes, Maximin Charpentier.  Le siège de cette nouvelle institution sera à Châlons-en-Champagne. 

 

materiala - Un nouveau directeur général pour le pôle de compétitivité Materalia.

 

Joël Berger, ancien directeur de cabinet puis directeur général des services du conseil régional de Lorraine est nommé directeur général du pôle de compétitivité matériaux et procédés Materalia. Il a notamment pour mission d’adapter cette structure commune à la Champagne-Ardenne et à la Lorraine au nouveau découpage régional. 

Materalia est chargé de détecter et de monter des projets de R&D collaboratifs et innovants dans des domaines tels que les matériaux biosourcés ou nanostructurés, les procédés propres et durables, etc. Le pôle couvre les secteurs de l’énergie, de l’aéronautique, de l’automobile et du médical principalement. Il dispose de deux implantations à Metz et Charleville-Mézières.

 



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Amazon, Régions, Bourgogne Franche-Comté, Fondation de l’université de Reims Champagne-Ardenne, Demathieu & Bard, Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne, Caisse d'Épargne Alsace Lorraine Champagne, chambre d’agriculture du Grand-Est, Velocita Energies, parc éolien, Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine

Découvrez également les articles associés :

Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites NewsBrèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites News
Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "4 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire