En Alsace, l'entreprise d’électronique Thurmelec se rapproche des PME

Publié par Mathieu Noyer, le 15 juin 2016

ELECTRONIQUE/HAUT-RHIN. Stratégie changeante des grands groupes, arrivée en fin de vie de plusieurs des produits qui lui sont confiés : Thurmelec, née de l’externalisation du département électronique du groupe mulhousien Clemessy, ne reste pas les bras croisés.
La réponse de l’entreprise de Pulversheim (Haut-Rhin) repose sur deux piliers : augmenter la valeur ajoutée et élargir le portefeuille de clientèle en gagnant davantage les PME. L’un ne va pas sans l’autre, d’ailleurs.

 

cartegrosplan
Thurmelec associe conception de produits, industrialisation, intégration, mise en conformité, test et SAV.

 

Thurmelec ne délaissera évidemment pas la clientèle des grands comptes, ce serait plus que périlleux alors qu’une dizaine de sociétés concentre les trois-quarts de son chiffre d’affaires situé à 6,8 millions d’€ en 2015.

 

« Mais nous allons de plus en plus leur proposer une offre spécifique, de sorte à ce qu’ils viennent vers nous parce que nous développons quelque chose qu’ils ne trouveront pas ailleurs », décrit Michel Maurer, président de Thurmelec

 

La montée de la valeur ajoutée a été anticipée depuis plusieurs années. Elle s’incarne dans « ID Tech Horizon 2017 », un programme de développement de trois ans qui arrive à mi-parcours en ce moment.

 

Il prévoit 400.000 € d’investissements, dont 320.000 déjà réalisés en 2015 et cette année. En fait, le montant final devrait être dépassé. Le programme s’accompagne de six embauches au bureau d’études et en production (trois sont concrétisées à ce jour). L’entreprise compte 52 salariés.

 

 

Les entreprises aux centres de décision implantés dans l’Est

 

thurmelececran
La PME alsacienne renforce notre bureau d’études qui compte 12 ingénieurs et techniciens.

 

Concrètement, ID Tech, pour Innovation – Développement – Technologie, se traduit par l’acquisition d’équipements plus sophistiqués, en CAO (conception assistée par ordinateur), mesure des signaux rapides par des oscilloscopes dernier cri, analyse de réseaux vectoriels, stockage à température et hygrométrie contrôlées, etc.

 

« L’objectif consiste à renforcer le savoir-faire de notre bureau d’études qui compte 12 ingénieurs et techniciens ainsi que l’atout de notre offre globale : nous rassemblons la conception de produits, leur industrialisation, leur intégration dans un atelier de production en interaction constante avec les études, la conformité aux normes et à la règlementation, le test et le SAV », expose le dirigeant.


exercice_illegal_boucle

 

La PME consacre également 300.000 à 400.000 € annuels à la recherche-développement.

 

Actuellement, le secteur médical forme son premier débouché, représentant près de la moitié du chiffre d’affaires, dans des applications de radiologie, hématologie, analyses biologiques ou encore de filtration de liquides, auprès de pointures comme GE HealthCare, Merck-Millipore et BioMérieux.

 

Suivent l’industrie dans toute sa variété (Socomec, Siemens, Otis…) pour environ 25 %, la sécurité (20 %), le transport et les télécommunications. Celles-ci ne représentent plus que 5 % après avoir été à l’origine de la société.

 

 

thurmelecdirigeant
Michel Maurer, président de Thurmelec est un ambassadeur de la marque Alsace symbolisée par ce logo en forme de bretzel.

Thurmelec est en effet née en 2004 de l’externalisation, six ans auparavant, du département électronique du groupe mulhousien Clemessy. La structure fut alors rachetée par ses cadres, dont Michel Maurer.

 

La répartition sectorielle sera sans doute amenée à évoluer, selon le profil de la nouvelle clientèle de PME qui est visée.

 

Thurmelec compte intensifier son ancrage régional, en ciblant des entreprises aux centres de décision implantés dans l’Est.

 

« Avant l’augmentation du chiffre d’affaires, la priorité est la hausse de la marge d’exploitation », rappelle Michel Maurer. Thurmelec l’a amorcée depuis deux ans.

 

Photos fournies par l'entreprise.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Haut-Rhin, Grand Est, médical, recrutement, Clemessy, électronique, investissements, recherche et développement, Thurmelec, marque territoriale

Découvrez également les articles associés :

La société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisièreLa société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisière
Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur

Commentez !


Combien font "4 plus 8" ?

Envoyer votre commentaire