L’enseigne strasbourgeoise de coffee shop Gagao se développe en franchise

Publié par Julie Giorgi, le 19 septembre 2017

AGROALIMENTAIRE/STRASBOURG. La cacaotéria artisanale a installé cet été son enseigne sur l’aire d’autoroute de Sommesous sur l’A26, dans la Marne, et ce mois-ci, Gagao prend place à la gare de Strasbourg.
Une récente levée de fonds de 700.000 € doit financer un développement en franchise dans les centres-villes et les centres commerciaux, et en propre dans les zones de transport.

 

gagoenseigne
L'enseigne strasbourgeoise de coffee-shop a vocation à se développer en franchise.

 

Gagao surfe sur le marché des coffee shop et du bio. L’enseigne s’est spécialisée dans les boissons chaudes ou froides à base de poudres de chocolats bio et équitables fabriquées dans son atelier à Strasbourg. La carte propose aussi des cafés, thés, glaces, gaufres et produits salés.


Trois ans après l’ouverture de sa première boutique au centre-ville de Strasbourg, l’enseigne créée par Stéphane Gross a démarré son développement en franchise.


Un premier franchisé a ouvert en avril dernier dans le centre commercial Val d’Europe en Seine-et-Marne, un deuxième gère le container qui était à la gare de Lille au printemps et qui se trouve désormais en gare de Bordeaux. Un troisième a ouvert en juin : un container sur l’aire d’autoroute de Sommesous sur l’A26, dans la Marne.

 

Cette année, la tête de réseau vise un chiffre d’affaires de 250.000 € avec une dizaine de salariés. Stéphane Gross ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il a prévu une dizaine d’ouvertures en 2018 et 2019, les trois-quarts en franchises et le quart restant en propre.

 

Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond

 

L’enseigne s’est donnée les moyens de ses ambitions : en juin, elle a réussi à lever 700.000 € : 500.000 € en levée de fonds « pure », 130.000 € avec Bpifrance et 80.000 € en prêts bancaires. Parmi les investisseurs : des fonds régionaux (ADER, A2I), des banques, des indépendants et la Région Grand Est.


D’ici à la fin de l’année, deux ouvertures sont déjà prévues : à la gare de Strasbourg ce mois de septembre et à la gare de Lyon à Paris en novembre ou décembre. Début 2018, l’enseigne ouvrira à la station de RER Châtelet-Les Halles.


L’implantation de ces nouveaux points de vente dans les gares va s’accompagner d’une nouvelle offre : des petits déjeuners avec des viennoiseries bio et des sandwichs à base de buns (petits pains) jaunes et noirs, aux couleurs de l’enseigne.


Stéphane Gross souhaite également « digitaliser » l’expérience client. Une application de click & collect permettra au client de commander et de payer ses produits directement depuis son portable. « Les voyageurs sont en demande de ce type de services numériques pour leur faire gagner du temps », assure le dirigeant. L’application sera disponible au premier semestre 2018.

 

Dix nouveaux points de vente dans les deux ans à venir

 

gagaoboisson
Gagao s’est spécialisée dans les boissons chaudes ou froides à base de poudres de chocolats bio et équitables fabriquées dans son atelier à Strasbourg.

 
Mais le principal challenge de l’enseigne aujourd’hui est de trouver des franchisés. Elle possède déjà un certain nombre d’emplacements : à Marseille par exemple, dans le centre commercial « Les terrasses du Port », à Metz, à Nancy…

 

Gagao cherche également des candidats à Lyon, Toulouse, Bordeaux, Nantes… Les droits d’entrée ont été fixés à 20.000 €, et le chiffre d’affaires moyen (en deux ans d’exercice) est estimé à 300.000 €.


La société réserve les emplacements en centre-ville et dans les centres commerciaux à ses futurs franchisés et souhaite garder en propre les points de vente situés dans les zones de transport.


banniere-635x102

 

Cette stratégie d’équilibre des implantations en franchise et en propre a été présente dès le début du développement en réseau. « C’est encore important pour nous de construire notre expérience pour en faire bénéficier nos franchisés. Posséder un échantillon des différents types de points de vente nous permettra ensuite de les franchiser plus rapidement », affirme Stéphane Gross.


Après 2019, le dirigeant souhaite accélérer le développement de l’enseigne, mais il ne s’est pas encore fixé d’objectifs chiffrés. « Au bout de deux ans, nous verrons déjà ce que nous avons réussi à réaliser », prévient-il.


Le jeune entrepreneur n’exclut pas d’implanter l’enseigne à l’étranger, même si en tant qu’Alsacien, il considère qu’ouvrir en Suisse ou en Allemagne, ce n’est pas vraiment « aller à l’étranger »…

 


gagaodirigeantQui est Stéphane Gross ?


Pâtissier chocolatier de formation, Stéphane Gross, 36 ans, a passé son CAP en chocolaterie et pâtisserie à Strasbourg.

 

Une fois son diplôme en poche, il fait ses classes à Val d’Isère, puis en Allemagne, en Angleterre, avant de s’envoler en Arabie Saoudite…


De retour à Strasbourg en 2003, il s’inscrit au pôle formation de la CCI et obtient un master en marketing et management.

 

A partir de 2012, il travaille sur le concept de Gagao : les recettes, l’univers graphique, etc. En 2014, il ouvre la première boutique à Strasbourg et en 2017, il décline le concept en franchise.

 

Photos fournies par l'entreprise.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : agroalimentaire, Grand Est, Strasbourg, franchise, levée de fonds, Gagao, coffee shop, Stéphane Gross, A 26

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, le plasturgiste EMI démontre les capacités d'une PME à réaliser une usine 4.0 En Alsace, le plasturgiste EMI démontre les capacités d'une PME à réaliser une usine 4.0
Pourquoi Suez et Engie investissent 18 millions d’euros sur le site régional d'enfouissement des déchets de Drambon, en Côte-d'OrPourquoi Suez et Engie investissent 18 millions d’euros sur le site régional d'enfouissement des déchets de Drambon, en Côte-d'Or
Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€

Commentez !


Combien font "7 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire