Traces Ecrites News, le club
  • Groupe Seb
  • STI Genlis
  • Toyman
  • Anthalys

L’ordonnance gagnante des laboratoires Urgo

Publié par Didier Hugue, le 28 février 2011

Santé. En marin avisé, Pierre Moustial, directeur général d’Urgo, s’enflamme rarement, préférant agir au gré d’un savant dosage professionnel entre principe de précaution et sens de l’anticipation. Le dernier-né des produits des laboratoires dijonnais, baptisé Urgo-Start, le fait toutefois sortir aujourd’hui quelque peu de sa réserve.

«Avec ce nouveau dispositif médical : un pansement hydro cellulaire qui multiplie par deux la vitesse de cicatrisation, nous affichons une volonté de conquête du marché mondial», explique le dirigeant. Les dernières études cliniques lui donnent raison. À l’issue de sept ans de recherche et pas moins de 5 millions d’euros investis en R&D, Urgo-Start s’affiche comme le meilleur produit du genre pour aider à guérir les plaies chroniques : ulcères, escarres, pieds diabétiques…

La croissance de l’entreprise (320 millions d’euros de chiffre d’affaires attendu cette année, en hausse de +10%, 1300 salariés, dont 40% à l’étranger) ne mise toutefois pas uniquement sur cette innovation. Chez Urgo, la division médicale cicatrisation rayonne déjà depuis 10 ans avec Urgo-Tul, un pansement pour grands brûlés qui adhère à la plaie mais ne colle pas et aide la peau à se reconstituer.

«Nous allons offrir une déclinaison grand public, délivrée sans ordonnance», indique Pierre Moustial. La force du laboratoire réside en partie dans cette capacité à adapter ses produits spécifiquement médicaux au plus grand nombre.

Une importante capacité d’investissement

Il est loin le temps du bon vieux sparadrap, même s’il fait toujours le bonheur de l’entreprise, lui permettant d’être numéro un français des prescriptions sans ordonnance. L’avenir se décline aujourd’hui avec des pansements liquides (filmogènes) aptes à soigner aussi bien, l’herpès, les mycoses, les crevasses, les ampoules ou encore les aphtes.

«En septembre, nous mettrons sur le marché un nouveau filmogène qui traitera une affection concernant toutes les parties du corps», glisse sans plus de détails le directeur général, qui promet aussi de mieux traiter les allergies, comme le rhume des foins, avec l’autre marque phare de la société : Humex.

Pour atteindre une taille critique, Urgo investit chaque année lourdement. Pas moins de 17 millions d’euros sont consacrés à peaufiner une R&D qui emploie 60 personnes à l’interne et autant à l’extérieur grâce à des contrats de partenariats.

L’outil industriel n’est pas non plus oublié. L’usine thaïlandaise déménagera en septembre prochain pour 5 millions d’euros sur un nouveau site. Quant à l’unité de Chevigny-Saint-Sauveur (agglomération de Dijon, Côte-d’Or), étendue sur 10 000 m2, elle bénéficie chaque année de nouveaux équipements, entièrement développés sur place (*).

Urgo appartient au groupe VivaSanté (450 millions d’euros de chiffre d’affaires, 2000 personnes) que dirige Hervé Le Lous, l’ancien propriétaire des laboratoires Fournier, revendus en 2006 au Belge Solvay. Elle cohabite avec d’autres filiales comme les laboratoires Juva (Juvamine, Mercurochrome), Sper Diet (produits bio) ou encore Vie et Santé (Rickles, charbon de Belloc…).

(*) Urgo exploite également un site en Espagne, un autre en Angleterre et un second en France, à Veauche, dans la Loire.

Crédit photo: Laboratoires Urgo



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : Dijon, Bourgogne, Côte-d'Or, Santé, Laboratoires Urgo, JuvaSanté, Pierre Moustial, Hervé Le Lous

Découvrez également les articles associés :

La maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gammeLa maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gamme
Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche
Ils innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesseIls innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesse
A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie

2 réponse(s) à "L’ordonnance gagnante des laboratoires Urgo"

  1. guy gillotdit :

    Le Lous , Moustial ... URGO ...Tradition et Avenir ! Bravo et Merci pour la Bourgogne !

  2. Pierre-Olivier Ghintrandit :

    Merci pour cet article qui démontre une fois de plus que l'Innovation est la clef du succès, avec ce bel exemple donné par Urgo.

Commentez !


Combien font "5 plus 8" ?

Envoyer votre commentaire