L’éolien bourguignon retrouve un vent porteur

Publié par Traces Ecrites News, le 08 juin 2010

fabrication de mâts chez SiagUn début de sortie de crise, une volonté affichée de parvenir à 23% d’énergie renouvelable en 2020 ainsi que l’abandon du projet d’une puissance minimum de 15 mégawatts pour tout parc éolien, redonnent espoir aux fabricants de tours. Et tout spécialement en Bourgogne. Avec l’Allemand Siag au Creusot (Saône-et-Loire) et le Français Céole à Longvic (Côte-d’Or), la région accueille plus d’un quart de la production nationale : 416 segments de mâts livrés l’an dernier sur un total de 1600.

Installé depuis 2003 dans l’ancienne cité sidérurgique des Schneider, Siag France (21 millions d’euros de chiffre d’affaires, 92 salariés) vise les 250 segments fabriqués à destination du marché français. L’entreprise compte même passer à 300 unités en 2011 et relance une production d’embases de mât. Ce développement, qu’accompagne le turbinier REpower, conduit la à renforcer son outil industriel avec un investissement d’un million d’euros et à doper son effectif d’une vingtaine de personnes par an.

De son côté, la société Céole, créée en 2007 par Dominique Legros, poursuit les mêmes objectifs de croissance en dégageant les mêmes moyens. Comme son concurrent d’outre-Rhin, le fabricant dope ses capacités pour atteindre les 350 segments en 2011, contre près de 280 aujourd’hui. Mariée au turbinier danois Vestas qui lui fournit la matière première, Céole (4,3 millions de chiffre d’affaires prévisionnel, 53 personnes) demeure toutefois vigilante quant à l’évolution de l’éolien. Un avenir radieux passe selon Dominique Legros, le P-DG et administrateur de France Énergie Éolienne, par «une la naissance d’une filière mieux structurée et un lobbying constant auprès des pouvoirs publics.

Crédit photo : Traces Ecrites



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Bourgogne, Siag, Céole, énergie éolienne

Découvrez également les articles associés :

Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€
La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves
François Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de VougeotFrançois Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de Vougeot

Commentez !


Combien font "8 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire