L’art du juste à temps chez Siedoubs

Publié par Didier Hugue, le 28 janvier 2011

Automobile. Implantée à cinq minutes en camion de l’usine PSA de Sochaux (Doubs), l’entreprise Siedoubs (groupe Faurecia) pratique la production de sièges en juste à temps - JAT dans le jargon des équipementiers - pour toute la gamme des Peugeot 308 avec un art consommé de la ponctualité.

Et pour cause !

De la commande reçue par email à la livraison en amont de la chaîne de montage du constructeur automobile, l’industriel ne dispose que de six petites heures.

Dans ce laps de 360 minutes, les deux équipes de production s’affairent sur les quatre lignes en service pour assembler, puis expédier à chaque fois des lots de 48 sièges.

«Nous équipons au total 734 véhicules par jour en jonglant avec 123 références et pas moins de 514 composants», explique Michel Ricard, le directeur du site.

L’ergonomie des postes a été étudiée pour que chaque opérateur n’ait rien à soulever et travaille à hauteur d’homme.

Un nouveau modèle Peugeot en 2013

Siedoubs (100 millions d’euros de chiffre d’affaires, 322 salariés, dont 271 à la fabrication et à la logistique) fabrique également par injection de polyuréthane 2 000 matelassures quotidiennes.

Le site (18 000 m2 couverts) investit actuellement environ 500 000 euros par an dans l’amélioration des conditions de travail.

Il développera d’ici à deux ans ses capacités productives et adaptera ses chaînes au nouveau véhicule Peugeot, encore dénommé sous son nom de code : T9, pour environ 2 millions d’euros, afin d’être prêt pour une mise en fabrication courant 2013.

Crédit photo: Traces Écrites

Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Franche-Comté, Doubs, industrie automobile, Pays de Montbéliard, Siedoubs

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur
A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale

Commentez !


Combien font "8 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire