L’Alsace trouve les bons filons européens

Publié par Christian Robischon, le 30 mai 2011

Innovation. Depuis 2007, l’Agence régionale de l’innovation (ARI) d’Alsace a fait accéder 26 projets alsaciens aux dispositifs européens de financement de l’innovation, soit 1 dossier sur 2.

Une bonne performance !

L’entreprise que l’agence avait choisi le 19 mai pour présenter son action européenne est déjà connue des lecteurs de tracesecritesnews.fr

Il s’agit de Fives-Celes à Lautenbach (Haut-Rhin), la PME qui ouvre de nouvelles voies au réchauffage de tôles d’acier par induction électromagnétique.

www.tracesecritesnews.fr/actualite/fives-celes-un-courant-porteur-pour-rechauffer-les-aciers-5970

Le choix n’est pas dû au hasard : il s’agissait de montrer par l’exemple que les financements européens ne sont pas réservés aux biotechs, mais aussi ouverts aux industries traditionnelles.

En l’occurrence, Fives-Celes a bénéficié de 316.000 € de crédits du programme Life+, représentant 49 % du coût des essais industriels.

«Pour ce projet situé encore bien en amont de l’industrialisation, Life+ était parfaitement approprié. Le 7ème programme-cadre de recherche 2007/13 est également pertinent pour les phases amont. Alors qu’un autre programme, Eco-Innovation, s’adapte bien à l’étape de la première installation industrielle», expose Jean-Jacques Bernardini, responsable des projets européens au sein de l’ARI.

100 millions d’€ d’investissements en 4 ans

On le voit, les programmes ne manquent pas, on pourrait encore citer Eurêka, Eurostars…Dans ce qui peut s’apparenter à un labyrinthe, l’ARI s’efforce de guider au mieux les PME alsaciennes.

Les 26 projets acceptés par l’Union européenne en quatre ans totalisent 100 millions d’€ d’investissements, dont 10 millions d’€ d’aides communautaires.

Outre Fives-Celes, la liste comprend les recherches sur le froid magnétique autour de la PME strasbourgeoise Cooltech, projet par ailleurs labellisé par le Pôle Véhicule du futur, ou les travaux sur la toxicité des médicaments avec Firalis à Huningue (Haut-Rhin).

Rapporté à la cinquantaine de dossiers déposés, l’Alsace aboutit à un taux de concrétisation de 50 %, considéré comme excellent par l'agence qui fédère les nombreux organismes investis dans l’innovation dans la région.

Photos : Ari-Alsace.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : Alsace, Europe, Fives-Celes, Firalis, Cooltech, Agence régionale de l’innovation d’Alsace

Découvrez également les articles associés :

Le DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonneLe DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonne
A l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venirA l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venir
Le fabricant d'isolants Soprema investit 6 millions d'euros dans le recyclage des emballages plastiques à StrasbourgLe fabricant d'isolants Soprema investit 6 millions d'euros dans le recyclage des emballages plastiques à Strasbourg
A Besançon, dans les coulisses d’Usigep, un sous-traitant du luxe petit, mais costaud !A Besançon, dans les coulisses d’Usigep, un sous-traitant du luxe petit, mais costaud !

Commentez !


Combien font "9 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire