L’alsacien Transroute trace son chemin en Franche-Comté

Publié par Christian Robischon, le 17 octobre 2014

TRAVAUX PUBLICS. Transroute fait son bonhomme de chemin. Bien implanté en Alsace sa région d’origine et en Lorraine, l’entreprise de terrassements et travaux routiers s’installe durablement dans le Nord Franche-Comté où elle n’est déjà pas une inconnue.

Transroute ouvre en fin d’année une agence à Montbéliard (Doubs), qui vient accompagner un développement notamment tiré par le recyclage des sous-produits de l’usine d’incinération de Bourogne (Territoire de Belfort).

 

transroutereguisheim
Le site de Réguisheim, dans le Haut-Rhin, qui traite les matières venues notamment du Nord Franche-Comté. ©Christian Robischon.

 

Son contrat signé début 2014 avec le Sertrid (Syndicat de collecte, d'élimination et de revalorisation des déchets) porte sur la réutilisation en sous-couches routières de la totalité des mâchefers de Bourogne, soit un volume de l’ordre de 10 000 tonnes par an.

 

« Un premier débouché est apporté par la voirie du futur hôpital médian », précise Gaël Leparoux, directeur de l’entreprise, filiale d’Eiffage.  La mise à 2x3 voies de l’A 36, le collège de Voujeaucourt, le parc ludique L'Ile en Mouvement à Montbéliard et l’écoquartier du Crépon à Vieux-Charmont comptent parmi les autres références récentes ou en cours dans le Nord Franche-Comté.

 

Composée d’une vingtaine de personnes, la nouvelle agence pourra réceptionner la matière. Mais le traitement de celle-ci continuera de s’effectuer en Alsace, à Réguisheim, (Haut-Rhin).

 

Sur ce site proche du Rhin, Transroute exploite un poste d’enrobage et une centrale de recyclage pour la transformation en enrobés des déblais routiers et de bâtiments. « Nous avons également implanté un dispositif de traçabilité de l’amiante et des HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) pour informer précisément les clients de leur éventuelle présence », complète Jacky Ehrhardt, responsable du site.

 

transroutebischoffsheim
Le site de Bischoffsheim, vitrine du savoir-faire de l’entreprise. ©Christian Robischon.

 

Traitement en Alsace

 

Le site haut-rhinois produit 70 000 tonnes d’enrobés par an, dont 20 % d’origine recyclée. Son grand’frère à  Bischoffsheim, dans le Bas-Rhin, sort 100 000 tonnes annuelles.

 

Voisine du siège social de Wolxheim, cette implantation se veut la vitrine de l’entreprise en matière d’installations de recyclage, de circulation et stockage des flux de déblais et de production d’enrobés tièdes moins consommateurs d’énergie. « Nous descendons jusqu’à des températures de 90 degrés », précise Jacky Ehrhardt. Elle abrite aussi un laboratoire d’analyses rattaché à Eiffage Travaux Publics.

 

transroutedirigeants
Les dirigeants : Jacky Ehrhardt, directeur des plates-formes de Bischoffsheim et Réguisheim (à gauche) et Gaël Leparoux, directeur général de l’entreprise. ©Christian Robischon

C’est dans ce coin d’Alsace entre vignes et Vosges que l’entreprise a forgé son histoire, débutée en 1950 avec Transgrues, une affaire familiale de location de grues.

 

Rachats et développements en propre ont réorienté l’activité vers les VRD (voiries et réseaux divers), le terrassement et les enrobés routiers, sous l’étiquette Transroute. L’entreprise a ensuite rejoint le giron d’Eiffage en 1991.

 

Les phases successives de croissance ont abouti à bâtir une solide PME de 250 salariés et 50 millions d’€ de chiffre d’affaires annuel. 

 

Les chantiers de référence en cours ou à venir ne manquent pas en Alsace : TCSPO (couloir réservé aux bus entre Strasbourg et sa grande couronne ouest), campus de l’Esplanade à Strasbourg, portions de réfection de l’A35 entre Strasbourg et Lauterbourg en association avec le concurrent Eurovia (groupe Vinci), terrassement du futur Ikéa de Mulhouse, dont Eiffage Construction a par ailleurs décroché le gros œuvre.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Montbéliard, Territoire de Belfort, Franche-Comté, Alsace, Haut-Rhin, déchets industriels, recyclage, Bas-Rhin, travaux publics, Eiffage Travaux Publics, Transroute, usine d’incinération de Bourogne , industrie routière

Découvrez également les articles associés :

En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€
La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves
François Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de VougeotFrançois Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de Vougeot
La rentrée des horlogers franc-comtois, épisode 2/2 : Utinam et RoutineLa rentrée des horlogers franc-comtois, épisode 2/2 : Utinam et Routine

Commentez !


Combien font "4 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire