Iperia met l’automobile en pièce

Publié par Traces Ecrites News, le 10 juin 2010
La filiale Iperia du groupe Chopard s’offre un site logistique pour pièces détachées Peugeot-Citroën à la hauteur de ses ambitions : une croissance de 5 à 10% par an durant cinq ans. Inaugurée le 10 juin 2010, sa nouvelle plate-forme, implantée à Fauverney (Côte-d’Or) le long de l’autoroute A31, assure la distribution de pièces de rechange du constructeur français pour pas moins de 1 300 clients de l’Est : Bourgogne, Franche-Comté et Haute-Marne. Vaste de 6 500 m2, sur un terrain de 2 hectares, et d'un coût de 4,25 millions d'euros, elle peut accueillir 1 6000 références et les livrer dans la journée. Un centre d’appels de 8 personnes assure une liaison constante avec les utilisateurs : concessions, agents, garages, administrations… Iperia (37 millions d’euros de chiffre d’affaires, 48 salariés) souhaite diversifier son activité vers d’autres marques (Renault, Fiat, Opel…) et d’autres industriels (outillage Facom). Une extension, chiffrée entre 1 et 1,5 million d’euros, est déjà à l’étude. crédit photo : © Jacques Blanchard

Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Iperia, Fauverney, Côte-d'Or, pièces détachées, automobile

Découvrez également les articles associés :

En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€
La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves
François Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de VougeotFrançois Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de Vougeot
La rentrée des horlogers franc-comtois, épisode 2/2 : Utinam et RoutineLa rentrée des horlogers franc-comtois, épisode 2/2 : Utinam et Routine

Commentez !


Combien font "10 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire