Indicateurs

Publié par Traces Ecrites News, le 07 septembre 2012

EN CHIFFRES.

- Hallucinant. Employeurs et salariés peuvent s'attendre l'an prochain à une baisse sensible des cotisations de retraite, voire de chômage. Ne rêvez pas, vous n'êtes pas en France mais en Allemagne. Les caisses outre-Rhin regorgent de réserves de liquidités : pas moins de 29 milliards d'€.

Source : Les Echos du 6 août 2012 - Jean-Philippe Lacour, correspondant à Francfort.

- Calme plat. Selon la Banque de France, grand calme dans l’industrie, le bâtiment et le commerce de gros, mais bonne tenue des services. Les perspectives sont mitigées dans un contexte très attentiste. Détails des études du 1er semestre 2012 : voir le site de la Banque de France, rubrique Economie et statistiques

L'enquête trimestrielle d'Oseo réalisée auprès des chefs d'entreprise bourguignons n'est pas plus enthousiaste. Ils evoient à la baisse leurs prévisions, faites fin 2011 pour 2012. En valeur nominale, l’évolution du chiffre d’affaires est sur une tendance baissière : -0,1% en moyenne contre +0,5% dans la France entière. Les trésoreries se sont tendues au cours des six derniers mois. 44 % des entreprises de Bourgogne disent avoir rencontré des difficultés, proportion supérieure au niveau national  qui n'est que de 37 %.

- Fluctuants. Selon Capfi, une légère remontée des taux du crédit immobilier n’est pas à exclure au cours du quatrième trimestre. Car en abaissant le 5 juillet 2012, son taux directeur à 0,75% la banque centrale européenne (BCE) a touché un plancher depuis la création de la monnaie unique en 1999.

Les taux des prêts immobiliers aux particuliers par régions (respectivement à 10 ans, 15 ans, 20 ans et 25 ans) au 31 juillet 2012 : en Alsace, 2,74%, 3,03%, 3,55% et 3,75% ; en Bourgogne, 3%, 3,30%, 3,55% et 3,85% ; en Franche-Comté, 2,74%, 3,03%, 3,55% et 4%.

- Auto-entrepreneurs. Au cours du premier trimestre 2012, 2 787 entreprises ont été créées en Bourgogne. Parmi elles, 59 % sont des auto-entreprises. En augmentation de 8 %, elles compensent selon l'Insee, la baisse des créations dans les autres catégories d’entreprises.

- Dette. La Région Franche-Comté fait partie des régions les moins endettées. Avec 1,73 année de dette, elle se place 5ème après l'Aquitaine (1,18), Midi-Pyrénées (1,21), la Haute-Normandie (1,58-) et la Bretagne (1,61).

L'Alsace et la Bourgogne font partie des régions les plus endettées. La capacité de remboursement est respectivement 7,26 et 8,44 années. La moyenne française est de 4,68 années.

Entre 2004 et 2009, la Franche-Comté a vu sa dette augmenter de 38,1% et l'Alsace, de 331,7%. Les deux ont fortement investi dans le TGV.

La Bourgogne a en revanche réduit sa dette de 8,9% entre 2004 et 2009.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : retraite, conseil régional de Bourgogne, création d'entreprises, conseil régional d'Alsace, conjoncture, Allemagne, conseil régional de Franche-comté, trésoreries, taux de crédit

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'été en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est - 3 et fin -L'essentiel de l'été en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est - 3 et fin -

Commentez !


Combien font "2 plus 7" ?

Envoyer votre commentaire