Indicateurs

Publié par Christiane Perruchot, le 06 juillet 2011

- Affaires. La reprise des affaires en Bourgogne amorcée fin 2010, se confirme. C'est le résultat du baromètre des affaires réalisé par les CCI de Bourgogne et publié fin juin.

Les espoirs que les dirigeants ont manifesté lors du dernier semestre 2010 se sont effectivement réalisés, avec un bémol sur les indicateurs financiers. La situation financière et les marges restent inférieures aux prévisions.

Les perspectives pour les 6 prochains mois sont à la hausse, tant au niveau de l'activité pour 34% des sondés, que de la situation financière (28%) et les investissements (21%). La progression se ferait surtout dans l'industrie.

Tous les indicateurs : www.bourgogne.cci.fr/rubrique19.html

- Emploi transfrontalier. 21 572 francs-comtois travaillent en Suisse. La moitié sont des résidants de Morteau et Pontarlier (Doubs). L'aire urbaine Belfort-Montbéliard en fournit plus de 4000 et le bassin de Saint-claude (Jura), 2766.

Les frontaliers travaillent essentiellement dans les cantons de Neuchâtel et de Vaud, dans l'industrie (11%) et en particulier dans l'horlogerie, les microtechniques et la fabrication d'équipements électriques. Nouveau phénomène, l'emploi frontalier se développe dans les services, notamment dans la santé. En nombre insuffisant dans les hôpitaux francs-comtois, les infirmières trouvent en Suisse une meilleure rémunération.

Source : observatoire statistique de l'Arc Jurassien.

- Chômage. Tandis que la France annonce une hausse du nombre de demandeurs d'emplois (*) de 1% fin avril (+ 3,8% en 1 an), l'Allemagne voit son taux de chômage descendre en dessous de 7% (6,9% précisément). En mai 2011, le nombre de demandeurs d'emploi outre-Rhin a reculé de 67 000 pour atteindre 2,89 millions de personnes.

Recul aussi en Franche-Comté, avec 9,3% de demandeurs d'emploi en moins sur 1 an (à fin avril 2011), notamment des jeunes de moins de 25 ans : - 14,9% en 1 an. Les offres de plus de 6 mois déposées à Pôle Emploi augmentent, notamment dans les services et l'automobile.

En Bourgogne, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi a cru de 4% en 1 an (+ 6% pour les femmes). Au cours des 3 derniers mois, les offres d'emploi de courte durée (moins de six mois) ont augmenté de 6%. Les offres supérieures à 6 mois sont en baisse : -6,9%.

En région Alsace, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi baisse de 0,3 %. Sur un an, il croît de 2,6 % dans le Haut-Rhin.

Sources : DIRECCTE Bourgogne, Franche-Comté et Alsace, Les Échos du 1er juillet 2011.

(*) Sont exclues de ce chiffre les personnes non immédiatement disponibles (catégorie D), soit pourvues d’un emploi mais qui souhaitent en changer (catégorie E).

- Sécurité dans l'entreprise. Selon l'enquête de PSRE, association pour la maîtrise du risque routier en entreprise réalisée avec l'IFOP, réalisée auprès de 1400 chefs d'entreprises de 1 à 499 salariés, 1 dirigeant sur 2 déclare disposer d’un Document Unique (DU) d’évaluation des risques professionnels pour la santé et la sécurité au sein de son entreprise. Cette proportion est «pour le moins faible», commente l'association.

Seulement 20% de sondés considèrent «important» le risque routier, pourtant 1er facteur de risque mortel en milieu professionnel.

1 dirigeant sur 2 n’a pas conscience que sa responsabilité personnelle peut être recherchée pour un accident au cours du trajet domicile-travail.

Ce sont les entreprises du BTP qui sont les plus sensibilisées aux risques professionnels. 70 % des sondés de ce secteur déclarent avoir un DU, dont plus de 80 % sont des PME.

www.asso-psre.com

Les augmentations de l'été. Les tarifs professionnels du gaz : + 3,2 %. Le prix de l'électricité pour les entreprises : + 4,4 % à 4,9% selon les tarifs (ménages : + 2,9 %). Le timbre de base : 60c (+ 2c).



Roger Martin BTP
Article classé dans : Emploi - Formation
Indicateurs

Mots-clés : Franche-Comté, Bourgogne, chiffre d'affaires, Alsace, Emploi - Formation, chômage, sécurité routière

Découvrez également les articles associés :

A son second Crunch Time, l’UTBM met à disposition de 50 entreprises, 1700 élèves-ingénieurs pour plancher sur 170 projets d’innovation A son second Crunch Time, l’UTBM met à disposition de 50 entreprises, 1700 élèves-ingénieurs pour plancher sur 170 projets d’innovation
Pourquoi la ville de Dijon attire les écoles de cuisine de renomPourquoi la ville de Dijon attire les écoles de cuisine de renom
A Montbéliard, le lycée Cuvier montre la voie pour rapprocher entreprises et Éducation nationaleA Montbéliard, le lycée Cuvier montre la voie pour rapprocher entreprises et Éducation nationale
Une école de production à Besançon où l’on usine avec plaisir et l’assurance d’un emploiUne école de production à Besançon où l’on usine avec plaisir et l’assurance d’un emploi

Commentez !


Combien font "7 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire