Traces Ecrites News, le club
  • Atelier PANEL
  • Gabriel Boudier
  • Les Canalous
  • Domaine Faiveley

Icare remet en lumière usines et magasins

Publié par Didier Hugue, le 23 juin 2011

Énergie. L’entreprise chalonnaise Icare Automation propose au monde industriel et à celui de la grande distribution un système qui régule l’éclairage de leurs sites.

Les économies de consommation réalisées s’élèvent jusqu’à 35% et permettent un retour sur investissement en deux ans.

La crise a du bon pour certaines entreprises !

Icare Automation, implantée à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) et spécialisée dans la mise en fonctionnement d’équipements industriels automatisés pour de grands groupes, comme PSA ou encore Saint-Gobain, a profité de cette période de ralentissement pour se diversifier.

«L’opportunité nous a été offerte par notre voisin de bureau, la société Concept et Travaux qui conçoit des magasins pour de grandes enseignes et nous a demandé de réfléchir à optimiser la gestion de l’éclairage», explique Alain Gevers, le directeur commercial.

Deux ingénieurs se mettent au travail en janvier 2009 et livrent 10 mois plus tard, un automate assez révolutionnaire qui fait l’objet d’un dépôt de brevet.

Pour doser l’intensité lumineuse, luminaire par luminaire, voire ne pas éclairer certaines zones, l'automate  tient compte de nombreux paramètres : horaires d’ouverture, température extérieure et intérieure, changements d’heure entre hiver et été, activité du personnel à certains moments de la journée, fréquentation du public...

«Tout se fait à la demande selon les prescriptions de l’exploitant», certifie Alain Gevers.

Ainsi, lors de la mise en place des rayons, opération qui se déroule en général de 5 h à 9h du matin, la nappe lumineuse n’a guère besoin de fonctionner à plus de 75%.

Une étude pour DIM à Autun

Autre astuce : lorsqu’un magasin bénéficie d'un puits de lumière naturelle, des capteurs la calculent et gèrent au mieux l’éclairage artificiel autour de cet halo.

Le système mis au point tient également compte d’une donnée qui intéresse tous les particuliers.

Petit conseil à usage domestique donc : rien ne sert de pousser à fond l’intensité d’un éclairage. Les derniers 20% ne donne que 2 à 3% de luminosité supplémentaire, mais alourdissent considérablement la facture…

Plus d’un an après la commercialisation, le bilan pour Icare Automation (600 000 à 650 000 € de chiffre d’affaires attendu en 2011, 8 salariés) est déjà positif.

47 magasins d’enseigne : Franprix, Norauto, Monsieur Bricolage…, ont été équipés et de nombreuses études sont en cours. Selon le fabricant, les réductions de consommation atteignent 35% et permettent un retour sur investissement en deux ans maximum.

L’entreprise, fondée en 2000 par Éric Barthélémy, cherche maintenant à séduire le monde industriel, tout aussi soucieux de réduire sa facture énergétique.

Et pour cause !

La future réglementation thermique en 2015 imposera l’intégration, tant dans les bâtiments neufs qu’en rénovation, d’un système de gestion des flux lumineux.

Une première étude est en cours pour les ateliers de DIM, à Autun, et sera livrée dans le courant de l’été.

Crédit photo: Icare Automation



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Bourgogne, Chalon-sur-Saône, énergie, Saône-et-Loire, Icare Automation, gestion lumineuse

Découvrez également les articles associés :

La maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gammeLa maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gamme
Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche
Ils innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesseIls innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesse
A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie

Commentez !


Combien font "4 plus 7" ?

Envoyer votre commentaire