Hueco grimpe au mur

Publié par Christian Robischon, le 16 juin 2015

EQUIPEMENTS SPORTIFS/ALSACE. De Mulhouse, de Nancy, de Karlsruhe, de Fribourg-en-Brisgau et même de Dijon, le public accourt de tout le Grand Est et de l’Allemagne limitrophe vers la salle Hueco à Eckbolsheim (Bas-Rhin).

Bâtie autour du concept de l'escalade sans cordes, la toute jeune société a été remarquée par le réseau Entreprendre Alsace.

 

escalade

 

L’endroit n’a rien de spécialement bucolique, on se trouve dans une zone d’activités en périphérie de Strasbourg, sans plus d’âme qu’une autre. Mais le bâtiment de la TPE abrite une attraction : un mur d’escalade sans cordes. « C’est la seule d’Alsace et pour retrouver un équipement d’une qualité équivalente au nôtre, il faut aller à Paris », affirme Florent Wolff, 35 ans, l’un des trois fondateurs.


Hueco, c’est en effet la jeune histoire de quelques mois d’un trio de passionnés-experts. Florent Wolff et Jean Mihn Trinh-Thieu sont d’anciens grimpeurs de haut niveau qui ont exercé leur passion à titre semi-professionnel jusqu’à il y a quelques années et ont continué à évoluer dans le même milieu depuis. Thierry  Koehrlen, professeur d’éducation physique et sportive, a introduit l’escalade dans le milieu scolaire en Alsace.  


Les trois compères ont senti que l’escalade en salle était en vogue, qu’elle était prête à renouveler le genre des loisirs indoor. « La plus grande salle en France fait 1,5 million d’€ de chiffre d’affaires annuel, l’équivalent d’une grosse salle de remise en forme », relève Florent Wolff.


Premiers pas plus qu'encourageants

 

escaladepied

 

Alors ils ont créé leur société par actions simplifiée (SAS) dans le courant de l’an dernier. Les deux dirgieants, Florent Wolff et  Jean Mihn Trinh-Thieu, sont lauréats 2015 d’Entreprendre Alsace. Ce réseau leur apporte l’accompagnement plein d’expertise d’un chef d’entreprise expérimenté, pour valider la pertinence de leur projet, ajuster le business plan, maîtriser les bases de la gestion.  


Les premiers pas sont plus qu’encourageants. « Chaque mois, nous avons dépassé l’objectif de chiffre d’affaires. Et nous avons recruté davantage que prévu », souligne Florent Wolff. Hueco se compose désormais de 5 salariés et a cumulé 230 000 € de chiffre d’affaires sur ses sept premiers mois d’activité.


La salle d’Eckbolsheim accueille en moyenne 80 personnes par jour, et elle compte 200 abonnés. Les jours de mauvais temps sont synonymes de meilleure affluence. « Moi, j’aime la pluie ! », sourit Florent Wolff.


Ce qui attire ? Le concept en lui-même d’abord. L’escalade s’effectue sans cordes jusqu’à la hauteur autorisée de 4,5 mètres pour retomber sur un épais matelas, une situation jugée plus rassurante par les néophytes que la grimpée à cordes qui atteint souvent les 12 mètres, voire au-delà. Du point de vue de l’entreprise, les moindres dimensions d’une telle salle sont aussi génératrices de moindres coûts, d’entretien, de chauffage, etc.

 

exercice_illegal_boucle

 

team
Le trio fondateur. De gauche à droite : Jean-Minh Trinh-Thieu, Florent Wolff et Thierry Koehrlen.

Séances collective pour entreprises

 

Hueco estime que son niveau de prestation le distingue également. « Notre mur d’escalade T-Wall en structure bois, de fabrication allemande, est une première en France très appréciée. Sa qualité a accru notre notoriété », précise le jeune dirigeant.

 

Le trio a beaucoup investi -  400 000 €, prêt bancaire compris -  aussi pour créer un environnement agréable  : une buvette qui adopte un mobilier style pique-nique,  des aménagements extérieurs autour d’une « slackline », cette sangle reliée à deux ancrages qui permet à tous âges de jouer les équilibristes en sécurité à ras du sol.


Hueco ne vise pas que les particuliers. Aux entreprises, l’escalade en salle sans cordes offre aussi une possibilité de « team building », ou tout simplement de passer un moment convivial entre collègues, soulignent ses dirigeants. Une dizaine de sociétés ont déjà franchi le pas pour ces séances collectives. Avis aux intéressés.

 

Photos fournies par l'entreprise.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Evasion

Mots-clés : Alsace, Strasbourg, Bas-Rhin, loisirs, Entreprendre Alsace, équipements sportifs, Hueco

Découvrez également les articles associés :

PSA investit 165 millions d’€ pour produire deux nouveaux moteurs moins polluants sur son site de Trémery, en MosellePSA investit 165 millions d’€ pour produire deux nouveaux moteurs moins polluants sur son site de Trémery, en Moselle
A Besançon, et depuis peu à Dijon, Âges et Vie invente la colocation pour les personnes âgéesA Besançon, et depuis peu à Dijon, Âges et Vie invente la colocation pour les personnes âgées
Egger injecte 60 millions d’euros en trois ans dans son usine de panneaux mélaminés dans les VosgesEgger injecte 60 millions d’euros en trois ans dans son usine de panneaux mélaminés dans les Vosges
Sous pavillon allemand, la papeterie Wepa dans l’Aube s’est mise en ordre de marcheSous pavillon allemand, la papeterie Wepa dans l’Aube s’est mise en ordre de marche

Commentez !


Combien font "6 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire