Green Ingénierie franchit le cap industriel

Publié par Traces Ecrites News, le 03 septembre 2010

Une nouvelle levée de fonds avant la fin de l'année et des partenariats avec des industriels locaux permettront à la start-up alsacienne Green Ingénierie de franchir le cap de la production. Le programme de recherche développé au sein du pôle de compétitivité Fibres donnera lieu, en 2011, à l'installation dans la région de Mulhouse, d'une unité de production d'isolants à base de kenaf.

Le kenaf (appelé aussi chanvre de Deccan) est une plante qui ressemble au roseau, cultivée principalement en Malaisie. Les fibres de l'écorce ont des propriétés mécaniques similaires à la fibre de verre. Elles entrent dans la fabrication des matériaux composites (Toyota détient plusieurs brevets) et des géotextiles.

Green Ingénierie, née en 2007 à Mulhouse, de l'association d'Eric Alvarez, ingénieur chimiste et de Jean-Pierre Talamona, ingénieur en génie thermique, exploite les qualités respirantes du kenaf pour en faire des panneaux d'isolation pour le bâtiment.

Le produit déjà commercialisé, principalement auprès des constructeurs de maisons à ossature bois, se positionne sur la niche des écomatériaux, sur le même registre que les isolants en lin ou en chanvre.

Une nouvelle version, 100% naturelle, sort dans 6 à 8 mois. De l'amidon de maïs remplace le liant en polyester qui agglomère les fibres entre elles. Il a été mis au point avec le laboratoire d'ingénierie des polymères de l'école de chimie de Strasbourg.

Aux détracteurs qui mettent en doute le bilan carbone du produit, Eric Alvarez, gérant, avance entre autres arguments le mode de transport. Les fibres compressées sous forme de balles viennent en Europe en bateau jusqu'au port d'Anvers, puis descendent le Rhin jusqu'à Mulhouse où elles sont transformées.

SODIV Alsace (société de conversion du bassin potassique) et Alsace Business Angels sont actionnaires de Green Ingénierie, aux côtés des fondateurs. Le chiffre d'affaires de l'entreprise se situe autour de 200 000 euros.

Crédits photos: Green Ingénierie.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : Alsace

Découvrez également les articles associés :

A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale
La Haute-Marne démontre toute l'étendue de ses savoir-faire industriels à NogentLa Haute-Marne démontre toute l'étendue de ses savoir-faire industriels à Nogent
Dans les Vosges, le groupe de BTP Livio développe un vocabulaire avant-gardiste pour un octogénaireDans les Vosges, le groupe de BTP Livio développe un vocabulaire avant-gardiste pour un octogénaire
Les équipementiers de l’automobile de l’Est améliorent encore leurs performancesLes équipementiers de l’automobile de l’Est améliorent encore leurs performances

Commentez !


Combien font "6 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire