Géochanvre investit 3 millions d'euros pour créer une filière chanvre dans l'Yonne

Publié par Didier Hugue, le 13 juin 2016

ENVIRONNEMENT/YONNE. Accueillie sur un ancien site Lafarge du Tonnerrois, fermé en 2012, l’éco-entreprise se lance dans la production de géofilets et de paillage en chanvre.

Son process innovant et breveté internationalement a nécessité un investissement de 3 millions d’€ pour produire dans un premier temps 2 millions de m2.

Géochanvre a été fondée par Frédéric Roure (52 ans), un agronome et un écologue à l’accent très chantant.

 

rouleauxchanvre 

 

Finis les géofilets issus de la fibre de noix de coco et importés d’Inde ou du Sri Lanka par millions de m2 ? Au rebut, les géotextiles fabriqués à partir de dérivés pétroliers ?

 

Pas encore et surtout pas tout de suite, mais les produits mis au point par la société Géochanvre, récemment installée sur un ancien site Lafarge à Lézinnes, dans l’Yonne, risquent d’être d’une concurrence redoutable.

 

Née en 2014 d’une innovation de Géco Ingénierie (*), entreprise fondée il y a quinze ans par Frédéric Roure dans le domaine de la stabilisation des sols et la renaturation (déplacement de faune et de flore lors de grands projets d’aménagement), Géochanvre mise sur le 100% naturel et une ressource locale.

 

banquepopulaire 

 

« Il nous est apparu logique de créer une véritable filière d’activité avec une offre à destination des marchés du génie écologique, des travaux publics, de l'agriculture et de l'horticulture, mais également des particuliers », souligne Frédéric Roure.

 

fredericroure
Frédéric Roure

Outre le maintien des sols par géofilets, lors de travaux de terrassement, tant que la végétation n’a pas pris le relais, Géochanvre propose des paillages adaptés aux végétaux plantés : d’une année par exemple pour les fraisiers, à seulement 12 semaines pour des salades.

 

Étude d’autres fibres naturelles

 

« Entièrement biodégradables en fin de vie, ils amendent les sols », précise le dirigeant. Leur fabrication demeure confidentielle et pas question de demander la moindre explication sur la ligne de production pour non-tissé de 100 mètres de long et 10 mètres de large. Le chef d'entrerpise consent à dire qu'elle utilise la technique de l'hydroliage : un jet d’eau à haute pression entremêle et entrecroise les fibres longues sans ajout de colle, ni dérivés de plastique ou d’amidon.

 

L’ensemble du process a nécessité un investissement de 3 millions d’euros. Côté ressource, le fabricant n'a de souci d'approvisionnement : les terres de ce département rural lui offre déjà, dans un rayon de 50 kilomètres autour de son usine, au moins 200 hectares de culturse de chanvre, pour une production de 2 millions de m2.

 

exercice_illegal_boucle

 

« Sachant, comme autre bénéfice, que nous privilégions cette culture sur les champs de captage d’eau potable car le chanvre absorbe les nitrates », explique Frédéric Roure qui estime à 300 000 € son chiffre d’affaires avec un effectif de 7 salariés, prochainement porté à 10.

 

L’industriel réfléchit parallèlement à l’emploi d’autres fibres naturelles, tiges d’orties, de lin ou encore de luzerne. Son eco-entreprise a bénéficié des bons soins de l’agence Yonne Développement pour lui trouver le site et apporter une aide au recrutement.

 

(*) Implantée à Laudun-l'Ardoise (Gard), elle réalise 1,2 million d’€ de chiffre d’affaires et emploie 15 personnes.

 

geochanvre 

 

Photos fournies par l’agence Yonne Développement.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Environnement
Innovation

Mots-clés : Yonne, chanvre, Bourgogne Franche-Comté, Géochanvre, Frédéric Roure, maintien des sols, paillage, géofilet

Découvrez également les articles associés :

Hydro Alsace et ses partenaires solaires se placent dans le peloton de l'après-FessenheimHydro Alsace et ses partenaires solaires se placent dans le peloton de l'après-Fessenheim
Depuis l’Alsace, Westrand chasse loin les mauvaises odeursDepuis l’Alsace, Westrand chasse loin les mauvaises odeurs
Avec la rénovation de son siège social à Metz et une agence passive dans les Vosges, la  Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne construit plus durableAvec la rénovation de son siège social à Metz et une agence passive dans les Vosges, la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne construit plus durable
Cetim-Cermat invente le process de revalorisation des composites et plastiques et répond à l’un des grands défis écologiquesCetim-Cermat invente le process de revalorisation des composites et plastiques et répond à l’un des grands défis écologiques

Commentez !


Combien font "5 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire