Traces Ecrites News, le club
  • Gabriel Boudier
  • Anthalys
  • STI Genlis
  • Batifranc

Geneuille libère la voie

Publié par Christiane Perruchot, le 10 novembre 2011

TGV RHIN-RHÔNE. Inaugurée ce mercredi 9 novembre 2011, la base de maintenance de Geneuille, près de Besançon, accueillera jusqu'à 80 agents d'entretien de la voirie, de la caténaire et des équipements de signalisation de la ligne nouvelle Rhin-Rhône.

Xavier Gruz, directeur du projet LGV Rhin-Rhône Branche Est à Réseau Ferré de France (RFF) a remis officiellement l'équipement à Xavier Ouin, directeur de la production industrielle à la SNCF.

Cliquez sur la photo si vous souhaitez l'agrandir.

A moins d'un mois de sa mise en service, l'ensemble de la ligne à grande vitesse, qui relie les 140 km entre Villers-les-Pots (à l’est de Dijon) et Petit-Croix (au nord-est de Belfort) est désormais à la charge de la SNCF, le gestionnaire.

Situé à 10 kilomètres au nord de Besançon, et à 3 km à l’est de la nouvelle gare Besançon Franche-Comté TGV, la base de maintenance de Geneuille, près de Besançon, bénéficie d'une architecture originale et soignée (cliquer sur la photo pour l'agrandir).

Sa construction est l'œuvre de l'entreprise du Haut-Doubs De Giorgi et l'architecte alsacien DRLW Architectes à qui l’on doit l’Euroairport Bâle­Mulhouse. «RFF, le  maître d'ouvrage voulait  à la fois une architecture innovante et une intégration en douceur dans ce paysage de collines», expose Fabien Rey, architecte.

Pari réussi. Le bâtiment de 3000 m2 se déploie sur une longueur de 170 mètres sur deux niveaux. Quatre voies partent des hangars et ateliers, étendus sur 1000 m2, pour converger progressivement vers une seule, raccordée à la ligne de Devecey pour rejoindre la LGV.

Une avancée en rez-de-chaussée abrite une dizaine de logements, pour les agents en déplacement. Le soubassement en gabions évoque le ballast de la voie ferrée.

Hormis les ateliers, le bâtiment affiche les canons de haute performance énergétique avec une toiture végétalisée, une façade bioclimatique, des panneaux solaires, une pompe à chaleur et une ventilation double flux qui lui valent le label BBC-Effinergie

L'investissement s'élève à 5,3 millions d'€.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Territoires

Mots-clés : Besançon, Franche-Comté, SNCF, TGV Rhin-Rhône, LGV Rhin-Rhône, Réseau Ferré de France

Découvrez également les articles associés :

Gilets jaunes : les milieux économiques commencent à s’alarmer des conséquences sur l'activité des entreprisesGilets jaunes : les milieux économiques commencent à s’alarmer des conséquences sur l'activité des entreprises
Les collectivités locales de Bourgogne-Franche-Comté dévoilent leur offre foncière pour les entreprisesLes collectivités locales de Bourgogne-Franche-Comté dévoilent leur offre foncière pour les entreprises
Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon tout beau tout neuf pour accueillir Emmanuel MacronLe musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon tout beau tout neuf pour accueillir Emmanuel Macron
A Metz, le tiers-lieu Bliiida double sa surface d’accueil des industries créatives et start-up du numérique pour près de 12 millions d’euros A Metz, le tiers-lieu Bliiida double sa surface d’accueil des industries créatives et start-up du numérique pour près de 12 millions d’euros

Commentez !


Combien font "4 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire