Le Jurassien GCP Applied Technologies (GCPAT) rend les bétons plus performants et plus esthétiques

Publié par Didier Hugue, le 05 juin 2018

MATÉRIAUX/JURA. La filiale française de l’Américain éponyme, spécialisée dans les additifs pour béton, retrouve des couleurs depuis une année avec la reprise du secteur de la construction.

Elle engage des investissements en nouveaux équipements et recherche des process plus écologiques à proposer à sa clientèle de fabricants de béton prêt à l’emploi et de « préfabricants » d’éléments en béton.

 

gcpathopital
Hôpital d'Evreux en béton coloré. © Karine Buatois.

 

Le site GCP Applied Technologies (GCPAT) à Larnaud (Jura – canton de Bletterans) impressionne par ses dimensions : pas moins de 6.000 m2 couverts sur une superficie totale de 3 hectares. Racheté en 2001 par ce groupe américain éponyme à l’inventeur du béton désactivé pour voirie - la société Pieri, fondée en 1968 -, il produit des additifs pour toutstypes de béton.

 

« Nous livrons à une clientèle de fabricants de béton prêt à l’emploi et de « préfabricants » d’éléments en béton des additifs de toutes sortes : pigments pour colorer [ plus de 3.000 teintes disponibles, ndlr ], lazurer, accélérer la prise ou la retarder selon le climat, lutter contre les fissures, désactiver, en un mot, rendre les bétons esthétiques, plus résistants et plus faciles à mettre en œuvre », explique Olivier Scubla, le directeur.

 

 LCR

 

Un million d’€ d’investissement sur trois ans

 

Avec le marché de la construction qui reprend des couleurs, l’entreprise réinvestit. Elle va injecter un million d’€ ces trois prochaines années pour acquérir de nouveaux mélangeurs et disperseurs, le tout servant à mélanger des liquides à des poudres, selon des recettes bien établies.

 

Justement, l’innovation est ici concoctée par sept ingénieurs et techniciens qui bénéficient d’un budget qui s'élève à 5% du chiffre d’affaires. Et, ils ne se privent pas de l’utiliser pour des process écologiques. Ainsi, l’entreprise met-elle au point des agents végétaux de démoulage pour facilter le décoffrage.

 

gcpat
Le site de 3 hectares de Larnaud. © Karine Buatois.

 

GCPAT Larnaud s’appuie sur un effectif d’une centaine de personnes, réalise 20 millions d’€ d’activité en France et jusqu’à 30 millions si l’on ajoute l’export : Allemagne, Italie, Scandinavie… Ses clients ont pour nom Lafarge, Holcim, Dijon Béton, Rector Lesage…

 

caissedepargnebfcarticle 

 

GCPAT, version américaine

 

Ce groupe américain de Boston, spécialiste des matériaux de construction, est coté à la bourse de New-York. Il emploie 3.000 salariés dans le monde, exploite six unités en Europe et réalise 1,3 milliard de $ de chiffre d’affaires.

 

olivierscublaQui est Olivier Scubla ?

 

Diplômé de l’école de commerce d’Amiens, cet homme de 44 ans a pas mal roulé sa bosse avant de prendre en main les destinées de l’unité de Larnaud en 2014.

 

Il commence sa carrière chez Jocker à Mâcon (Saône-et-loire), entré depuis dans le giron du producteur de jus de fruits allemand Eckes Granini, puis passe chez Darty à Lyon.

 

Olivier Scubla fait ensuite un tour chez le négociant en vins Michel Picard de Chagny (Saône-et-Loire) et, en 2006, il travaille auprès d’un fabricant de peintures à Genlis (Côte-d’Or).

 

Dans sa gestion quotidienne, le dirigeant dit privilégier un management participatif et entend conserver l’esprit familial d’antan.

 

 

viaducmillau
© Karine Buatois.


Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Jura, matériaux, béton préfabriqué, béton prêt à l'emploi, Bourgogne Franche-Comté, Additifs, GCP Applied Technologies, Olivier Scubla

Découvrez également les articles associés :

Le DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonneLe DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonne
A l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venirA l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venir
Le fabricant d'isolants Soprema investit 6 millions d'euros dans le recyclage des emballages plastiques à StrasbourgLe fabricant d'isolants Soprema investit 6 millions d'euros dans le recyclage des emballages plastiques à Strasbourg
A Besançon, dans les coulisses d’Usigep, un sous-traitant du luxe petit, mais costaud !A Besançon, dans les coulisses d’Usigep, un sous-traitant du luxe petit, mais costaud !

Commentez !


Combien font "2 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire