Traces Ecrites News, le club
  • Anthalys
  • Gabriel Boudier
  • Les Canalous
  • Specific log

Gaussin Manugistique investit 50 millions d'€ et veut recruter 400 personnes à Héricourt

Publié par Pierre-Yves Ratti, le 04 mai 2015

MANUTENTION/FRANCHE/COMTÉ. Passée au bord du gouffre, Gaussin multiplie aujourd'hui les annonces positives : 400 embauches d'ici à 2020 et un investissement de 50 millions d'€.

A commencer par le lancement de la construction d'un terminal portuaire de démonstration pour ses clients répartis à travers le monde.

Et toujours à Héricourt (Haute-Saône), dans le nord Franche-Comté, où l'entreprise familiale est née en 1880.

 

gaussinpresentation
Christophe Gaussin, P-DG de Gaussin Manugistique présente la maquette du futur terminal de démonstration. ©Pierre-Yves Ratti.

 

Pas encore construit, le terminal portuaire de démonstration de Gaussin Manugistique à Héricourt (Haute-Saône), a déjà été baptisé « Henri-Gaussin », du nom du père et du grand-père de Christophe Gaussin, l'actuel président de cette société aux racines familiales.

 

La première pierre a été posée mardi dernier, dans la zone d'activité des Bouquenottes à Héricourt, où le fabricant d'engins de transport et de manutention est né en 1880.

Cet équipement sera une véritable vitrine de la gamme ATT, développée depuis six ans par l'entreprise qui, au fil du temps, s'est fait une spécialité de la manutention et du transport de marchandises lourdes, difficiles ou encombrantes, notamment pour les ports marchands.

 

L'équipe de recherche et développement a longuement planché pour optimiser la vitesse de chargement et de déchargement, réduire la pollution et augmenter la sécurité, afin d'en faire autant d'atouts face à la concurrence.


Achevé fin mai 2015, le terminal portuaire de démonstration sera aussi un banc d'essai pour les véhicules actuels et à venir, afin d'en tester la fiabilité. Un nouveau bâtiment de 4 000 à 5 000 m² devrait également sortir de terre cette année, pour l'assemblage et le stockage des nouvelles batteries « Powerparc et « hydrogène ».

 

expertscomptables

 

Au total, l'investissement est de l'ordre de 50 millions d'€, avec le soutien de la Banque publique d'investissement, du Feder (fonds européens) et du crédit impôt recherche.

 

Selon le dirigeant, le potentiel de développement de l'entreprise est énorme : il estime à un milliard le nombre de conteneurs qui seront déchargés dans les ports à travers le monde, contre 600 millions actuellement, ce qui génèrerait un parc supplémentaire de 90 000 véhicules de manutention portuaire.

 

Gaussin revendique pour l'instant 50 000 véhicules installés. Sa marge de progrès porte sur des véhicules entièrement automatisés qui, selon le P-DG, représente « l'avenir, les manutentionnaires devant être séparés des engins pour garantir leur sécurité », ainsi que sur des véhicules à hydrogène, un développement conduit en partenariat avec le commissariat à l'énergie atomique (CEA).

 

Un contrat de près de 73 millions d'€

 

CONVOIEXCEPTIONNEL

 

Les perspectives de croissance à l'export qui représente déjà 95% de son chiffre d'affaires, autorisent Christophe Gaussin à afficher l'objectif ambitieux des 500 salariés en 2020, contre une centaine actuellement.

 

Les dernières commandes peuvent y contribuer. Le groupe allemand CES Container Handling vient d'officialiser la vente de 75 véhicules et chargeurs sur cinq ans pour un montant de 72,9 millions d'€, qui équiperont les ports allemands, notamment celui de Hambourg.

 

L'entreprise, qui revendique aujourd'hui un plan de charge de 110 millions d'€, revient de loin. En 2002, elle ne comptait plus que 8 personnes, après un plan de continuation d'activité validé par le tribunal de commerce. Christophe Gaussin avait alors recentré l'activité sur la conception et la commercialisation et avait passé la production en sous-traitance.

 

10 millions d'augmentation de capital réalisés

 

engingaussin

 

En 2006, l'introduction en bourse, sur le marché Alternext, lui ouvre les moyens de financer ses projets stratégiques, notamment le programme ATT, commercialisé en 2008. Cette gamme comprend cinq véhicules disponibles, avec six motorisations différentes, soit trente possibilités. En 2014, le chiffre d'affaires a bondi de 58%, pour s'établir à 19,5 millions d'€.

 

Dans le but d'assurer son développement, le groupe a procédé en mars à une augmentation de capital de 2,3 millions d'€ en placement privé. Cette levée de fonds faisait suite à celle de 7,6 millions d'€ réalisée en février.

 

La double augmentation de capital a pour objectif de « conforter les fonds propres de la société et de renforcer la trésorerie dans un contexte de forte croissance du chiffre d'affaires en 2014 (+58%) et de progression du carnet de commandes (+62%) liées au succès commercial de véhicules portuaires ATT. »

 



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Franche-Comté, Haute-Saône, Héricourt, matériel de manutention, Aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt, Gaussin Manugistique, Christophe Gaussin

Découvrez également les articles associés :

A vingt ans, l'Alsacien Systancia devient nettoyeur informatiqueA vingt ans, l'Alsacien Systancia devient nettoyeur informatique
Le BTP innove : JPS Granulats, France Clôture Environnement, Sopreco, Eurochanvre, BCB Tradical et GeochanvreLe BTP innove : JPS Granulats, France Clôture Environnement, Sopreco, Eurochanvre, BCB Tradical et Geochanvre
Pourquoi lancer un Club Traces Ecrites NewsPourquoi lancer un Club Traces Ecrites News
Forte de l’IGP Choucroute d’Alsace, la choucrouterie Le Pic pense doubler ses ventes à l’exportForte de l’IGP Choucroute d’Alsace, la choucrouterie Le Pic pense doubler ses ventes à l’export

Commentez !


Combien font "2 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire