Franche-Comté : la filière numérique vit une crise de croissance

Publié par Didier Hugue, le 22 octobre 2014

 

digitprime
Digit-Prime conçoit des produits de simulation virtuelle immersive en temps réel.

 

NUMÉRIQUE. Manque de structuration ! Que ce soit par exemple Prolipsia à Besançon fondée par Julie Renahy, expert du langage avec son tout nouveau logiciel d’analyse de textes techniques, Covalia Interactive, dans la même ville, spécialisée en télémédecine et téléassistance ou encore Trinaps (Wifi et data-center) à Belfort, la filière numérique peine à faire connaître nombre de ses pépites.

 

En témoigne l’éclatement de ses représentants entre Franche-Comté Interactive, Numérica, Juratic et, depuis mars dernier l’association Silicon Comté. Cette dernière espère suppléer ce manque de visibilité et a notamment pour projet de faire émerger des quartiers numériques.

 

En attendant, nous vous proposons de découvrir une sélection de cinq entreprises particulièrement novatrices que vous pouvez aussi retrouver sur le site de L'Usine Nouvelle ou dans le numéro 3394 du magazine, baptisé la France du Numérique.

 

• Fidelys Interactive rayonne sur l’affiliation

En termes d’affiliation, Fidelys Interactive (350 000 € de chiffre d’affaires, 3 salariés), basée à Lons-le-Saunier (Jura), est l’un des rares acteurs dans l’Est. Cette pratique marketing permet la diffusion de campagnes publicitaires ciblées entre un site marchand et un réseau de sites partenaires (les affiliés), tous membres de la plateforme d’affiliation. Baptiste Viard, le fondateur, aura mis des années à développer son propre outil.

 

• Digit-Prime assiste les acteurs de l’énergie

L’entreprise de Belfort (Territoire de Belfort), créée en 2012 par Zo Rasatavohary et deux associés, livre pour l’énergie nucléaire et éolienne, des produits de simulation virtuelle immersive en temps réel. Le savoir-faire de Digit-Prime (800 000 € de chiffre d’affaires attendu, 16 salariés) utilise la motion capture et la 3D en réalité virtuelle adaptée pour répéter les bons gestes, superviser l’outil industriel, anticiper une maintenance ou encore mieux gérer des flux, avec les bonnes sensations tactiles.

 

visuel écran
For-Age a bénéficié de l'appui du laboratoire Femto-ST et du Pôle Véhicule du Futur.

• For-Age optimise les tournées de prélèvements sanguins

Cette société de Saint-Vit (100 000 € de chiffre d’affaires, 5 personnes), près de Besançon (Doubs), fondée en 1989 par Gérard Vanca, développe des logiciels innovants pour la santé. L’un deux, lancé l’an dernier, gère les tournées de collecte de sang et assure la traçabilité des échantillons.

 

Une extension développée avec le laboratoire Femto-ST, permettra d’organiser des tournées optimales, génératrices d'économies en frais de logistique pour les laboratoires d'analyses médicales. Un projet labellisé par le Pôle de compétitivité Véhicule du Futur et qui répond à un marché potentiel de 13,2 millions d’€.

 

• Auréa Technology maîtrise un double langage

Le concepteur et fabricant bisontin de compteurs de photons pour la biologie, le spatial et l’environnement, rivalise d’ingéniosité dans le numérique. Un logiciel, en langage firmware, pilote les puces électroniques intégrées et un second (software) l’appareil via un ordinateur. Auréa Technology réalise 350 000 € de chiffre d’affaires et emploie 5 salariés.

 

• My-OCCS optimise la mécatronique

Sébastien Salmon comble un manque des ingénieurs qui ne dialoguent pas toujours entre eux. Ses algorithmes très pointus s’intègrent à des logiciels qui optimisent les équipements de mécatronique : performances, consommations, mais servent aussi à leur conception. My-OCCS réalise 40 000 € de chiffre d’affaires.

 

Illustrations fournies par les sociétés Digit-Prime et For-Age.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Franche-Comté, numérique, Franche-Comté Interactive, For-Age, Fidelys Interactive, Digit-Prime, Prolipsia, Auréa Technology, My-OCCS, Silicon Comté

Découvrez également les articles associés :

En Haute-Saône, les fauteuils Chaillard retrouvent des couleurs avec leur repreneur Maliterie.comEn Haute-Saône, les fauteuils Chaillard retrouvent des couleurs avec leur repreneur Maliterie.com
Fin de vendanges en Champagne : l'histoire de Fa’Bulleuses vigneronnes Fin de vendanges en Champagne : l'histoire de Fa’Bulleuses vigneronnes
L’enseigne strasbourgeoise de coffee shop Gagao se développe en franchiseL’enseigne strasbourgeoise de coffee shop Gagao se développe en franchise
Essilor Dijon s’affirme comme l’un des sites stratégiques du numéro un mondial des verres ophtalmiquesEssilor Dijon s’affirme comme l’un des sites stratégiques du numéro un mondial des verres ophtalmiques

Commentez !


Combien font "9 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire