Franche-Comté : des maisons configurables sur l'Internet

Publié par Christiane Perruchot, le 04 janvier 2011

Transmission. Fabriquer sa maison sur l'Internet et en connaître immédiatement le prix. C'est l'idée du constructeur de maisons individuelles franc-comtois Haut-Doubs Créer Bâtir à Morteau (Doubs).

Son dirigeant Lionel Jacquet a pensé au budget serré des jeunes ménages et aux familles monoparentales.

La maison est évolutive. Le modèle de base d'un coût de 80 000 € TTC, comprend une pièce cuisine, un séjour-salon, deux chambres, une salle de bains équipée et un cellier. Il est conçu pour recevoir un étage aménageable et une extension pour un garage.

Originalité ludique et astucieuse : l'ajout d'un aménagement supplémentaire - des combles aménagés, des débords de toit, des fenêtres sur le toit ou en pignon, un abri de garage-, se fait par l'Internet sur le site de l'entreprise, grâce à un configurateur de prix.

www.hautdoubscreerbatir.fr/maisons-ecovolutive/Configurateur/

Un clic commande le descriptif technique du projet, ensuite détaillé et discuté avec un conseiller.

L'idée commence à faire son chemin. Haut-Doubs Créer Bâtir a vendu une douzaine de maisons depuis le lancement de cette gamme baptisée "Ecovolutive", début 2010.

Lionel Jacquet pense déjà à l'enrichir : une ossature bois pour agrandir le séjour, une version tout en bois et une version BBC (bâtiment basse énergie).

Cette gamme est l'un des axes de développement que le chef d'entreprise avait esquissé lors de le reprise de cette société familiale en 2006.

Embauché comme commercial en 1993, il a progressivement pris la succession de Joël Humbert en fin d'année dernière, à l'issue d'une période de transmission de 5 ans.

«Une formation de deux ans à l'école des managers, émanation des chambres de commerce, m'a permis de bâtir le business plan, à partir d'une analyse financière et stratégique de l'entreprise que je m'apprêtais à reprendre ; aujourd'hui je l'ai réalisé à 80%», explique Lionel Jacquet.

Leader de la maison individuelle dans le Haut-Doubs, avec plus de 80 maisons par an (20 salariés), Haut-Doubs Créer Bâtir profite du dynamisme démographique de la région frontalière.

«Ces dernières années, il y a eu beaucoup de nouveaux arrivants, notamment des Lorrains venus s'installer pour travailler en Suisse».

Sa force découle aussi de l'association avec deux autres promoteurs de Franche-Comté. Avec Les maisons Barbier (Besançon) et Pavillons Plaisancia (Montbéliard), Haut-Doubs Créer Bâtir a créé une gamme de maisons à 100 000 euros.

«Ensemble nous décuplons notre force commerciale auprès des particuliers et des fournisseurs de matériaux».

Crédit photo: Haut-Doubs Créer Bâtir



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Franche-Comté, bâtiment, Doubs, transmission

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur
A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale

Commentez !


Combien font "8 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire