Avec sa box numérique pour la maintenance prédictive, Fluidexpert illustre 40 ans d’innovation à Chalon-sur-Saône

Publié par Didier Hugue, le 28 septembre 2017

MÉCANIQUE/CHALON-SUR-SAÔNE. Le concepteur et constructeur de systèmes de centrales hydrauliques et le contrôle-commande qui leur est associé, souffle aujourd’hui ses 40 bougies sur son site de Chalon-sur-Saône.

Très innovante dès sa création en 1977 par Jean-Pierre Chopard, Fluidexpert l’est plus que restée avec Patrice Chagnaud, son repreneur courant 2008, en mettant ses derniers pas dans ceux de l’industrie 4.0.

 

fluidexpertmontage
Atelier de montage des centrales hydrauliques chez Fluidexpert. © Traces Ecrites.

 

Fluidexpert fête aujourd’hui, jeudi 28 septembre, ses 40 ans sur son site de Chalon-sur-Saône, en zone d’activités Saônor, et l’illustre avec un credo intangible depuis sa création : l’innovation. Spécialisée dans la conception et la construction de systèmes de transmission de puissance, plus communément appelés centrales hydrauliques, et le contrôle-commande associé, elle dévoile Inidiag, un boîtier numérique qui traite de l’avenir de ses équipements.

 

« Il s’agit de maintenance prédictive car nous avons imaginé puis entré une multitude d’informations liées aux différends modes de fonctionnement, afin de planifier les tâches indispensables à effectuer pour éviter les pannes, optimiser l’utilisation et réduire les coûts d’intervention », explique Patrice Chagnaud, président du groupe Inicia, dont Fluidexpert est une filiale depuis une reprise par ses soins en 2008. Un innovation qui aura nécessité un an de mise au point avec une équipe de quatre personnes.

 

 635X106pxl

 

Dirigée depuis deux ans par Lionel Renier, l’entreprise ne fait que du sur-mesure en fonction d’une clientèle relevant de différents secteurs de l’industrie et de l’énergie, dont le nucléaire, la défense ou encore l’offshore. « Voilà pourquoi notre service R&D et le bureau d’études accueille pas moins de huit ingénieurs et techniciens, et dispose d’un budget frisant le million d’€ », souligne ce dernier.

 

Outre ce pas franchi vers l’industrie 4.0, les travaux portent également sur l’hydraulique fonctionnant à l’eau et non plus à l’huile minérale par respect pour l’environnement et la sécurité incendie. L’usine toute récente de Chalon-sur-Saône, construite et équipée en 2015 pour 3 millions d’€ emploie 35 personnes. Elle exploite par ailleurs deux autres établissements d’une trentaine de salariés.

 

boxfluidexpert
Le boîtier numérique pour la maintenance prédictive des centrales hydrauliques, ici en démonstration. © Traces Ecrites.

 

Difficultés à recruter

 

Le premier se situe à l’intérieur même des ateliers du sidérurgiste Aperam Stainless France à Gueugnon (Saône-et-Loire) pour s’occuper de sa maintenance hydraulique et le second officie à Vaux-en-Velin, près de Lyon, avec pour spécificité d’être dédié à la filière nucléaire française. Dans les trois ans, l’investissement global chez Fludexpert en amélioration de production se chiffre à 500.000 €.

 

Côté social, l’industriel assure être à l’écoute de ses collaborateurs pour explorer toute piste d’amélioration et mise beaucoup sur la formation continue avec un budget annuel de 80.000 €.

 

« Notre plus grosse difficulté tient au recrutement, car rien qu’actuellement il nous manque une dizaine de personnes en encadrement et en production : hydrauliciens, tuyauteurs et automaticiens », indique Lionel Renier qui, comme bien d’autres dirigeants, regrette que l’industrie soit la grande oubliée des politiques de formation initiale, en pariant notamment beaucoup plus sur l’apprentissage.

 

 Banniere-Fondation-TracesEcrites

 

• Qui sont Patrice Chagnaud et Lionel Renier ?

 

pchagnaudAutodidacte pur jus, Patrice Chagnaud apprend le métier d’électromécanicien à l’armée (Marine Nationale). Démobilisé, il enchaîne différents postes dans l’industrie : technicien, SAV, commercial.., déjà dans la ville du Havre.

Il s’était toutefois promis avant ces 40 ans - il en a 59 aujourd’hui - d’avoir sa propre entreprise. Ce sera chose faite à 38 ans avec le rachat en 1996 d’Hydro Applications, à La Rochelle.

C’est dans le cadre d’un réseau de spécialistes de l’hydraulique qu’il fait la connaissance de Jean-Pierre Chopard. Proche de la retraite, ce dernier lui cède Fluidexpert en 2008. L’aventure entrepreneuriale bourguignonne commence alors.

 

 

lionelrenierIngénieur mécanicien, Lionel Renier, déclare vivre un vrai plaisir professionnel : travailler dans une petite structure. C’est chose faite depuis son embauche en 2015 chez Fluidexpert au poste de directeur.

A ses débuts, cet homme de 35 ans a connu une expérience à l’étranger dans la filière automobile, puis il intègre successivement de grands groupes comme Renault et Valéo.

Il a aussi œuvré dans le groupe CIF, chez CMD mécanicien et hydraulicien, qui possède deux sites à Cambrai (Nord) et Fourchambault (Nièvre).

 

 

essaisfluidexpert
Atelier de tests chez Fluidexpert. © Traces Ecrites.

 

Devenir une entreprise de taille intermédiaire (ETI) d'ici à cinq ans

 

Patrice Chagnaud sait qu’il doit faire grossir Inicia, le groupe industriel qu’il a progressivement constitué - et dont fait partie Fluidexpert - pour devenir une entreprise de taille intermédiaire (ETI) d’ici à 5 ans. « Nous voulons passer de 35 millions de chiffre d’affaires à 50 millions d’€ et employer 250 personnes, contre 200 en ce moment », explique le président d’Inicia.

Outre Fluidexpert, il a comme autre filiale en Saône-et-Loire, Novium (Saint-Vallier) spécialisée dans l’hydraulique des engins mobiles ; Option Automatismes (Champforgeuil)  et Option Services (amélioration des équipements) à Crissey.

Ailleurs en France, Inicia intègre Hydro Applications (La Rochelle) ; Tech Hydro Applications (Montereau-Fault-Yonne - Seine-et-Marne) ; enfin Hydrauma Industries, près de Provins, toujours en Seine-et-Marne.

 

fluidexpert
L'entreprise est implantée dans la zone d’activités Saônor, à Chalon-sur-Saône.© Traces Ecrites.

 

reparationfluidexpert
Atelier de réparation chez Fluidexpert. © Traces Ecrites.


Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire, mécanique, centrales hydrauliques, Bourgogne Franche-Comté, Fluidexpert, Patrice Chagnaud, Lionel Renier

Découvrez également les articles associés :

Le DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonneLe DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonne
A l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venirA l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venir
Le fabricant d'isolants Soprema investit 6 millions d'euros dans le recyclage des emballages plastiques à StrasbourgLe fabricant d'isolants Soprema investit 6 millions d'euros dans le recyclage des emballages plastiques à Strasbourg
A Besançon, dans les coulisses d’Usigep, un sous-traitant du luxe petit, mais costaud !A Besançon, dans les coulisses d’Usigep, un sous-traitant du luxe petit, mais costaud !

Commentez !


Combien font "8 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire