Federico Musi, polyglotte et amoureux de la Petite Reine, devient président du Nivernais Look Cycle

Publié par Didier Hugue, le 22 septembre 2016

CYCLES/NIÈVRE. Son parcours international a attiré, sa gestion d’une marque marqué des points, sa maîtrise d’un réseau de distribution séduit, et sa parfaite connaissance de l’industrie a achevé de convaincre.

Mais qui est vraiment Federico Musi, le nouveau président du Nivernais Look Cycle à Nevers.

Un homme impatient, pressé, exigeant, touche-à-tout, séducteur, polyglotte, globe-trotter proche de ses équipes et grimpeur émérite sur un vélocipède. La petite histoire ne dit pas si c'était un Look.

Portrait.

 

Federico Musi_LOOK CEO_2

 

Globe-trotter par appétence professionnelle, Federico Musi prend la présidence de la société Look, fabricant de cycles à Nevers, dans la Nièvre. Champion français de l’innovation avec plus de 250 brevets à son actif, l’inventeur de la pédale automatique et du premier cadre en carbone, fait confiance à un manager Italien qui vient de l’univers des deux roues. Mais, motorisées celui-là.

 

Car, juste avant d’accepter « cette nouvelle et belle opportunité », Federico Musi dirigeait la filiale française de Piaggio. Le groupe transalpin, créateur du célèbre Vespa, lui a confié ces douze dernières années de nombreuses missions internationales d’importance.

 

Comme celle de bien implanter aux États-Unis ses marques de motos : Aprilia, Moto Guzzi, Laverda…, et bien sûr les scooters Vespa et Piaggio. « Cela fut pour moi une expérience en marketing et en commercialisation plus qu’enrichissante, car il a fallu positionner et développer tout un réseau de distribution », témoigne Federico Musi.

 

banquepopulaire 

 

Cet homme de 44 ans, marié à une Américaine et papa de trois enfants, passera aussi quelques années en Espagne à restructurer Derbi, autre marque importante du constructeur italien. Installé depuis 2010 à Paris, il s’occupait pour Piaggio du marché européen le plus dynamique. Avec succès, sans doute pour hériter également de la responsabilité de toute l’Europe du Sud.

 

Un impatient

 

Jean-Charles de Saint Pastou, qui lui a succédé et est devenu son ami, le définit comme un touche-à-tout pressé. « J’ai travaillé directement avec Federico pendant trois ans et peux vous dire qu’il est difficile à suivre, car il s’attaque à de nombreux domaines et, on a toujours l’impression d’avoir un train de retard. ».

 

« Je ne suis pas patient », reconnaît l’intéressé. Ce trait de caractère qu’il explique par une énergie communicative, une forte exigence et une ambition non feinte, séduit.

 

look
Un coureur de Fortuneo qu'équipe Look en vélo 795 aérolight sur le Tour de France. ©Yuzuru Sunada.

 

« Parmi les candidats de très grande qualité que nous avons rencontré, Féderico cumulait tous les critères pour donner à Look Cycle un encore plus bel avenir : expérience internationale, maîtrise de la distribution, gestion d’une marque et condition déterminante : compétence industrielle », argumente Dominique Bergin.

 

L’ancien président de Look, repreneur sur dépôt de bilan de l’entreprise en 1998 avec son complice Thierry Fournier et quelques cadres, n’aurait jamais accepté quelqu’un qui découvre la production. Car l’entreprise, dont la majorité du capital a été cédée en juin dernier au fonds d’investissement Activa Capital défend bec et ongles le Made in France.

 

« Nous fabriquons toutes nos pédales à Nevers, estampillées Origine France Garantie, y finissons nos cadres en carbone préparés sur notre site en Tunisie, ce qui fait vivre, en comptant l’ingénierie, les services transversaux et les sous-traitants, pas moins de 500 familles », explique l’ancien dirigeant qui demeure présent au capital.

 

Proche de ses équipes

 

La réussite de Look, assurément le constructeur de cycles le plus récompensé au niveau des grandes compétitions internationales, découle de cette stratégie. « C’est ce qui m’a vraiment plu, car les produits appartiennent ici à une ville, un département et une région », note Federico Musi.

 

exercice_illegal_boucle 

 

Diplômé de l’école d’ingénieurs de Padoue, titulaire d’un MBA de l’université de Columbia à New-York ce natif de Vicence, dont le patrimoine est inscrit sur la liste mondiale de l’Unesco, aime se frotter au lubrifiant des machines. Ses premières armes, il les fit chez SAIPEM, filiale de l’Italien ENI spécialisée dans la recherche et les forages pétroliers.

 

« Je suis allé deux années découvrir au large de l’Écosse le monde off-shore des usines flottantes de la mer du Nord où les contraintes sont fortes et les relations humaines extraordinairement authentiques. » La touche finale pour convaincre de le choisir tient à sa passion immodérée pour la Petite Reine.

 

dirigeantslook
De gauche à droite, Dominique Bergin, Thierry Fournier et Jean-Claude Chrétien, repreneurs de Look Cycle en 1998 et anciens dirigeants.

 

Le nouveau président de Look parcourt depuis longtemps pas moins de 5.000 kilomètres par an sur un vélo. Sa spécialité : la montagne. « Cela n’a pas été déterminant pour son choix, mais c’est tout de même un plus car sur des pentes à plus de 10% le dépassement de soi est inévitable », assure Dominique Bergin.

 

Une autre qualité de bon augure pour que l’entreprise nivernaise reste au sommet.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Nièvre, Nevers, cycles, Look Cycle, Dominique Bergin, Bourgogne Franche-Comté, Federico Musi

Découvrez également les articles associés :

Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€
La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves
François Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de VougeotFrançois Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de Vougeot

Commentez !


Combien font "1 plus 7" ?

Envoyer votre commentaire