Traces Ecrites News, le club
  • Tonnellerie Rousseau
  • Rougeot
  • PMS Industrie
  • Atelier PANEL

Eurogerm engrange son blé d’hiver

Publié par Didier Hugue, le 09 décembre 2010

Croissance. Depuis quelques mois, la société Eurogerm, cotée à la bourse de Paris et spécialiste des améliorants pour la panification, des correcteurs de meunerie et des ingrédients céréaliers, ne cesse de faire parler d’elle.

A lire notamment nos récents articles concernant l'accord conclu avec le groupe japonais Nisshin Seifun et la création d'une filiale américaine à Boston :

www.tracesecritesnews.fr/2010/11/17/eurogerm-pointe-son-nez-aux-etats-unis www.tracesecritesnews.fr/2010/06/21/eurogerm-rompt-le-pain-avec-le-japonais-nisshin-seifun

La publication de ses résultats semestriels, clos au 30 septembre, lui en offre une nouvelle occasion.

Le chiffre d’affaires atteint les 26,1 millions d’euros et demeure stable par rapport aux six premiers mois de l’exercice 2009.

Le résultat d’exploitation progresse lui fortement de 16,9% pour s’établir à 2,5 millions d’euros. Quant au bénéfice, il flambe de 86,7% à 1,3 million d’euros, soit 5,1% du chiffre d’affaires.

Solidité financière

Cette croissance du groupe de Saint-Apollinaire, près de Dijon (Côte-d’Or), s’explique par le maintien de l’activité en France et un fort développement à l’étranger, notamment grâce au rétablissement de LEAG, la filiale espagnole.

«Nous misons maintenant, grâce à nos implantations récentes, sur la zone Asie et le grand marché américain», souligne Jean-Philippe Girard, fondateur et P-DG d’Eurogerm.

Et l’aventure internationale ne devrait pas s’arrêter là. Avec une trésorerie nette qui passe de 6,2 à 7,4 millions d’euros, l’entreprise a du cash à dépenser.

Crédit photo: Eurogerm



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Côte-d'Or, Eurogerm, agroalimentaire, blé-farine-pain

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche
Ils innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesseIls innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesse
A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie
A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI

Commentez !


Combien font "1 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire