Traces Ecrites News, le club
  • Salaisons Sabatier
  • PMS Industrie
  • CLEIA
  • Myral

Le Franc-comtois Estimprim investit 7 millions d’euros dans l’offset et l’impression numérique

Publié par Christiane Perruchot, le 08 novembre 2018

IMPRIMERIE/DOUBS. L’imprimeur d’Autechaux inaugure ce jeudi 8 novembre une extension de ses ateliers et le renouvellement de son parc machines, dont  une presse offset grand format et à grande vitesse.
Un investissement de 7 millions d’€ qui accompagne une réorganisation du groupe sur trois sites dans le Doubs, le Jura et la région parisienne.

estimprimoffset
La nouvelle presse offset qui représente à elle seule un investissement de 3 millions d'€. © Estimprim.

 

Trois siècles après Gutenberg, l’imprimerie connaît une nouvelle révolution et ce n’est pas fini, pronostique Stéphane Béra, PDG d’Estimprim. « La concurrence des supports numériques transforment radicalement le métier d’imprimeur, les volumes de tirage sur papier diminuent, les petites séries sur mesure se développent. »

L’extension de 5.500 m2 sur le site d’Autechaux, près de Baume-les-Dames (Doubs), inaugurée ce jeudi 8 novembre illustre cette évolution. L’imprimeur spécialisé dans l’édition de livres, manuels scolaires, guides touristiques, revues (dont le best of annuel de Traces Écrites News) et cartes routières, ne met pas ses oeufs dans le même panier. Il accueille à la fois une presse numérique et la dernière génération des presses offset. Le bâtiment et les machines représentent un investissement de 7 millions d’€.

 caissedepargnebfcarticle

 

Stéphane Véra et ses associés, Olivier Guermouh et Philippe Bertaux, avaient senti le vent de l’impression numérique venir en rachetant en 2016, ISI Print à la Plaine de Saint-Denis (93), une imprimerie 100% numérique et en installant un petit équipement à Besançon, site aujourd’hui fermé au profit des nouveaux locaux d’Autechaux.

 

Une nouvelle presse numérique au format A3+ (la HP Indigo 7900) est à cette occasion installée. Affectée aux petits volumes, elle devrait contribuer à accroître la part du numérique qui représente aujourd’hui 40% du chiffre d’affaires.


Recherche de tous les leviers de rentabilité

estimprimbatiment
Le bâtiment de stockage, qui prolonge l'atelier de production, abrite la nouvelle presse offset et la presse numérique. © Estimprim.

 

Pour y parvenir, les dirigeants parient sur le sur-mesure à l’image des campagnes de marketing direct réalisées par courriers électroniques et textos. ISI Print leur a apporté la compétence de traitement des données variables qui associe des bases de données, des logiciels de mise en page et des périphériques d’impression numérique.

Le principe est simple : le logiciel fusionne différents éléments variables, des textes, des graphiques, des couleurs, dans un modèle de mise en page avant de l’envoyer vers une presse numérique.

Le second et plus gros investissement qui représente à lui seul 3 millions d’€ est l’acquisition d’une nouvelle presse offset pour les gros et moyens tirages. Déjà gigantesque, la presse offset grand format installée dans l’atelier d’Autechaux en 2008 est remplacée depuis le 1er novembre par une plus performante.

 

« Il s’agit d’une Heidelberg Speedmaster XL 162 qui se distingue par sa productivité, ses temps de calage très courts et un traitement pointu de la colorimétrie », décrit Stéphane Béra qui dit rechercher tous les leviers de rentabilité, face à la baisse continue et régulière de l’édition papier.



Kremernouvellepub

 

 

L’inauguration qui coïncide avec le 10ème anniversaire de l’entreprise née à Champagnole (Jura), acte aussi la nouvelle organisation de ce qui est devenu un petit groupe de 150 salariés qui réalise un chiffre d’affaires de 23 millions d’€. Les 5 sites sont réduits à 3 : Champagnole dans le Jura, le site historique (10 personnes), Autechaux, issu du rachat en 2014 de L’Imprimerie Moderne de l’Est et le plus gros site avec 110 salariés, enfin Isi Print (38 personnes) dans la région parisienne. Les équipes de Besançon et Montbéliard rejoignent Autechaux.

 

Retour sur 10 années d'impression

reglages
Réglage des couleurs sur l'ancienne presse offset. © Traces Écrites.

 

lessoixante
Dernières vérifications sur l'édition 2018 du Best of de Traces Écrites News. © Traces Écrites.

 

Estimprim est née en 2008 de la fusion de 5 imprimeries franc-comtoises : dans le Doubs, l’imprimerie Metthez à Montbéliard, Camponovo-Bouchard à Roche-lez-Beaupré, Mediastrat (bureau de fabrication) à Bart et dans le Jura, l’Atelier Graphique 2BJP à Foucherans et l’imprimerie Béra à Champagnole.

En 2014, Estimprim reprend l’Impression Moderne de l’Est (IME) à Baume-les-Dames, alors en redressement judiciaire, spécialisée dans la cartographie, le livre et l’édition. Un atelier de production neuf de 6.000 m2 est installé à Autechaux et est baptisé IME by Estimprim.

En décembre 2016, le groupe fait l'acquisition de l'imprimeur numérique ISI Print à la Plaine Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Le groupe Estimprim est dirigé par un trio Stéphane Béra, PDG, Olivier Guermouh et Philippe Bertaux, directeurs généraux associés.

stock
Le nouveau bâtiment libère de l'atelier de production des stocks de produits finis. © Traces Écrites.


Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Jura, Doubs, Imprimerie, investissements, Estimprim, Bourgogne Franche-Comté, IME by Estimprim, ISI Print

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast
Dans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau lingeDans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau linge
Le maroquinier SIS ouvrira début 2019 une manufacture de sous-traitance à VesoulLe maroquinier SIS ouvrira début 2019 une manufacture de sous-traitance à Vesoul
En croissance exponentielle, la Brasserie de Vézelay investit 1,5 million d’euros pour augmenter ses capacités de productionEn croissance exponentielle, la Brasserie de Vézelay investit 1,5 million d’euros pour augmenter ses capacités de production

Commentez !


Combien font "2 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire