Emploi : le Haut-Rhin panse ses plaies

Publié par Traces Ecrites News, le 26 novembre 2010

Emploi. Tenues récemment à Colmar à l’initiative du conseil général du Haut-Rhin, les Assises départementales de l’économie ont livré sans surprise un diagnostic inquiétant de l’emploi.

Le département a perdu 1.600 emplois industriels en un an.

Sur cinq ans, la baisse représente un poste en moins sur huit. La tertiarisation de l’économie ne compense pas l’hémorragie et le taux de chômage continue à progresser pour atteindre 8,7 % à mi-2010.

Parmi les indicateurs inquiétants, on note qu’un actif sur cinq est sans diplôme.

Comment réagir ?

Tel était précisément l’objet de ces assises venant conclure plusieurs mois de concertation entre plus de 300 acteurs économiques.

Comme souvent en pareil cas, le résultat débouche sur quelques évidences générales : jouer la carte de l’économie «verte», améliorer la veille et l’analyse de la situation économique.

Des enjeux plus locaux déjà connus ont été confirmés : mieux profiter de la position transfrontalière, relancer l’enseignement de l’allemand pour enrayer la baisse des travailleurs frontaliers en partie due au critère de la langue, renforcer la filière aéronautique qui décolle autour de l’Euroairport.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Emploi - Formation

Mots-clés : Alsace, Emploi - Formation, Haut-Rhin

Découvrez également les articles associés :

L’Alsace se dote d’une grande école spécialisée dans les métiers du vinL’Alsace se dote d’une grande école spécialisée dans les métiers du vin
Expérience unique de dégustation à l’École des vins de BourgogneExpérience unique de dégustation à l’École des vins de Bourgogne
Concept Formations délivre les permis de conduire des engins de chantier et de manutentionConcept Formations délivre les permis de conduire des engins de chantier et de manutention
A son second Crunch Time, l’UTBM met à disposition de 50 entreprises, 1700 élèves-ingénieurs pour plancher sur 170 projets d’innovation A son second Crunch Time, l’UTBM met à disposition de 50 entreprises, 1700 élèves-ingénieurs pour plancher sur 170 projets d’innovation

Commentez !


Combien font "5 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire