Dijon et Beaune trinquent pour la même cause

Publié par Christiane Perruchot, le 26 janvier 2012

VINS. De Dijon à Beaune, les 28 et 29 janvier, la Saint-Vincent tournante célèbre la candidature des climats de Bourgogne au patrimoine mondial de l'Unesco.

Sa sélection par la France, le 20 janvier dernier, ajoute une touche de brillant à la traditionnelle fête des vignerons qui cette année, se déroule simultanément à Beaune, Nuits-saint-Georges... et pour la première fois, à Dijon.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

La capitale de la Bourgogne dont le nom et l'activité économique ne sont guère associés aux vins veut montrer sa solidarité avec la côte viticole. Car figurer sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco est une formidable opportunité pour doper le tourisme local.

Rien n'est toutefois gagné car la candidature des Climats de Bourgogne doit passer sous les fourches caudines du comité mondial, dans le courant de l'année.

Finie la rivalité entre Beaune et Dijon, les capitales respectivement du bourgogne et de la Bourgogne ? Le temps d'un week-end, assurément.

Car il faut reconnaître que la capitale régionale ne pèse pas lourd dans le monde du vin.

Avec un tiers du volume du vignoble bourguignon et environ 40% des vins rouges, on peut estimer à plus de 350 millions d'euros le chiffre d'affaires des vignobles des côtes de Beaune et de Nuits.

Dijon a tout de même quelques arpents de vignes. Le Clos des Marcs d'Or exploité par Pierre Derey, viticulteur à Couchey, est accroché à un versant pentu en surplomb du quartier de la Fontaine d'Ouche.

Depuis 30 ans, les 45 ares de Chardonnay livrent 1500 à 2000 bouteilles, dont un tiers est remis à la ville de Dijon, propriétaire. S'y ajoute depuis 2006, les 20 ares de Pinot noir du Coteau des Valendons, à la limite de Dijon et Chenôve.

Le campus universitaire, autrefois recouvert de vignes, possède lui aussi un domaine,  dans le premier village de la Côte de Nuits, à Marsannay-la-Côte. Sur deux hectares sont cultivés les cépages Gamay, Aligoté, Chardonnay et Pinot noir.

Dotée d'une légitimité historique remontant au Moyen-Age et aux Ducs de Bourgogne, Dijon respectera la tradition à la lettre avec une procession, le samedi matin, depuis la gare, de 350 à 400 vignerons venus en train de la Côte de Nuits et de Beaune et une cérémonie religieuse en la cathédrale Saint-Bénigne.

La société d'entraide dijonnaise créée pour l'occasion arborera son Saint-Vincent, une statuette sortie du musée d'art sacrée réalisée par Henri Vincenot en 1960.

Les lieux où il se passe quelque chose :

- les jardins du département de la Côte-d'Or : exposition de photos de Jean-Louis Bernuy, Armelle et Michel Joly Regards Partagés, initiation à la dégustation avec l'école des vins du bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne.

- 7 points de dégustation : Musée archéologique, square des Bénédictins, dégustation des vins de l’Yonne et du Chablisien ; Cour d’Honneur du palais des ducs et des États de Bourgogne, dégustation des vins des Côtes de Nuits ; Place François Rude, dégustation des vins des Côtes de Beaune ; Hôtel Bouchu dit d’Esterno, dégustation des vins de la Côte châlonnaise ; Parvis de l’église Saint-Philibert (parking), dégustation des vins du Mâconnais ; jardin du musée de la vie bourguignonne Perrin de Puycousin, dégustation des Crémants de Bourgogne ; Rue de la Chouette, dégustation des Bourgognes génériques.

Le programme complet à Dijon, Beaune et Nuits-Saint-Georges :

www.st-vincent-tournante.fr/leprogramme,389,391.html

En prolongation :

- dîner dégustation débat (18h30) de la CGPME Côte-d'Or à Montrachet, en présence d'Aubert de Villaine, président de l'association pour l'inscription des Climats de Bourgogne au patrimoine de l'Unesco. Tél. : 03 80 68 49 99.

En savoir plus sur les climats de Bourgogne : http://www.climats-bourgogne.com/fr/#/Accueil Crédit photos : JL Bernuy.

Roger Martin BTP
Article classé dans : Evasion

Mots-clés : Dijon, Bourgogne, Vin, Beaune, patrimoine, Unesco, Vins de Bourgogne

Découvrez également les articles associés :

Le musée des Maisons comtoises de Nancray raconte la vie paysanne d'hier et de demain jusqu'aux portes de l'AlsaceLe musée des Maisons comtoises de Nancray raconte la vie paysanne d'hier et de demain jusqu'aux portes de l'Alsace
Les Fonctionnaires, épisode du tome 5 :  en vous souhaitant une très bonne réception et un bon courageLes Fonctionnaires, épisode du tome 5 : en vous souhaitant une très bonne réception et un bon courage
La fromagerie Schertenleib, dernière entreprise familiale productrice de fromage de LangresLa fromagerie Schertenleib, dernière entreprise familiale productrice de fromage de Langres
Plus grande ville fortifiée d'Europe, Langres vante sa Renaissance jusqu'à l'automnePlus grande ville fortifiée d'Europe, Langres vante sa Renaissance jusqu'à l'automne

Commentez !


Combien font "1 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire