Traces Ecrites News, le club
  • Mulot et Petitjean
  • Rougeot
  • Club Affaire Aire Urbaine
  • PMS Industrie

Deux journées pour le patrimoine

Publié par Christiane Perruchot, le 16 septembre 2011

EVASION. Dans la presse, on appelle cela un marronnier : un  sujet qui revient tous les ans à la même époque. Mais de celui-là, on ne se lasse pas : les journées du patrimoine ont lieu ce week-end, 17 et 18 septembre. Une sélection des événements les plus séduisants.

- A Besançon, le suspens sera insoutenable jusqu'à samedi 21h. Cachée derrière un échafaudage depuis près de 2 ans, la Porte Noire, arc de triomphe gallo-romain, sera dévoilée et illuminée, dans des habits tous neufs grâce à un gommage de la pierre et un rafraîchissement des sculptures (1,2 million d'euros de travaux). Les visites commentées démarrent le dimanche.

L'événement organisé par la ville de Besançon est précédé de 3 conférences : "La Porte Noire ou la naissance, la vie séculaire et la seconde jeunesse d’un chef-d’oeuvre antique", par Hélène Walter, professeur émérite à l'Université de Franche-Comté ; "La Porte Noire, une recréation du XIXe siècle", par Paul Barnoud, architecte en chef des monuments historiques et Liliana Zambon, directrice de l’atelier de restauration Lithos ; "A la découverte d’anciennes représentations de la Porte Noire du XVIème au XIXème siècles dans les collections de la Bibliothèque municipale", par Marie-Claire Waille, conservateur.

Inscriptions à l’office de tourisme de Besançon au 03.81.80.92.55.

Tout à côté, l'hôtel Grammont qui abrite les services du conseil régional de Franche-Comté est ouvert à des visites guidées (13h30-18h30), ainsi que les vestiges archéologiques.

- A Dijon, les nouvelles technologies donnent une autre dimension aux monuments historiques. Téléchargée sur votre téléphone portable, l’application "Dijon Augmentée", dotée d'une géolocalisation et d'un QR-Code, donne sur les lieux sélectionnés, des informations visuelles et historiques, des photos ou des vidéos d’archives.

Très prisé des visiteurs, l'hôtel Bouhier de Lantenay qui abrite la préfecture est l'une des étapes de ce parcours inédit : cour d’honneur, façades, hall de l’hôtel, salons, bureau de la préfète, jardins et potager.

http://www.augmented-reality.fr/2011/09/dijon-augmentee-la-ra-au-service-du-patrimoine/

Exceptionnellement ouvert au public (10h-19h), le réservoir Darcy (dans le jardin éponyme) livre une architecture étonnante de sa cave circulaire voûtée.

Elle servira à récupérer les eaux de pluie pour arroser une partie des surfaces engazonnées du futur tramway. Ce sera sans doute une des dernières occasion de pénétrer dans ce cylindre de 28 m de diamètre.

Réservations obligatoires  à la Maison du Tram au 0800 13 2013 - Place Darcy.

Et pour dire que le patrimoine est également contemporain, le centre de maintenance du tram (rue des Ateliers), en construction, est ouvert à la visite (samedi de 14h à 19h et dimanche de 10h à 19h)

- En Saône-et-Loire, La Briqueterie de Ciry-le-Noble (près du Creusot), propose une visite commentée de l’exposition "Pierres, Aciers, Pixels : la Vie des formes" regroupant une douzaine d’artistes contemporains.

Cet été, cette ancienne fabrique de tuiles a servi de décor à une séquence d’un téléfilm chinois relatant les années françaises des futurs dirigeants chinois à Paris et en Bourgogne, dans les années 20.

A Chalon-sur-Saône, le musée de la photographie Nicephore Niepce profite des journées du patrimoine pour montrer la récente donation du photographe Peter Knapp, faite de plus d'une vingtaine d'œuvres originales, 80 00 négatifs noir et blanc et 15 000 positifs couleur.

Renseignements : tél. : 03.85.48.41.98.

- En Côte-d'Or, le conseil général organise 9 parcours "Nature et Patrimoine", encadrés par les comités de randonnée pédestre et de cyclotourisme. Ils sont le support d'un concours photo, prolongé jusqu'au 9 octobre.

Quelques lieux de rendez-vous : la côte des 1ers crus de Beaune, Alésia, les falaises de Baulme-la-Roche.

Renseignements : 03.80.81.86.11.

Samedi (14h), la ville de Beaune inaugure officiellement l’installation de 7 bancs sculptures dans la cour de l’hôtel Boussard de la Chapelle, au pied du Beffroi.

Tous sont des pièces uniques réalisées en pierre de la région (Massangis, Rocheron, ou encore Beaunotte) par Charles Zanon, sculpteur, compagnon du Tour de France, grâce au mécénat de la tonnellerie François Frères, de la maison de vins Joseph Drouhin, l’entreprise de travaux publics Hubert Rougeot, l’hôtel Le Cep et les entreprises Guy Bernard et Derognat et Cie. Rocamat et Sogépierre qui ont fourni la matière première.

- Dans le Doubs, nocturne au musée Courbet à Ornans (tout récemment doté du label « Maison des Illustres », attribué par le ministre de la Culture et de la communication), avec le chœur d’hommes "La Débandade" (samedi à 18h). Visite gratuite du musée les deux jours.

Même concert à la ferme Courbet à Flagey, les samedi et dimanche à 15h.

A Mandeure, dans le pays de Montbéliard, les fouilles conduites par l'université de Lausanne livrent les vestiges d'une des plus vieilles églises de Franche-Comté (samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h et dimanche de 10h à 12h).

RDV dans le champ en face du théâtre romain, de l'autre côté de la route.

La Saline d'Arc-et-Senans, patrimoine mondial de l’Unesco, invite à un voyage "gastro-philosophique" avec un pique nique philosophique, une table ronde gourmande et un parcours sensoriel des jardins.

Réservations : tél. : 03.81.54.45.45.

Quelques km plus loin, la saline de Salins-les-Bains accueille (jusqu'au 10 octobre 2011), dans son musée du sel, l’exposition itinérante "L’Héritage d’un savoir-faire" et donne l'occasion de voir sa poêle à sel restaurée, avec la contribution de la Fondation du Patrimoine.

www.franche-comte.fondation-patrimoine.org

- Dans le Territoire de Belfort, le Lion de Bartholdi fête ses 130 ans. Guinguettes, marché d'autrefois, parade, inauguration et descente en rappel du Lion par le club alpin français. www.mairie-belfort.com

- Dans le Haut-Rhin, la mine d’argent de Gabes Gottes, dernière exploitation de la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines à avoir cessé ses activités, en 1940, se visite grâce aux associations Archéo-mine et ASEPAM (dimanche10h-18h).

Renseignements : tél. : 03.89.58.62.11.

Bon à savoir : les régions Bourgogne et Franche-Comté proposent pour ces 2 jours, un pass à 5 € en TER, bus départementaux et lignes urbaines des agglomérations.

Contact’TER Franche-Comté : 0800 802 479* ou www.ter-sncf.com

Et un lien fort utile pour faire votre propre choix :

http://journeesdupatrimoine.culture.fr/programme/recherche-thematique

Roger Martin BTP
Article classé dans : Evasion

Mots-clés : Besançon, Dijon, Franche-Comté, Bourgogne, Alsace, Belfort, journées du patrimoine, patrimoine

Découvrez également les articles associés :

Les Fonctionnaires, épisode du tome 5 :  Il suffit des fois de presque rien pour motiver les troupesLes Fonctionnaires, épisode du tome 5 : Il suffit des fois de presque rien pour motiver les troupes
Profession guide ornithologue : sur la route des migrations des oiseaux au lac du Der en Haute-MarneProfession guide ornithologue : sur la route des migrations des oiseaux au lac du Der en Haute-Marne
Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon tout beau tout neuf pour accueillir Emmanuel MacronLe musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon tout beau tout neuf pour accueillir Emmanuel Macron
Les Fondus des vins de nos régions : l’Alsace, la Bourgogne, la Champagne et le Jura Les Fondus des vins de nos régions : l’Alsace, la Bourgogne, la Champagne et le Jura

2 réponse(s) à "Deux journées pour le patrimoine"

  1. Ducordeauxdit :

    A Dole, il y a également un programme de manifestations très riche ...

  2. Grégory MAUBONdit :

    Merci pour votre article ! N'hésitez pas à venir nous voir si vous avez des questions sur la réalité augmentée ! Grégory

Commentez !


Combien font "8 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire