A Delle, Axone-Spadone s'ouvre des portes avec l'Internet

Publié par Pierre-Yves Ratti, le 20 février 2014
Une nouvelle machine pour travailler la tôle plane : un investissement de 350 000 €.
Une nouvelle machine pour travailler la tôle plane : un investissement de 350 000 €.

MÉTALLERIE. Fondateur d'Axone-Spadone à Delle, aux confins du Territoire de Belfort et de la Suisse, Jean-Pierre Spadone, 63 ans, n'imagine pas pour l'instant raccrocher.

Avec son frère installé à Bavilliers, près de Belfort, il perpétue la lignée familiale : leur père s'est lancé dans les portes de garage en 1964.

Mais désormais, le développement passe par l'Internet.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Qui a dit que les plus de 60 ans ne comprennent rien à L'Internet ? Jean-Pierre Spadone, 63 ans, a fait du site web de son entreprise un de ses principaux outils de développement.

Non seulement il y promeut les portes de garages qu'il fabrique, mais il vend aussi des pièces détachées et éventuellement assure du dépannage en ligne. Un vrai outil de relation clients.

« On est dans le règne de l'immédiateté », constate-t-il avant d’ajouter en souriant : « Ici, ce sera bientôt Spadone Drive : les clients commanderont leur porte sur Internet et viendront la chercher en voiture aux portes de l'atelier ».

Le dirigeant d'Axone-Spadone, à Delle (Territoire de Belfort), se souvient sans nostalgie du temps où il faisait régulièrement des salons : « C'est du lourd et on n'a presque pas de retour. »

Alors que, estime t-il « un site bien fait, c'est un renouvellement constant de clients. C'est désormais complètement volatile, mais globalement, on s'en sort bien. »

S'il  a trouvé dans ce nouvel outil de vente, un business modèle, c'est aussi grâce à la taille de son entreprise de 15 salariés qui permet une réactivité indispensable.

Car si son cahier de commandes est bien rempli, il ne dispose pas d'une visibilité à très long terme.

« Je n'ai jamais eu autant la trouille qu'au printemps dernier, confie-t-il : le premier semestre était catastrophique, mais on s'est rattrapés au deuxième.»

Les bobines de tôle proviennent des laminoirs de Strasbourg.
Les bobines de tôle proviennent des laminoirs de Strasbourg.

6000 portes de garage par an

Ainsi, le  chiffre d'affaires annuel est-il resté stable par rapport à 2012, à 2,1 millions d'€, avec une production annuelle de 6000 portes de garage : des portes sectionnelles - avec des panneaux articulés qui se déploient ou s'enroulent - et des portes basculantes.

La moitié de son chiffre d'affaires provient des grandes surfaces, l'autre moitié des installateurs spécialisés, jusqu'à 500 km autour de Delle.

En gros, jusqu'à Paris et Lyon.

Le mode de distribution dépend du niveau de la gamme. Quelque 200 points de vente à travers la France dans les réseaux de grandes surfaces de bricolage distribue une gamme économique.

A l'opposé, la PME développe un gamme professionnelle vendue de 4000 à 6000 € aux particuliers.  Mais, entre les deux, le milieu de gamme représente les deux tiers de son chiffre d'affaires.

L'entreprise vient d'investir 350 000 € dans une nouvelle machine pour travailler la tôle plane : 200 000 € grâce à un crédit-bail de la Région et un prêt bancaire de 150 000 €.

Cette machine devrait permettre une augmentation de la production, une meilleure qualité et un plus grand confort de travail (moins de bruit notamment).

« Et puis cela génère de la motivation pour tout le monde. Le bureau d'étude se régale : elle offre tellement de possibilités. »

Jean-Pierre Spadone, dirigeant de Axone-Spadone à Delle.
Jean-Pierre Spadone, dirigeant de Axone-Spadone à Delle.

Reparti de zéro, ou presque 

L'histoire des portes de garage Spadone dans le nord Franche-Comté remonte à 1964 quand le père de Jean-Pierre Spadone s'est lancé sur ce créneau, à Bavilliers, juste à côté de Belfort, dans la ferme familiale.

Jean-Rémy Spadone, le frère de Jean-Pierre est toujours installé à Bavilliers. Spadone Fermetures commercialise les portes de garage auprès des clients-installateurs de la marque. Il réalise un chiffre d'affaires annuel de 1 million d'€, avec un effectif de 7 salariés.

Jean-Rémy, auparavant, avait installé son site de production à Champagney, non loin de Belfort, mais en Haute-Saône. Là, il a compté jusqu'à 90 salariés (trop à son goût), avant d'avoir l'opportunité de vendre en 2008. Il crée une nouvelle société le 1er juillet 2009 à Delle, avec 5 anciens de Champagney.

« J'avais envie d'aller en Suisse, mais c'était trop complexe d'intégrer de nouvelles lois, se souvient-il. Je suis toujours motivé, mais quand même pas à ce point là. »

Ce sera donc Delle : « Du jour au lendemain : il y avait des locaux neufs, libres, proposés par la communauté de communes. » Il est reparti de zéro, ou presque : son frère avait besoin d'un fournisseur et le savoir-faire était là. La reconquête de la clientèle s'est faite progressivement.

Et désormais, elle passe donc par iInternet. Les choses ont bien changé, depuis 1964.

Crédit photos : Pierre-Yves Ratti



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : menuiserie, Territoire de Belfort, Franche-Comté, bâtiment, métallerie, Delle, Axone-Spadone, porte de garage

Découvrez également les articles associés :

En Moselle, Euro Dieuze Industrie investit dans le recyclage des batteries de véhicules électriquesEn Moselle, Euro Dieuze Industrie investit dans le recyclage des batteries de véhicules électriques
La filière automobile de l’Est se porte mieux et distingue deux entreprises performantesLa filière automobile de l’Est se porte mieux et distingue deux entreprises performantes
La start-up alsacienne Axilum Robotics souhaite conquérir le marché américainLa start-up alsacienne Axilum Robotics souhaite conquérir le marché américain
La Manufacture de Digoin Grès et Poteries, lauréate du Réseau Entreprendre BourgogneLa Manufacture de Digoin Grès et Poteries, lauréate du Réseau Entreprendre Bourgogne

Commentez !


Combien font "2 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire