Delin affine sa croissance

Publié par Didier Hugue, le 23 mars 2011

Agroalimentaire. Le fromager Philippe Delin, installé à Gilly-lès-Cîteaux (Côte-d’Or), commence à en avoir assez, pour rester poli.

Assez de collectionner les distinctions, comme récemment au dernier concours général agricole avec la récolte de six médailles (*), de bénéficier d’un croissance annuelle de 12% et, de ne plus pouvoir suivre en production.

«Pour le dernier Noël, nous avons loupé pas moins de 16 tonnes, en raison d’un outil industriel complètement saturé et, nous sommes toujours sur la corde raide», explique t-il.

Seconde génération aux commandes de l’entreprise familiale fondée par son père en 1969, il prend le taureau par les cornes et va investir entre 4 et 6 millions d’€ dans un nouveau site.

«En septembre 2012, nous aurons réuni nos deux fromageries (**) de Gilly-lès-Cîteaux et de Nuits-Saint-Georges sur une seule et même unité de fabrication de 4 000 m2 de surface couverte, ce qui nous permettra de doubler nos productions», précise Philippe Delin. Reste encore à connaître le lieu final d’implantation : soit Nuits-Saint-Georges, si le terrain constructible le permet, soit ailleurs en Côte-d’Or.

45% de ventes réalisées à l’exportation

Spécialiste des fromages triple crème aux noms évocateurs : Régal de Bourgogne, Crémeux de Bourgogne et Brillat-Savarin - en demande d’identification géographique protégée (IGP) – ou à croûtes lavées : Éclat de Nuits, Soumaintrain et Vieux Chambolle, pour n’en citer que quelques-uns, la fromagerie Delin doit son succès à une double recette.

«Je suis intransigeant sur la qualité et nous mettons au point un à deux produits nouveaux chaque année», argumente le fromager. Adhérent de l’Association Vive la Bourgogne (www.tracesecritesnews.fr/actualite/vive-la-bourgogne-imprime-sa-marque-2311), l’entreprise (50 salariés) mise également beaucoup sur l’exportation en participant à de nombreux salons agroalimentaires à l’étranger.

Et les résultats sont là. Plus de 45%  du chiffre d'affaires (7,8 millions d’€ ) est réalisé  à l’international, dont 18% en Amérique du Nord et 11% en Belgique. Pour la France, la grande distribution atteint dorénavant les 15% en commercialisation directe ou via des centrales.

(*) Médaille d’or pour l'Eclat de Nuits affiné à l'aligoté 200g et le Brillat Savarin 500g Campagne de France, médaille d’argent pour le Crémeux de Bourgogne coupe et la Faisselle de Gilly 37% 500g et médaille de bronze pour le Régal de Bourgogne Herbes 200g. Enfin, une médaille de bronze pour le Brillat-Savarin affiné 500g, catégorie export.

(**) Delin exploite une autre unité, à Chevillon, en Haute-Marne.

Crédit photo: Fromagerie Delin



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Bourgogne, Côte-d'Or, Fromagerie, agroalimentaire, Vive la Bourgogne, Delin, fromage, fromager

Découvrez également les articles associés :

Multiple médaillé de l’équipement sportif, Abéo poursuit sa croissance externe avec l’acquisition d’une société en ChineMultiple médaillé de l’équipement sportif, Abéo poursuit sa croissance externe avec l’acquisition d’une société en Chine
Le cartonnier Smurfit Parnalland surfe sur la performance à l’export des vins de BourgogneLe cartonnier Smurfit Parnalland surfe sur la performance à l’export des vins de Bourgogne
Le Jurassien Roch Constructeur Bois fait de l’économie circulaire une stratégie gagnanteLe Jurassien Roch Constructeur Bois fait de l’économie circulaire une stratégie gagnante
Trinaps lève avec succès 2,5 millions d’euros et construit un data-center à Belfort avec EuroCFDTrinaps lève avec succès 2,5 millions d’euros et construit un data-center à Belfort avec EuroCFD

2 réponse(s) à "Delin affine sa croissance"

  1. Didier Huguedit :

    Nous n'avons peut-être pas été, à vos yeux, suffisamment clairs dans nos explications. Mais la question ici du financement d'une nouvelle fromagerie ne se pose pas. Seul le choix du terrain reste en suspens : Nuits-Saint-Georges, si la surface constructible près de l'actuel site le permet ou ailleurs, mais toujours en Côte-d'Or.

  2. Rochasdit :

    Le début de cet article est très accrocheur. Et puis, "pshiitttt". De quoi veut parler cet article ? On y mélange tout dedans. Et, au final, vont-ils réussir à financer leur nouveau site ?

Commentez !


Combien font "9 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire