Traces Ecrites News, le club
  • Utinam
  • Gaston l'escargot
  • CCI Grand Est
  • Batifranc

Dans le rétro : épisode 3

Publié par Christiane Perruchot, le 09 janvier 2013

ECO)BREF. Retour sur l’actualité économique de l’année 2012 en Alsace, Bourgogne et Franche-Comté, épisode 3.

- Le tramway de Besançon sera en service en décembre 2014. Avec six mois d'avance. Jean-Louis Fousseret, président de la communauté d'agglomération, a annoncé la nouvelle hier 8 janvier. La marge de manoeuvre sur l'organisation des travaux que s'était accordé le maître d'ouvrage, le bon déroulement des travaux de déviation des réseaux, quasi achevés, et des fouilles archéologiques lui permet de faire cette promesse «sans risques».

En mars, les 14,5 km seront en travaux. Fin juin, les piétons pourront emprunter le nouveau pont Battant et en décembre, les travaux au centre-ville seront achevés. Le 6 juin, la première rame du constructeur CAF arrivera au centre de maintenance. Relire les articles de Traces Ecrites News sur le sujet ici et ici.

- Virtuose supprime 41 emplois. Placée en redressement judiciaire, l'entreprise alsacienne spécialisée dans les textiles techniques réduit ses effectifs de près de la moitié. La commune de Hirsingue (Haut-Rhin) rachète les machines à tisser en lease back (avec promesse de rachat en cinq ans) pour une somme de 655 000 €.

- Crossject lancera en 2015 sur le marché mondial un dispositif d’administration de médicaments sans aiguille. La  biotech dijonnaise envisage une entrée en bourse pour recueillir entre 15 et 20 millions d’€. «Notre marché potentiel s’élève à 500 millions d’€», indiquait Gérard Heinrich, P-DG de l’entreprise qui vient du groupe Aventis.

- Atol a agrandi pour 3 millions d’€ son site national de logistique et de montage de lunettes implanté à Beaune (Côte-d’Or). Le réseau coopératif d'opticiens, n°3 national de la distribution de lunettes, créera à terme 40 postes. L’enseigne s’étoffe chaque année de 50 nouveaux points de ventes et joue la carte d’une production de montures française, «Made in Jura».

- Best Electronique s'installe dans une nouvelle usine à Gevrey-Chambertin (Côte-d’Or) et affiche de belles performances. Le fabricant de Leds multiplie son chiffre d'affaires par 2,5 (2,9 millions d’€ en 2012) et engage un programme de R&D de 2 millions d’€ avec le laboratoire Leti du CEA de Grenoble (Isère), afin d'améliorer les performances et la durabilité des diodes électroluminescentes.

- Dole (Jura) pose les jalons d’un pôle sur l'hydrogène, carburant encore futuriste, avec le soutien du pôle Véhicule du Futur Alsace-Franche-Comté qui travaille sur la pile à combustible. Diverses expériences sont lancées sur le pôle Innovia et à l'initiative de l’institut de transfert de technologie de Franche-Comté Pierre Vernier.

- Le tonnelier bourguignon François Frères, n°1 mondial, rachète Radoux à Jonzac (Charente-Maritime) au groupe Oeneo, pour 45,3 millions d’€.

Cette nouvelle diversification dans les fûts à spiritueux découle d’une forte politique de croissance externe pour contrer les fluctuations récurrentes du monde viticole.

- Le groupe suisse Panalpina double coup sur coup ses surfaces à Strasbourg et dans la région de Mulhouse. D’abord connu pour son activité de commissionnaire de transport maritime et aérien, le groupe familial suisse (15 000 salariés et 5,4 milliards d’€ de chiffre d’affaires en 2011) mise sur la logistique comme source de diversification.

- Plasto, n°1 français des adhésifs technologiques investit 20 millions d’€, en équipements productifs et R&D. Le  site de Dijon (Côte-d’Or) bénéficie du plus gros morceau avec l’installation d’une gigantesque machine à enduction.

- Danielson lance son premier produit propre : un système complet de propulsion de drones. L'ingénieriste de Magny-Cours (11,5 millions d’€ de chiffre d’affaires, 120 salariés), renforce également ses équipements en se dotant d’une nouvelle fonderie, recrute ingénieurs et techniciens et s’inscrit le projet collaboratif Mov’eo.

- Morpol, 1er opérateur européen des produits saumonés investit 5 millions d’€ dans la construction d’une unité de transformation à Cuisery, en Saône-et-Loire, où il exploite depuis 2009 une base logistique. L'opération doit générer une centaine de création d’emplois.

- Amazon, le plus important site de vente en ligne au monde se dote d'une plate-forme logistique à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) pour desservir tout le Grand Est. 500 emplois en CDI sont annoncés, dont 250 largement aidés par des subventions, jusqu’à 6500 € alloués par embauche. Lire ici et ici.

- Cryla investit près de 4 millions d’€ dans un nouveau site à Besançon qui triple sa surface de production. Le fabricant de composants pour l'aéronautique et le médical, ainsi que de pièces pour le secteur du luxe (7,5 millions d’€ de chiffre d’affaires attendus en 2012, dont près d’un quart à l’exportation) conduit une stratégie de diversification qui porte aujourd’hui ses fruits avec une croissance à deux chiffres.

- Cernay Environnement a inauguré une nouvelle installation de 9 hectares sur son site historique de Cernay (Haut-Rhin). L’entreprise familiale de traitement des déchets a investi 7 millions d’€ pour augmenter sa capacité de traitement des métaux, déchets banals et déchets spéciaux collectés dans le Haut-Rhin et le nord Franche-Comté.

- Isosign implante une unité de production à Saint-Eusèbe, près de Montceau (Saône-et-Loire). Le fabricant marocain de panneaux de signalisation s’installe dans d’anciens ateliers du groupe Rexam pour un investissement global de 2,7 millions d’€. Le site emploiera une quarantaine de personnes.

- Réalisé par Neo Telecoms pour l’infrastructure en fibre optique et Euclyde Data Center, concepteur de centres de données informatiques, le premier data center de Besançon a ouvert en juin.

Réunis au sein de la société commune Neoclyde, les opérateurs pensent que leur zone de chalandise étendue à toute la Franche-Comté, peut déborder jusqu’à Dijon, voire Lyon.

- Premier fabricant national de palettes et second européen, PGS s’offre l’Alsacien ORTH et sa fabrique de palettes comtoises Jurapal.

Cette neuvième croissance externe, réalisée depuis 2009, affine son maillage territorial à l’Est et offre un rapprochement stratégique avec l’Allemagne.

- François Hollande l’avait promis pendant sa campagne : la fermeture de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) devra intervenir sans aucune perte d'emplois. De prime abord, cela semble une gageure. Mais à y regarder de plus près, c’est tout sauf impossible, même si pour assurer le démantèlement, il faudra dix fois moins de main-d’oeuvre. Lire ici et ici.

Crédits photos : J.C. Sexe/Ville de Besançon, Cernay.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Agenda

Mots-clés : Franche-Comté, Bourgogne, Alsace

Découvrez également les articles associés :

L'agenda de Bourgogne - Franche-Comté et du Grand Est par Traces Ecrites NewsL'agenda de Bourgogne - Franche-Comté et du Grand Est par Traces Ecrites News
 Salon BE 4.0 les 20 et 21 novembre à Mulhouse : « Dès qu’il existe un outil de production, on peut mettre du 4.0 » Salon BE 4.0 les 20 et 21 novembre à Mulhouse : « Dès qu’il existe un outil de production, on peut mettre du 4.0 »
Avec le salon CoNext Days de Chalon-sur-Saône, les outils numériques de l'usine du futur passent du virtuel au réelAvec le salon CoNext Days de Chalon-sur-Saône, les outils numériques de l'usine du futur passent du virtuel au réel
Le salon Pro Objectif D de Besançon veut démontrer que le déchet d'une entreprise peut devenir la matière première de l'autreLe salon Pro Objectif D de Besançon veut démontrer que le déchet d'une entreprise peut devenir la matière première de l'autre

Commentez !


Combien font "2 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire