Traces Ecrites News, le club
  • Diamatec
  • Domaine Faiveley
  • Toyman
  • Myral

Cynerlux mesure la perméabilité à l'air des bâtiments

Publié par Marie Vollot, le 26 mars 2013
La machine d'évaluation de l'étanchéité à l'air
Marc Ehrhardt et sa machine d'évaluation de l'étanchéité à l'air.

BTP. Electricien installé à Hauteville-les-Dijon (Côte-d'Or), Marc Ehrhardt se spécialise dans les tests d’étanchéité à l’air.

Le dirigeant de Cynerlux a investi 6 000 €  pour s’installer dans ce marché encore peu concurrentiel en Bourgogne et en Franche-Comté.

La réglementation thermique 2012 assure un bel avenir à ce secteur en rendant les tests obligatoires pour les constructions neuves.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Artisan électricien installé dans la région de Dijon depuis 2004, Marc Ehrhardt saisit l'opportunité de la mise en place de la réglementation 2012 (RT 2012) pour s'installer dans un métier peu développé en Bourgogne et en Franche-Comté : celui de mesureur de perméabilité à l'air.

« Il y  une pénurie de mesureurs même au plan national », confirme Philippe Bindler, expert en bâtiment.

Cette nouvelle qualification recouvre des prestations qui permettent de valider l'étanchéité à l'air des bâtiments, exigée depuis le début de l'année pour les constructions neuves.

Pour vendre cette prestation en dehors de ses propres chantiers, l'électricien s'est équipé d'un appareil de mesure, plus savamment appelé infiltromètre.  D'un coût de 6000 € hors taxes, il provient des États-Unis.

Concrètement, le test d’étanchéité à l’air (Blower Door Test) permet de mesurer la quantité d’air entrant ou sortant d’un bâtiment et de localiser les zones de fuites. Le premier test se réalise sur le bâti, une fois le clos et couvert achevé.

« Avant toute isolation, il est important de réaliser un test, car le but est d’avoir une enveloppe la plus étanche possible , explique le dirigeant de Cynerlux. « Une maison étanche à l’air permet d'économiser 5 à 25% d’énergie », précise t-il.

Constitué d'une bâche en nylon étanche et d’un ventilateur, l’appareil se positionne à l'emplacement d'une porte.  Au préalable il faut condamner toutes les entrées et sorties d’air contrôlé (WC, évier, VMC…). L’ordinateur relié à l’infiltromètre calcule la taille du trou d’air, selon la technique de la dépression.

« D'autres appareils travaillent en surpression, mais cela peut fragiliser les membranes en bois » explique l’électricien. Au bout de 15 à 20 minutes, le logiciel indique la mesure. La tolérance de la réglementation est de 0,6m3/m2/h de fuites pour les constructions neuves et de 0,8m3/m2/h pour la rénovation. « Cette norme existait déjà avec RT 2005, mais elle n’était pas respectée » souligne Marc Ehrhardt.

La localisation des zones de fuites d’air s’effectue avec un fumigène. Là où la fumée ne stagne pas, il y a fuite. Le plus souvent, ce sont aux interfaces (entre la maçonnerie et la menuiserie par exemple) qu'elles se situent.

«Cela justifie que les corps de métiers travaillent les uns avec les autres et non chacun de leur côté » affirme le dirigeant.

Marc Ehrhardt en fait la démonstration dans sa propre maison, construite il y a quelques années. Entre deux tests, il a gagné en étanchéité simplement en refaisant les joints de ses menuiseries, des poutres apparentes du plafond et en changeant quelques-uns des boîtiers des prises d'électricité.

La localisation des zones de fuites d’air s’effectue avec un fumigène.
La localisation des zones de fuites d’air s’effectue avec un fumigène.

Des marques distinctives de compétences

Principale concurrente de l’infiltromètre, la caméra thermique n’est plus, selon l'artisan, assez précise pour respecter la réglementation actuelle. « L'outil ne fait pas la différence entre les déperditions de chaleur dues à une mauvaise isolation et les fuites d’air ; de plus elle ne délivre pas de données chiffrées », argumente t-il.

Cynerlux fait partie des 40 entreprises de Bourgogne, certifiées « Pro de la performance énergétique ». Cette marque déposée par la fédération française du bâtiment (FFB) est Reconnue Grenelle Environnement, un signe supplémentaire de compétence qui apporte des garanties aux particuliers.

« Être un Pro de la performance énergétique, c’est avoir obtenu par un organisme indépendant une qualification métier et suivi des formations dans le domaine de la performance énergétique », explique Virginie Poisson, chargée du dossier à la fédération régionale de Bourgogne (1).

Pour valoriser les compétences des entreprises, l'organisme professionnel les accompagne dans une approche commerciale et la mise à disposition des outils de communication.

Ce fut le but du premier speed-meeting organisé entre les entreprises et les particuliers lors du salon de l’habitat de Dijon en février dernier. Pour Marc Ehrhardt, le résultat a été probant : sur les trois entretiens limités à 10 mn,  il a conclu deux rendez-vous commerciaux.

L'expérience sera renouvelée en novembre au salon de l'habitat de Nevers (Nièvre).

(1) La fédération régionale du bâtiment de Bourgogne organise régulièrement des démonstrations de test à l'étanchéité à l'air à l'attention des entreprises. La prochaine aura lieu le 12 avril à 10h, sur un chantier de maison individuelle à Spoy (Côte-d'Or) réalisé par l'entreprise I2P. Renseignements : broyers@d21.ffbatiment.fr - 03 80 48 00 60.

Photos : Traces Ecrites.  

Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Dijon, Bourgogne, bâtiment, Côte-d'Or, construction, électricité, réglementation thermique 2012, fédération régionale du bâtiment, étanchéité à l'air, Cynerlux

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast
Dans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau lingeDans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau linge
Le maroquinier SIS ouvrira début 2019 une manufacture de sous-traitance à VesoulLe maroquinier SIS ouvrira début 2019 une manufacture de sous-traitance à Vesoul
En croissance exponentielle, la Brasserie de Vézelay investit 1,5 million d’euros pour augmenter ses capacités de productionEn croissance exponentielle, la Brasserie de Vézelay investit 1,5 million d’euros pour augmenter ses capacités de production

Commentez !


Combien font "1 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire