Traces Ecrites News, le club
  • Mulot et Petitjean
  • JTEKT
  • Les Canalous
  • STI Genlis

Crystal Device plonge dans l'infiniment petit

Publié par Christiane Perruchot, le 22 février 2012

START-UP. Lundi soir 20 février à Sochaux, Marc Bouvrot-Paratte, président de Crystal Device Technology est entré dans la communauté du réseau de chefs d'entreprises Franche-Comté Entreprendre.

Le jeune dirigeant bisontin vient aussi de recevoir le 1er prix du concours Norbert Segard du jeune ingénieur créateur et est lauréat Bourgogne-Franche-Comté du concours CR2'ACC organisé par l'ordre des experts-comptables et l'agence pour la création d'entreprises.

La start-up cocoonée au sein de l'incubateur d'entreprises innovantes de Franche-Comté à Besançon, va voler de ses propres ailes début mars, au sein de la pépinière de Témis Innovation.

Le chemin est encore long pour percevoir dans la vie quotidienne tout l'intérêt des composants électroactifs miniaturisés, que ce docteur en optique et photonique de l'Université de Franche-Comté a mis au point.

Mais l'aboutissement est proche : il vient d'enregistrer une commande d'un fabricant autrichien de lasers. Et dans quelques années, on devrait projeter des images à partir d'un smart-phone. Son brevet déposé il y a tout juste un an est en cours d'extension internationale.

Marc Bouvrot-Paratte, 28 ans, fait partie de ces chercheurs-chefs d'entreprises qui refusent de s'enfermer dans une bulle. «Si je ne suis pas assez clair, dites-le moi», répète t-il avec attention au fur et à mesure de la présentation de sa technologie.

«Le marketing et la communication sont primordiaux dans nos secteurs, c'est cela que m'a appris l'incubateur en même temps que la gestion», relate t-il.

Créée en mai 2011, Crystal Device Technology réalise des composants à partir de matériaux intelligents qui convertissent les signaux électriques en information optique.

La lumière interfère sur la taille des composants, quarante fois plus petits (jusqu'à 2 millimètres de longueur) que ceux existants et sur leur consommation d'énergie électrique, dix fois moins inférieure.

«Ces propriétés sont particulièrement intéressantes pour les systèmes embarqués», précise Marc Bouvrot-Paratte. Elles trouvent tout naturellement une application dans la téléphonie.

Pour une société américaine dont il garde le nom confidentiel, il travaille sur l'intégration d'un vidéoprojecteur dans les smartphones. Une application ludique pour le visionnage des photos ou vidéos de vacances, et qui renvoie aux calendes grecques les installations de vidéoprojection utilisées dans les entreprises !

Augmentation de capital imminente

Des déploiements plus lointains sont à l'étude. Dans le domaine médical notamment, Crystal Device Technology travaille sur un prototype de prothèse auditive autonome.

Plus proches d'une concrétisation, ces microcomposants sont utilisables dans les lasers industriels de découpe. C'est l'objet des développements confiés par un fabricant de laser autrichien avec l'objectif de fabriquer une centaine d'unités par an.

Un second doctorant avec un contrat CIFRE sera prochainement recruté en complément de celui embauché l'automne dernier. La fabrication sera réalisée, au moins dans un premier temps, dans la salle blanche de la maison des microtechniques de Besançon.

Dans l'immédiat, l'entreprise consolide ses fonds propres. Le capital sera prochainement  porté à 250 000 € avec le concours d'Investissement Franche-Comté Gestion (groupe Siparex).

Le prix Norbert Segard se traduit par ailleurs par une aide de 15 000 €. Oséo et le conseil régional de Franche-Comté accordent une avance d'un million d'€, dont 600 000 pour le développement du vidéprojecteur sur smartphone.

Photos : Norbert Jung/Crystal Device.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Besançon, Franche-Comté, microtechniques, Oséo, réseau Entreprendre, biomédical, incubateur, conseil régional de Franche-comté, nanotechnologies, téléphonie mobile, Temis, Crystal Device Technology, ordre des experts comptables de Bourgogne-Franche-Comté

Découvrez également les articles associés :

Pourquoi le franc-comtois Omedec rachète la chaudronnerie Lhermite en Haute-MarnePourquoi le franc-comtois Omedec rachète la chaudronnerie Lhermite en Haute-Marne
La maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gammeLa maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gamme
Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche
Ils innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesseIls innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesse

Commentez !


Combien font "2 plus 7" ?

Envoyer votre commentaire