Creathes libère ses microcapsules à Belfort

Publié par Didier Hugue, le 21 mars 2012

CHIMIE. L’innovation chez Creathes fait partie de l’ADN d’Hervé Huilier, son créateur.

L’entreprise, spécialisée dans la microencapsulation à Belfort  (Territoire de Belfort), séduit une clientèle de plus en plus large par une approche globale de la R&D.

Future société de recherche sous contrat (SRC), elle déménagera début mai dans des locaux mieux adaptés à son fort développement.

Avant de lancer au mois de juillet 2008 Creathes à Belfort (Territoire de Belfort), spécialiste de la microencapsulation, Hervé Huilier, 40 ans, avait déjà pas mal roulé sa bosse dans des services de R&D intégrée au point de faire un constat fort simple.

«Les entreprises ont besoin de conseils et d’appuis extérieurs lorsqu’elles veulent innover dans des technologies de niche, faute bien souvent de disposer de ressources adaptées en interne», argumente t-il.

Ce docteur en chimie, Bisontin d'origine, qui a fait sa thèse à l’Université des sciences de de la capitale comtoise, va toutefois plus loin.

Avec Creathes (4 salariés, 300 000 € de chiffre d’affaires), il se moule dans la peau de son client, l’aide à définir son besoin d’innovation, intègre son équipe de R&D, travaille au besoin chez lui et assure tout le suivi, notamment juridique en prenant en compte l’aspect propriété intellectuelle.

Il faut dire que son domaine de compétence hyper pointu y prédispose : la microencapsulation. Quésako ?

«Cette technologie permet d’enrober des molécules liquides ou solides dans une membrane pour les libérer où l’on veut et au moment où on le choisit», explique le dirigeant.

Quelques exemples simples aident à mieux comprendre. Un chewing-gum durera plus longtemps en bouche s’il libère ses arômes progressivement à la mastication. Même chose en cosmétique ou en parfumerie pour prolonger les fragrances.

Un médicament sera bien plus efficace s’il passe la barrière gastrique, véritable lessiveuse, pour atteindre l’organe choisi. Selon le même principe, ce qui peut soigner, peut servir aussi à tuer efficacement une population de rongeurs nuisibles de plus en plus résistante aux raticides classiques.

Membre du pôle de compétitivité Vitagora

Enfin et sans être exhaustif, un assouplissant ménager agira bien mieux, par rupture mécanique, une fois le vêtement porté.

En clair, la microencapsulation améliore les qualités d’un produit et mais aussi ses fonctionnalités. Un papier pourra être ainsi plus souple ou traçable, un tissu offrir des propriétés antisalissantes.

Creathes collabore avec de grands noms : le parfumeur Shiseido, le chimiste Merck ou encore le fabricant d’arômes Mane.

Pour les autres, on n’en saura rien, juste que trois grands groupes devraient prochainement utiliser le savoir-faire de la PME, membre du pôle de compétitivité Vitagora (goût, nutrition, santé).

Avec une croissance de 30% par an et dix programmes en cours de développement, les locaux de l’entreprise devenaient trop étroits.

Au mois de mai, Creathes déménagera dans un bâtiment de 300 m2, spécialement conçu et réalisé par la Sempat (Société d'économie mixte spécialisée en immobilier d'entreprise sur le Territoire de Belfort).

«Nous nous rééquiperons à hauteur d’environ 100 000 €  en matériel de laboratoire : mélangeurs, boîte à gants, appareils de formulation… et, je mise sur une dizaine de personnes dans les trois ans en recrutant des ingénieurs matériaux et des chimistes», indique Hervé Huilier, pas peu fier d’annoncer qu’il fait partie de l’Association des structures de recherche sous contrat (ASRC), l’antichambre des sociétés de recherche sous contrat (SRC).

Un statut tant désiré...

Crédit photo: Creathes



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : Territoire de Belfort, Franche-Comté, Belfort, R&D, Creathes, microencapsulation, Hervé Huilier

Découvrez également les articles associés :

Pöppelmann multiplie ses plastiques très high-tech à Rixheim, en AlsacePöppelmann multiplie ses plastiques très high-tech à Rixheim, en Alsace
Federico Musi, polyglotte et amoureux de la Petite Reine,  devient président du Nivernais Look CycleFederico Musi, polyglotte et amoureux de la Petite Reine, devient président du Nivernais Look Cycle
Hydroprocess s’arme pour conquérir un marché mondialHydroprocess s’arme pour conquérir un marché mondial
Made in France : la recette du succès selon les industrielsMade in France : la recette du succès selon les industriels

1 réponse(s) à "Creathes libère ses microcapsules à Belfort"

  1. mahmoud shilidit :

    Bonjour, Je veux savoir la formule de fixation de micro capsules sur un support textile. Merci d'avance.

Commentez !


Combien font "1 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire