Traces Ecrites News, le club
  • STI Genlis
  • Atelier PANEL
  • Tonnellerie Rousseau
  • Myral

Costral conforte sa place sur le marché mondial de l'embouteillage

Publié par Mathieu Noyer, le 05 novembre 2015

EMBALLAGE/ALSACE. Fabricantes de machines et lignes d’embouteillage pour le vin, les trois sociétés Costral, Stone Industrie et Stentz dirigées par Frédéric Kuhlmann ont reçu cet automne le Prix de l’entreprise globale pour la région Est.

La distinction salue leur développement confirmé à l’export, un peu partout où la consommation de vin augmente.

 

ATELIERSCOSTRAL
Les ateliers de Costral à Riquewhir qui seront agrandis de 1200 m2 en 2016. ©Costral.

 

Ce prix est attribué chaque année par un groupe d’experts réuni autour du cabinet EY (Ernst & Young), sur la base d’un questionnaire mondial. En France, il est décerné à l’échelle de sept grandes régions. « C’est un prix très sérieux, qui part d’une analyse comptable très poussée, complétée par un décorticage toujours aussi minutieux de la politique sociétale et de développement durable. Trois personnes ont passé trois heures entières dans mon bureau ! », relate Frédéric Kuhlmann, directeur général.

 

PVF


Les trois sociétés qui forment un groupe informel sont concernées : Costral à Riquewihr dans le Haut-Rhin, Stentz dans le village voisin de Bennwihr, et Stone Industries dans l’Isère, à Doissin. « Le prix salue la capacité d’une entreprise à s’internationaliser afin de devenir l’un des leaders mondiaux de son marché », poursuit le dirigeant, fils du fondateur de Costral.

 

Les critères s’appliquent en particulier à la PME de Riquewihr : elle exporte 60 à 65 % de sa production.

 

Outre le vin très majoritaire, celle-ci est tournée vers les jus de fruits et les spiritueux. Mais pour Stone Industrie et Stentz, l’étranger représente aussi un vecteur de développement. La première vient par exemple de remporter un marché d’1 million d’€ en Allemagne. « C’est donc en toute logique que la récompense englobe les trois sociétés qui sont juridiquement indépendantes », estime Frédéric Kuhlmann.

 

KUHLMANN
Frédéric Kulhmann, P-DG a scellé des partenariats avec d'autres industriels de l'emballage pour vendre le made in France à l’étranger. © Traces Ecrites.

 

Les PME élargissent leur champ d’intervention à l’étranger, à partir des marchés d’origine en Europe. « Nous sommes présents en Chine depuis 18 mois. A présent, nous visons l’Inde et nous voulons relancer les Etats-Unis qui sont en essor », décrit Frédéric Kuhlmann. Autre objectif : revenir plus fortement en Amérique Latine et du Sud après de premières expériences au Chili.

 

Comme nombre d’exportatrices, Costral et ses filiales doivent cependant composer avec la géopolitique : « Nous avons levé le pied en Russie et stoppé les contacts que nous avions commencé à nouer en Ukraine », annonce son dirigeant.


Le trio de PME totalise 102 salariés pour un peu plus de 15 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2014. Dans cet ensemble, Costral pèse 60 salariés et 8 millions d’€ de chiffre d'affaires, avec une prévision d’1 million supplémentaire cette année.

 

exercice_illegal_boucle


Partenariat avec BEDI, constructeur de machines d’emballages en Côte d’Or

 

Le trio se complète bien. Rachetée en 2010, Stone est spécialisée dans les lignes d’embouteillage de haute cadence, de l’ordre de 24 000 bouteilles à l’heure, alors que Costral se déploie dans des vitesses moindres et dans les équipements de rinçage, de tirage, etc. Stentz, lui, est un spécialiste du lavage et séchage des bouteilles.

 

STONE
Les nouveaux bâtiments de Stone, dernière croissance externe du groupe informel, qui viennent d'être livrés. ©Stone.


En outre, le groupe Costral a noué des partenariats (stands communs, alliance commerciale…) avec Albagnac, un fabricant d’étiqueteuses dans le Lot, ainsi qu’avec BEDI, constructeur de machines d’emballages en Côte d’Or. « Ensemble, nous promouvons le made in France à l’étranger », souligne Frédéric Kuhlmann.


Pour le dirigeant, l’innovation constitue le second pilier de la stratégie d’entreprise. « Elle va de pair avec l’export », déclare-t-il. Ses axes dessinés il y a plusieurs années se confirment : chasse à l’oxygène superflu, amélioration du lavage, automatisation, adaptation aux innovations des fabricants de bouchons.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Alsace, Vin, exportation, Haut-Rhin, machines d'emballage, emboutissage, Costral, BEDI, Stone Industrie, Ernst & Young, Stentz, Prix de l'entreprise globale

Découvrez également les articles associés :

Pourquoi le franc-comtois Omedec rachète la chaudronnerie Lhermite en Haute-MarnePourquoi le franc-comtois Omedec rachète la chaudronnerie Lhermite en Haute-Marne
La maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gammeLa maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gamme
Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche
Ils innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesseIls innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesse

Commentez !


Combien font "9 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire