A Dijon, CordenPharma innove dans les procédés de production en continu et investit trois millions d’euros

Publié par Didier Hugue, le 02 octobre 2017

CHIMIE/DIJON. Le très discret fabricant de principes actifs à usage pharmaceutique dévoile quelques facettes de ses savoir-faire.
CordenPharma a conçu une machine qui purifie en continu l’huile de krill pour le compte d’une biotech québécoise.
L’entreprise a connu le groupe Fournier, puis Solvay Pharma et depuis 2008, est filiale de la holding luxembourgeoise International Chemical Investor Group (ICIG).

 

cordenpharmalab
© CordenPharma.

 

Tout commence en juin 2015 lorsque Acasti Pharma, biotech cotée au Nasdaq mais basée à Laval au Québec (Canada), lance un appel d’offres pour purifier de l’huile de krill. Formé parfois de dizaines de milliers de petits crustacés marins, ce zooplancton ne fait pas que nourrir les baleines et les phoques. Les substances qu’il recèle en font un produit très recherché dans les secteurs de l’agroalimentaire et de la santé.

 

Car l’entreprise québécoise fait entrer l’huile de krill dans un médicament candidat d’oméga 3, baptisé CaPre®, qui traite l’hypertriglycéridémie, source de maladies cardiovasculaires et de pancréatite touchant avec gravité plus de 4 millions d’américains.

 

Spécialisée dans la fabrication à façon de principes actifs, CordenPharma France implantée à Chenôve (agglomération du Grand Dijon), remporte le contrat et co-développe une machine très spécifique pour purifier les molécules bioactives d’huile de krill.

 

Banniere-Fondation-TracesEcrites 

 

« A l’origine, le client imaginait une production en lots, mais comme il lui faut plusieurs tonnes à l’année, nous l’avons convaincu qu’il serait plus rentable de fabriquer en continu et qu'il aurait une meilleure maîtrise de la qualité », explique Yves Michon, président de CordenPharma.

 

Et c’est là que le savoir-faire de l’entreprise s’exprime, avec quatre personnes à plein temps qui travaillent pas moins d’une année et demi à la mise au point d’une grosse machine de plusieurs millions d’€. Elle est abritée dans un local spécifique de 150 m2, sur le site même de CordenPharma, et présente de grandes dimensions : six mètres de long, trois mètres de large et autant de haut.

 

Croissance de 6%

 

« Toute la difficulté a été de déterminer le bon dimensionnement de la machine et son calibrage pour atteindre la performance souhaitée », souligne le dirigeant. Interdit de la moindre photographie pour cause de confidentialité absolue, l’équipement présente un écheveau des plus complexes de tuyaux, dont certains d’un tout petit diamètre.

 

entreecordenpharma
CordenPharma France exploite un site de 6,5 hectares à Chenôve, près de Dijon. © Traces Ecrites.

 

L’expertise en matière de procédé de fabrication en continu de principes actifs (*) - ou ingrédients pharmaceutiques -  procure à CordenPharma un avantage compétitif déterminant dans le monde de la chimie et, tout spécialement, sur son impressionnant et très discret site dijonnais de 6,5 hectares. Au point d'intéresser de nombreux clients.

 

Elle est située en face du groupe Adhex (ex-Plasto, ancienne filiale de feu le groupe Fournier, propriété aujourd’hui de l’industriel Roland de la Brosse) et, non loin du laboratoire Urgo, une autre création de Fournier, passé au fils du fondateur : Hervé Le Lous.

 

Reprise par Fournier en 1985 sous le nom de Synkem, l’industriel chimiste a prospéré un temps chez Solvay Pharma avant de rejoindre en 2008 la holding luxembourgeoise International Chemical Investor Group (ICIG), propriété de deux allemands.

 

635x106pxl
 

 

International Chemical Investor Group s’est constitué à partir de 2005 en reprenant des sites chimiques à de grands groupes internationaux qui souhaitaient se concentrer sur leur cœur de métier. Il en exploite 29 en Europe et en Amérique du Nord, réalise un chiffre d’affaires de 2 milliards d’€ et s’appuie sur 6.000 salariés.

 

CordenPharma est l’une de ses trois divisions spécialisées dans la sous-traitance pharmaceutique. Avec 1.670 collaborateurs, elle réalise 365 millions d’€ d’activité avec 8 sites agrées « respectueux des bonnes pratiques » et deux laboratoires scientifiques.

 

L’unité bourguignonne (30 millions d’€ de chiffre d’affaires, 110 collaborateurs) fabrique à façon une vingtaine de principes actifs pour des clients exclusifs qui en détiennent les brevets. En croissance de 6%, le chimiste consacre 3 millions d’€ à des mises aux normes, à la modernisation et à l’acquisition d’équipements spécifiques de R&D.

 

(*) Un médicament est composé d’un principe actif qui agit sur la maladie et d’un excipient, donnant sa consistance au médicament et lui servant de véhicule dans l'organisme

 

Pour en savoir plus sur le secteur de la santé - pharmacie en Côte-d'Or, cliquez sur le logo :

 

invest

 

Qui est Yves Michon ?

 

yvesmichon

 

Cet ingénieur de 57 ans est un dirigeant qui aime à connaître tous les fonctions d’une entreprise : R&D, production, gestion, RH et commercial. Rien n’échappe à sa soif inextinguible de comprendre, avec pour credo l’autonomie de décision et la liberté d’action.

Il aurait fait un créateur ou un repreneur d’entreprise parfait, mais il a préféré mettre ses compétences au service de groupes chimiques qui lui font confiance, comme feu Rhône-Poulenc.

Après un parcours chez d’autres grands du secteur, il s’épanouit maintenant depuis six ans et demi chez CordenPharma.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : Dijon, Chimie, pharmacie, Bourgogne Franche-Comté, CordenPharma, Yves Michon, principe actif, Acasti Pharma, krill

Découvrez également les articles associés :

Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€
La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves
François Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de VougeotFrançois Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de Vougeot

Commentez !


Combien font "9 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire